Last 7 days
Bookmark and Share    
See detailMallarmé à Oxford : “Fiction” des Lettres et réflexivité sociale
Durand, Pascal ULg

Scientific conference (2015, June 05)

Detailed reference viewed: 38 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailQuelques écueils à éviter lors de la rédaction et la publication d'un règlement-taxe
Bortolotti, Aurélien ULg

in Le droit communal - Etat des lieux (2015, June 05)

La présente contribution a pour seule ambition d’énoncer et d’expliquer les écueils à éviter lors de la rédaction et de la publication d'un règlement-taxe. Il ne sera, par conséquent, pas question de ... [more ▼]

La présente contribution a pour seule ambition d’énoncer et d’expliquer les écueils à éviter lors de la rédaction et de la publication d'un règlement-taxe. Il ne sera, par conséquent, pas question de rappeler les principes généraux en la matière, mais au contraire d’envisager les problèmes récurrents soulevés devant les juridictions administratives et judiciaires. Nous analyserons successivement la motivation du règlement-taxe, sa rétroactivité, sa publication ainsi que le respect de la procédure de taxation d’office. Ensuite, nous examinerons la procédure de contestation de ces impôts. Nous rappellerons, à cette occasion, le délai pour introduire une réclamation administrative, mais également la représentation de l’autorité locale devant les instances judiciaires. Nous clôturerons notre analyse par la question de l’indemnité de procédure et plus particulièrement les questions préjudicielles récemment posées par le tribunal de première instance d’Arlon à la Cour constitutionnelle. Ce domaine n’échappant pas à la régionalisation des compétences, il convient préalablement d’envisager la manière dont les différents législateurs régionaux réglementent les principes applicables à ces perceptions tout en conservant à l’esprit que la loi du 24 décembre 1996 relative à l'établissement et au recouvrement des taxes provinciales et communales reste la colonne vertébrale de ces réformes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 10 (1 ULg)
Full Text
See detailENMG du pied
WANG, François-Charles ULg

Conference (2015, June 05)

Detailed reference viewed: 3 (1 ULg)
Full Text
See detailThe Main Auroral Emission at Jupiter: Altitude profile and Dawn-Dusk Asymmetry
Bonfond, Bertrand ULg; Gustin, Jacques ULg; Gérard, Jean-Claude ULg et al

Poster (2015, June 04)

The main auroral emission at Jupiter generally forms a quasi-continuous curtain around each magnetic poles. This emission magnetically maps to the middle magnetosphere and is related to the corotation ... [more ▼]

The main auroral emission at Jupiter generally forms a quasi-continuous curtain around each magnetic poles. This emission magnetically maps to the middle magnetosphere and is related to the corotation enforcement of the plasma originating from the volcanic satellite Io. The first models of corotation enforcement current system at Jupiter assumed symmetry around the magnetic axis. However, observations and further development of these models outlined the importance of local time variability of such currents. In this presentation, we show the results of two studies of this local time variability relying on the large dataset of Far-UV observations from the Hubble Space Telescope (HST). Knight’s theory of field aligned current predicts that the auroral precipitating energy flux and the energy of the precipitating electrons are correlated. Since the altitude of the auroral emissions decreases as the energy increases, it is thus expected that the altitude of the auroral brightness peak varies as a function of the local time following the variations of the field aligned currents. We compare the altitude of the main emission on the post-dusk side as seen in the visible domain by Galileo’s Solid State Imager and the same altitude for the night side as seen by the Advanced Camera for Surveys (ACS) on board HST in the Far-UV domain. We show some significant differences between the two data sets. Unfortunately, a careful analysis involving both spectral observations and simulations indicates that the Far-UV vertical profiles are hampered by observational ambiguities due to absorption by hydrocarbon molecules. Only additional and judiciously designed new observations could reveal the actual amount of methane along the line of sight. The second study consists in a comparison of the emitted power in local time sectors corresponding to dawn and dusk. Results in the northern hemisphere are difficult to interpret because the magnetic anomaly probably causes a decrease of the auroral brightness in regions of strong magnetic field. In the southern hemisphere, where the field magnitude is more uniform along the main oval, the dusk sector is ~3 times brighter than the dawn sector. In accordance with measurements of magnetic field divergence in the equatorial plane by Galileo, these results suggest the presence of a partial ring current in the night side of the magnetosphere with upward currents in the dawn side and downward currents in the dusk side. [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailLa perversion dans la nosographie : Analyse conceptuelle et historique, pistes de réflexion pour la clinique
Mazaleigue-Labaste, Julie; Englebert, Jérôme ULg; Mormont, Christian ULg

