Reference : Miroir interne déformant de l'image de soi : élaboration conceptuelle intégrant la clini...
Scientific congresses and symposiums : Poster
Human health sciences : Neurology
Social & behavioral sciences, psychology : Neurosciences & behavior
Human health sciences : Psychiatry
http://hdl.handle.net/2268/41456
Miroir interne déformant de l'image de soi : élaboration conceptuelle intégrant la clinique et les découvertes récentes des neurosciences
French
[en] Internal mirror deforming of the image of the self. A conceptual development integrating the clinical experience and the recent discoveries of the neurosciences.
Scholl, Jean-Marc mailto [Université de Liège - ULg > > Centre de référence de l'autisme >]
Philippe, Paule mailto [Université de Liège - ULg > > Centre de référence de l'autisme >]
Jan-2007
80x100cm
Yes
No
International
5éme congrès de l'Encéphale
du 25 janvier 2007 au 27 janvier 2007
L'Association Française de Psychiatrie Biologique
Palais des congrès, Paris
France
[en] Internal mirror deforming of the image of the self. ; Semeiological research ; Neurosciences
[fr] Miroir interne déformant de l'image de soi ; Recherche sémiologique ; Neurosciences
[fr] Neurosciences : Un réseau neuronal spécifiquement référé au "self" du sujet est mis en évidence en neuroimagerie (Ph Fossati). Il intervient pour se remémore des attributs référés au self. Ce réseau est différent de celui qui permet au sujet de donner des attributs à d'autres individus. Le réseau référé au self permet d'être en contact immédiat avec l'image et la connaissance de soi.

De plus, le rappel mnésique des attributs positifs et négatifs référés au self met en jeu des réseaux neuronaux différents. Les attributs positifs référés au self activent la région préfrontale antéromédiane droite, les attributs négatifs référés au self la région préfrontale dorsolatérale droite. Le sujet sain active les deux réseaux de façon simultanée pour restituer une image de soi intégrée.

Définition conceptuelle: Le "miroir interne" – distingué de l'objet qui lui est présenté – correspond¬ au réseau neuronal référé spécifiquement au self. Ce réseau accède à l'image de soi. S'il y a un dysfonctionnement du réseau référé au self, il restitue une image déformée de soi, et le "miroir interne" devient déformant. Le sujet associera son identité à cette image déformée.

Clinique du «miroir interne déformant de l'image de soi» :

Le regard de l'enfant sur lui-même lui renvoie une image plus négative que ce que ses interlocuteurs ne perçoivent de lui. Dès le départ, l'enfant a une mauvaise perception de lui-même. Lorsqu'un interlocuteur lui fait une remarque, l'enfant bascule dans une image déformée et bien plus négative que celle que ne lui prête l'interlocuteur.

Un dysfonctionnement de ces réseaux déséquilibre la balance et ne fait apparaître "qu'une seule couleur" dans le "miroir interne" par une restitution mnésique univoque : ou des attributs positifs, ou des attributs négatifs. Une prépondérance de l'image négative évoque un terrain dépressif, des personnalités évitante ou dépendante. Une prépondérance de l'image positive évoque des personnalités narcissiques, une image mégalomaniaque. Un dysfonctionnement neuronal peut induire une labilité et une instabilité de cette image (borderline), ou, une bascule rapide en "on-off" d'images positives et négatives de soi (rencontrée en pédopsychiatrie).

Une psychoéducation permet la prise de conscience de ce miroir interne déformant.
Thèse de doctorat en sciences médicales : recherche sémiologique dimensionnelle et développementale en pédopsychiatrie.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/41456
ISSN 0013-7006 ; L'Encéphale, volume 32, décembre 2006 ; PO250.

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Poster Miroir interne déformant de l'image de soi L'Encéphale.pdfPublisher postprint378.99 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.