Conference (2015, June 04)

Nous souhaitons proposer une approche conceptuelle de la perversion à partir de son histoire au XIXe et au XXe siècle dans la psychiatrie européenne et américaine. Il apparaît en effet que Ce type ... [more ▼]

Nous souhaitons proposer une approche conceptuelle de la perversion à partir de son histoire au XIXe et au XXe siècle dans la psychiatrie européenne et américaine. Il apparaît en effet que Ce type d’analyse épistémologique clarifiera nombre de problèmes inhérents au concept de perversion, et sera en mesure de fournir des pistes de réflexion pour la clinique. En nous appuyant sur un travail de sources approfondi et sur l’exposition des grands moments de l’histoire du concept de perversion du XIXe siècle à aujourd’hui, nous proposerons trois pistes d’analyse critique. (1) La première consiste à mettre en évidence, à l’encontre de toute une tradition intellectuelle et historiographique, que la question originairement posée par la perversion n’est pas de l’ordre du dysfonctionnement psychosexuel, ou sexuel. Il apparaît plutôt que c’est à partir d’un autre type de problème rencontré précocement par les psychiatres français (1820-30), notamment dans l’exercice médico-légal, que le concept de « perversion » a été forgé, et par la suite appliqué à la sexualité comme à un sous-domaine clinique parmi d’autres. La connaissance psychiatrique se distinguant du savoir sexologique, les tentatives de construire un concept psychopathologique de perversion qui soit non sexuel apparaissent donc comme pertinentes a priori. C’est le chemin qu’ont pris un certain nombre de théories sur la perversion au XXe siècle qui ont mené à la « dé-sexualiser » (relativement), que nous nous proposons de retracer. (2) La seconde piste concerne le problème qu’ont rencontré les premiers psychiatres dans leur exercice médico-légal face à la grande criminalité, puis la délinquance. C’est en effet dans le cadre de la première psychiatrie criminelle en France (1820-1830) qu’a été construit le concept psychopathologique de perversion dont nous sommes toujours les héritiers, en vue de répondre à un problème cardinal : l’attribution de la responsabilité pénale face à des actes pervers difficilement compréhensibles (en raison de l’absence de motif décelable chez leurs auteurs), et donc, dans le contexte légal de l’époque, la distinction entre malades irresponsables et individus pleinement responsables et punissables. Le concept de perversion pathologique, opposé par les psychiatres au mal moral volontaire (la perversité dans le vocable du XIXe siècle), a alors d’emblée posé la question du rapport de l’acte pervers à son sujet (ou son auteur) : est-ce qu’un comportement pervers signe une subjectivité perverse, défini par un fonctionnement spécifique de l’esprit ? Ou au contraire, l’acte pervers est-il sous-déterminé, ne nous disant rien de la « personnalité » du sujet ? Cette oscillation n’a pas véritablement trouvé de consensus depuis l’apparition du concept de perversion. (3) Corollaire de la question précédente, l’on peut se demander quel est le rapport de la perversion au mal (le mal moral) ? Est-ce un rapport accidentel, comme le pensaient les premiers psychiatres (la perversion pathologique mène le sujet à commettre des actes moralement pervers sans qu’il soit lui-même pervers) ? Ou une relation intrinsèque, comme on l’affirme très souvent depuis 1850 (il y aurait une recherche du mal pour le mal dans la perversion) ? Ces trois questions nous mèneront à interroger trois points dans la conception contemporaine de la perversion. (1) Les deux premières permettent de remettre en perspective la thèse de l’adaptation du pervers, telle qu’elle est posée par Jérôme Englebert. En effet, les conceptions déficitaires de la perversion la comprenant comme désadaptation, voire inadaptabilité (Dupré, 1912/1925) ont longtemps dominé (en particulier dans la psychiatrie francophone), pour des raisons relevant à la fois du contexte matériel de la clinique délinquante et socio-politique à travers la question de la gestion de la dangerosité sociale et pénale. Il s’agit donc de comprendre dans quelle mesure penser aujourd’hui la perversion en termes d’adaptation à l’environnement représente une rupture et une nouveauté en regard de toute une tradition psychiatrique. (2) La disparition du diagnostic de perversion au profit de celui de paraphilies dans le DSM. En réalité, le concept de perversion tel que manié dans la psychiatrie francophone s’est diffracté dans la psychiatrie américaine dans différentes catégories de troubles de la personnalité et de la préférence sexuelle. Il s’agit donc d’analyser cette diffraction (et donc de proposer une analyse comparatiste), et d’interroger de manière critique le champ d’application du concept de « paraphilie ». Il semble en effet que l’erreur du DSM soit à la fois de prétendre à une classification qui reste, au fond, de type sexologique descriptive, tout en cherchant à pointer les troubles sous-jacents aux comportements sexuels qui forment le principe de la classification des paraphilies (sadisme, exhibitionnisme, etc.). Or, cela ne permet pas de définir un concept consistant de perversion : d’une part, les critères diagnostiques sont multiples et oscillants; de l’autre, à l’image des catégories de perversion sexuelle de la fin du XIXe siècle qu’ils continuent à faire fonctionner en l’état, le champ clinique couvert par chaque catégorie de paraphilies est hétérogène, ne permettant pas, par exemple, d’opérer la distinction entre des passages à l’acte de type obsessionnel (type exhibitionnisme de Lasègue) et pervers. (3) Enfin, l’oscillation entre critères diagnostiques comportementaux et psychologiques, dont le concept de perversion a été originellement affecté, perdure aujourd’hui, sous plusieurs formes qui affectent tant le diagnostic que la clinique expertale, et qu’il s’agit d’analyser : dans quelle mesure est-il possible de penser le comportement pervers sans sujet pervers, et, à l’inverse, d’isoler un fonctionnement ou une structure perverse au delà des comportements ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (1 ULg)
Full Text
See detailDesign, synthesis and pharmacological evaluation of dimeric ligands for the benzothiadiazine dioxide allosteric binding site of the AMPA receptors
Drapier, Thomas ULg; Francotte, Pierre ULg; Pirotte, Bernard ULg et al

Conference (2015, June 04)

L-glutamic acid is the major excitatory neurotransmitter in the brain. It exerts its effects through metabotropic and ionotropic receptors. Among the latter, three subtypes have been identified: NMDA ... [more ▼]

L-glutamic acid is the major excitatory neurotransmitter in the brain. It exerts its effects through metabotropic and ionotropic receptors. Among the latter, three subtypes have been identified: NMDA, AMPA and KA receptors. It is now well established that a deficit in glutamatergic signaling may be responsible for neurological disorders such as schizophrenia, depression, mild cognitive impairment and ADHD. Enhancement of the signal through positive allosteric modulators of AMPA receptors might be a therapeutic issue for these diseases. These compounds are expected to exert a fine tuning of the signal. Since they require the presence of the endogenous ligand to be active, they are expected to induce less toxicity than agonists. In this context, based on the structure of known allosteric modulators of AMPA receptors such as cyclothiazide (1) and IDRA 21 (2), the Laboratory of Medicinal Chemistry (University of Liège) has developed a series of 1,2,4-benzothiadiazine 1,1-dioxides with high potency as AMPA receptor potentiators, among which compounds (3) and (4). Crystallographic data obtained by the Department of Medicinal Chemistry (University of Copenhagen) highlighted that (3) and (4) bind to two contiguous sites at the dimer interface of the ligand binding domain of the AMPA receptor1,2. From these data, we may expect that the synthesis of dimeric molecules could lead to further improvement in affinity and activity. Our work consists in the development of a family of dimeric benzothiadiazine dioxides and their evaluation in a pharmacological assay. Several structural parameters such as the position of the bridge on the aromatic ring between the two heterocycles as well as its nature and length will be studied in order to determine their impact on the activity and thus the affinity. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (6 ULg)
Full Text
See detailCritical periods and critical values explaining fluxes inter-annual variability in a temperate mixed forest
Hurdebise, Quentin ULg; Vincke, Caroline; De Ligne, Anne ULg et al

Poster (2015, June 04)

In order to explain inter-annual variability of Net Ecosystem CO2 Exchange (NEE) above a mixed temperate forest, two approaches were followed: •Detection of critical periods using the R-squared of the ... [more ▼]

In order to explain inter-annual variability of Net Ecosystem CO2 Exchange (NEE) above a mixed temperate forest, two approaches were followed: •Detection of critical periods using the R-squared of the regression between annual NEE and cumulated NEE on a mobile window. •Identification of critical values of a threshold used to decompose annual and seasonal NEE in two components. [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailLa dimension adaptative du fonctionnement pervers : une question complexe
Englebert, Jérôme ULg; Mazaleigue-Labaste, Julie; Mormont, Christian ULg

Conference (2015, June 04)

Après avoir rappelé la différence entre perversion et fonctionnement psychologique pervers, nous proposerons une réflexion éthologique et écologique qui s’appuiera sur une pratique clinique en hôpital ... [more ▼]

Après avoir rappelé la différence entre perversion et fonctionnement psychologique pervers, nous proposerons une réflexion éthologique et écologique qui s’appuiera sur une pratique clinique en hôpital sécuritaire avec plusieurs patients au fonctionnement psychologique pervers. Dans un raisonnement où nous distinguons la signification d’un comportement de sa fonction, il apparaît que la maîtrise du territoire et du rang social sont des « facultés » perverses observables. Nous suggérons de concevoir le pervers comme un individu hyper-adapté à un environnement social (la prison, par exemple, mais pas seulement) dont il maîtrise remarquablement l’art de la relation et de la « territorialisation ». Nous mettrons également en évidence les grandes compétences perceptives de ces patients (notamment via une réponse au test de Rorschach) et la maitrise fulgurante de l’intuition relationnelle. L’ensemble de ces caractéristiques font du pervers un être très « compétent » d’un point de vue social. Ceci explique, lorsqu’ils s’expriment sur le terrain de la délinquance, la dimension « imparable » des actes criminels de ces individus. Au-delà de cette adaptation sociale performante et remarquable, surviennent néanmoins des moments paradoxaux où la « désadaptation » est complète. Ces « moments pervers », qui sont rencontrés dans la clinique avec ces patients et qui apparaissent inexplicables d’un point de vue éthologique et adaptatif, sont des phénomènes essentiels à mettre en évidence dans un processus d’évaluation diagnostique. Dès lors, le pervers doit être considéré comme un être dont le fonctionnement adaptatif est complexe, fluctuant sur un continuum entre hyper-adaptation (la plupart du temps) et inadaptation (s’exprimant sous la forme d’un hiatus). Précisons, en outre, que ce modèle adaptatif suggère clairement que le fonctionnement psychologique pervers n’est pas l’apanage du sujet délinquant sexuel, pas plus qu’il n’est celui du délinquant en règle général. Ce mode de fonctionnement est également à identifier dans de nombreuses situations sociales où l’exercice du pouvoir sur autrui est accepté voire encouragé. Pour conclure, nous insisterons sur le fait qu’un fonctionnement psychologique pervers est complexe à mettre en évidence, notamment parce qu’il demande du temps et le développement de qualités d’observation parfois difficilement opérationnelles dans certaines situations cliniques ou d’expertise. Pour pouvoir améliorer la connaissance de ce fonctionnement, cette entité demande une reconnaissance nosographique et diagnostique propre. Notre hypothèse d’une hyper-adaptation pourrait être éprouvée par des méthodes cognitives. Nous pensons, par exemple, à un dispositif proposant des tâches de résolutions de problèmes sans issue. Cependant, l’on peut se demander s’il est raisonnable d’envisager d’avoir une connaissance nomothétique de la personnalité perverse. Le nombre restreint de sujets « disponibles » pour une évaluation, leur logique insaisissable, leur tendance au refus de collaborer à une étude s’ils n’y trouvent pas avantage, etc. Ces arguments font que le sujet pervers échappe presque par principe aux méthodes de recherche conventionnelles. Cela ne veut évidemment pas dire que l’entité nosographique n’existe pas. Tout en connaissant le lourd tribut que peut représenter le fait d’apposer ce diagnostic à propos d’un sujet, nous estimons, néanmoins, qu’il est important de pouvoir le mettre en évidence lorsqu’il est présent (comme il est, par ailleurs, essentiel de se garder de le poser lorsqu’il est absent). Pour ce faire, la répétition et l’observation sont les seuls moyens de parvenir à objectiver ce type de fonctionnement en réduisant le risque d’identifier des faux positifs. La difficulté essentielle est et restera de parvenir à parler à écrire sur le pervers. Pointer une dynamique perverse et parvenir à la faire comprendre aux autres relève presque de l’impossible car, d’une certaine manière, le pervers est toujours dans le juste. Il n’a pas toujours une bonne excuse, il a toujours une bonne raison. Le principe pervers dépasse le dicible, la dynamique perverse est difficilement verbalisable. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailQuiproquo et personnalité perverse
Mormont, Christian ULg; Englebert, Jérôme ULg; Mazaleigue-Labaste, Julie

Conference (2015, June 04)

De la perversion, comme modalité d’accès au plaisir sexuel terminal, à la personnalité perverse, comme structure fonctionnelle, il y a un pas franchi sans même que l’on s’en rende compte, comme si l’une ... [more ▼]

De la perversion, comme modalité d’accès au plaisir sexuel terminal, à la personnalité perverse, comme structure fonctionnelle, il y a un pas franchi sans même que l’on s’en rende compte, comme si l’une engendrait naturellement l’autre et vice-versa. Pourtant Freud déjà soulignait que le fait de présenter une perversion sexuelle n’impliquait en rien ni une personnalité particulière ni une pathologie mentale quelconque. Mais alors, que désigne-t-on comme personnalité perverse en l’absence de perversion sexuelle? Quel isomorphisme entre le fonctionnement sexuel et le fonctionnement psychique permet-il cette assimilation? En bref, on peut proposer que la non perception de l’objet désiré entraîne une déception à laquelle certains sont incapables de se résigner. Sur le plan sexuel, le fétiche remplirait, par substitution, cette fonction d’objet désiré déniant l’absence du « véritable » objet attendu (le pénis). De façon plus globale, le non renoncement à l’objet désiré mais défaillant induirait une double réaction, consistant l’une en l’inversion de la situation de privation vécue passivement en conduite active de quête d’une réparation, l’autre en un investissement de tout élément par lequel une satisfaction indue vient signifier le triomphe sur la déception. Ce modèle se défausse quelque peu du modèle freudien fondé sur l’angoisse de castration pour favoriser un modèle plus fondamental, moins spécifique centré sur l’intolérance à la limitation et sur la recherche systématique du dépassement des limites comme moyen de s’assurer contre le manque. La transgression n’est qu’un cas particulier du dépassement des limites, et la transgression de la loi, un cas particulier de transgression. Le modèle suppose que l’on admette l’hypothèse du quiproquo (qui pro quo) en tant qu’opération par laquelle le désir « préfère » se satisfaire d’un substitut, d’un ersatz (qui) qui entretient son illusion d’omnipotence et évite l’angoisse du manque (du pénis ou de tout autre objet désiré) en le prenant pour (pro) l’objet désiré (quo), plutôt que d’admettre la réalité décevante de l’absence de l’objet. Cette approche semble pouvoir rendre compte des aspects cliniques tant des perversions sexuelles que de la personnalité perverse, en ce que l’une et l’autre sont des formes d’insoumission à la réalité, avec les aspects problématiques mais aussi créatifs qu’elles impliquent. Les notions de déni et de clivage du moi sont, dans un langage théorique ou un autre, nécessaires pour rendre compte de la coexistence d’attitudes différentes et incompatibles vis-à-vis de la réalité. Elles devraient amener à avoir une lecture moins moralisatrice et stéréotypée de ce qui est qualifié de manipulation, insincérité, malignité chez les « pervers ». [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe statut politique d’une énonciation médiatique “transparente” : révélation – monstration – apparition
Servais, Christine ULg

Conference (2015, June 04)

Il s’agit de se demander quelles peuvent être, dans le cas des discours médiatiques, les conséquences d’une logique de la transparence sur la constitution de l’espace public, en partant d’une analyse de ... [more ▼]

Il s’agit de se demander quelles peuvent être, dans le cas des discours médiatiques, les conséquences d’une logique de la transparence sur la constitution de l’espace public, en partant d’une analyse de l’énonciation journalistique. Les discours médiatiques sont considérés comme opérant une médiation, c’est-à-dire une “mise au monde” (Mouillaud et Tétu, 1989) des individus destinataires, cette “mise au monde” impliquant une proposition de monde et un appel à un collectif susceptible d’en répondre, sur le modèle du jugement de goût kantien tel qu’il est analysé dans sa dimension politique par Arendt (1991). Cette position théorique a pour corollaire de considérer que l’énonciation médiatique est inachevée et ne peut être achevée que par celui (journaliste ou public) qui en répond ; la question de la responsabilité y est par conséquent susceptible de témoigner d’une inscription politique des discours. Les médias d’information se modèlent depuis quelques décennies sur un idéal d’objectivité (ou d’impartialité) qui les conduit à préférer des formes discursives opérant un effacement des marques énonciatives (Koren, 2006). Parallèlement, l’un de leurs discours de légitimité repose sur un devoir de révélation, entendue comme lutte contre l’obscurité ou le secret, et s’exprimant dans le genre “noble” de l’investigation. Si la révélation peut en soi renvoyer à un principe de publicité porteur de normes, de droits, de valeurs, l’idéal d’objectivité mène au contraire à refuser d’assumer un point de vue et, du même coup, à refuser d’assumer que le discours soit porteur de principes normatifs sujets à discussion. Or, on peut estimer qu’objectivité et révélation se rencontrent dans une forme énonciative propre, qui doit en partie son expansion aux innovations technologiques récentes : la monstration. Il s’agira d’analyser cette forme énonciative particulière de la transparence que constitue la monstration, en la confrontant d’une part au principe de révélation, et d’autre part à la notion d’apparition formalisée par Rancière (1995). Si la révélation est fondée sur une logique du dévoilement et l’apparition sur une logique de l’apparence (Rancière, 1995), la monstration relève d’une logique de l’évidence. Son mode d’adresse au destinataire, la manière dont elle “met en corps son lectorat” (Muhlmann, 2004) et les collectifs qu’elle configure ou dont elle se soutient sont par conséquent très différents. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEnvironnement incertain et passage à l'acte violent à l'adolescence
Boulard, Aurore ULg; Gavray, Claire ULg

Conference (2015, June 04)

Detailed reference viewed: 24 (0 ULg)
Full Text
See detailL'entrepreneuriat dans le secteur des biotechnologies: les clés du succès dans un contexte de mondialisation
Kamdem, Irenée ULg

Conference (2015, June 03)

Cette communication est réalisée dans le cadre du doctorat. Son principal objectif a été de présenter aux créateurs d'entreprises du secteur des biotechnologies, les outils stratégiques de gestion et ... [more ▼]

Cette communication est réalisée dans le cadre du doctorat. Son principal objectif a été de présenter aux créateurs d'entreprises du secteur des biotechnologies, les outils stratégiques de gestion et management dans un environnement qui se mondialise davantage. Ces créateurs sont généralement dotés de grandes qualités scientifiques et techniques mais possèdent moins de qualités managériales. La maîtrise des notions entrepreneuriales leur permettra de mieux gérer et contrôler leurs entreprises. [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (0 ULg)
Full Text
See detailReflections on tangs and other morphological adaptations that may be hafting-related
Tomasso, Sonja ULg; Taipale, Noora ULg

Conference (2015, June 03)

Tanged tools have always attracted archaeologists’ attention, and have often been considered to mark the beginnings of stone tool hafting. Very little is known, however, of the specifics of hafting these ... [more ▼]

Tanged tools have always attracted archaeologists’ attention, and have often been considered to mark the beginnings of stone tool hafting. Very little is known, however, of the specifics of hafting these tools. Also the role of tanged tools in toolkits and lithic assemblages, as well as their significance in terms of technological evolution and human behaviour, are still largely under debate. We are presenting here some of our first observations and ideas of hafting and use of tanged tools building on our ongoing PhD research on the Mousterian/Aterian cave site Ifri n’Ammar (Morocco) and the Gravettian open-air site Maisières-Canal (Belgium). Our experimental and analytical work aims at reconstructing plausible methods of hafting and using tanged tools, and contributing to a better understanding of the role of tangs in the assemblages under study. Our preliminary results suggest that several hafting modes are possible for tools of similar morphology, and that tanged and non-tanged tools can in some cases be hafted using the same logic. We therefore argue that more detailed functional data on both tanged and non-tanged tools is needed before we can meaningfully assess the importance of the presence of tanged tools in various archaeological contexts. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailModélisation mathématique des risques d’inondation dans le bassin liégeois suivant différents scénarios de changements climatiques et d’aménagement du territoire
Dewals, Benjamin ULg; Erpicum, Sébastien ULg; Archambeau, Pierre ULg et al

Conference (2015, June 03)

Dans une ancienne région minière, affectée par des affaissements significatifs de surface, la ville de Liège est actuellement efficacement protégée contre les crues par débordement de la Meuse grâce ... [more ▼]

Dans une ancienne région minière, affectée par des affaissements significatifs de surface, la ville de Liège est actuellement efficacement protégée contre les crues par débordement de la Meuse grâce essentiellement à une canalisation du fleuve. Une analyse prospective a été entamée, visant à évaluer la pérennité de la protection actuelle de la ville sous différents scénarios d’évolutions climatiques et d’aménagement du territoire. Prenant sa source en France et traversant la Belgique pour rejoindre son embouchure aux Pays-Bas, la Meuse ne peut être étudiée qu’en tenant compte de ce contexte transnational. C’est pourquoi, l’analyse prospective menée a été concertée à toutes les étapes non seulement avec les acteurs scientifiques et les gestionnaires de l’eau dans les régions limitrophes concernées, mais également avec des organisations représentatives de la société civile. En particulier, les scénarios climatiques retenus ainsi que les modélisations hydrauliques et hydro-économiques effectuées ont systématiquement été coordonnés, voire harmonisés, à l’échelle du bassin versant international du fleuve. Les résultats de l’analyse mettent en évidence un accroissement significatif de l’aléa inondation dans la ville de Liège à l’échéance de la fin du siècle. Ils permettent également de circonscrire le potentiel d’adaptation de la ville pour atténuer l’impact d’inondations, tant par des mesures techniques locales qu’à plus grande échelle. La portée de diverses politiques d’aménagement du territoire à Liège et au-delà a également pu être évaluée et l’analyse révèle un degré d’efficacité très contrasté selon les communes concernées. [less ▲]

Detailed reference viewed: 16 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailComparative biochemical analysis after steam pretreatments of lignocellulosic biomass from six combined morphological parts of Williams Cavendish banana plant (Triploid Musa AAA group)
Kamdem, Irenée ULg; Jacquet, Nicolas ULg; Tiappi Deumaga, Mathias Florian ULg et al

in Waste Management & Research : The Journal of the International Solid Wastes & Public Cleansing Association (2015)

The accessibility of fermentable substrates to enzymes is a limiting factor for the efficient bioconversion of agricultural wastes in the context of sustainable development. This paper presents the ... [more ▼]

The accessibility of fermentable substrates to enzymes is a limiting factor for the efficient bioconversion of agricultural wastes in the context of sustainable development. This paper presents the results of a biochemical analysis performed on Williams Cavendish Lignocellulosic Biomass (WCLB) after steam cracking (SC) and steam explosion (SE) pretreatments. Solid (S) and liquid (L) fractions (Fs) obtained from SC pretreatment performed at 180°C (SLFSC180) and 210°C (SLFSC210) generated, after diluted acid hydrolysis, the highest proportions of neutral sugar (NS) contents, specifically 52.82±3.51 and 49.78±1.39 %w/w WCLB’s dry matter (DM), respectively. The highest proportions of glucose were found in SFSC210 (53.56±1.33 %w/w DM) and SFSC180 (44.47±0.00 %w/w DM), while the lowest was found in unpretreated WCLB (22.70±0.71 %w/w DM). Total NS content assessed in each LF immediately after SC and SE pretreatments was less than 2 %w/w of the LF’s DM, thus revealing minor acid autohydrolysis consequently leading to minor NS production during the steam pretreatment. WCLB subjected to SC at 210°C (SC210) generated up to 2.7-fold bioaccessible glucan and xylan. SC and SE pretreatments showed potential for the deconstruction of WCLB (delignification, depolymerisation, decrystallization and deacetylation), enhancing its enzymatic hydrolysis. The concentrations of enzymatic inhibitors such as 2-furfuraldehyde and 5-(hydroxymethyl)furfural from LFSC210 were the highest (41 and 21 µg mL-1, respectively). This study shows that steam pretreatments in general and SC210 in particular are required for efficient bioconversion of WCLB. Yet, biotransformation through biochemical processes (e.g., anaerobic digestion) must be performed to assess the efficiency of these pretreatments. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (3 ULg)
Full Text
See detailThe nonlinear piezoelectric tuned vibration absorber
Soltani, Payam ULg; Kerschen, Gaëtan ULg

Scientific conference (2015, June 03)

Detailed reference viewed: 8 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailAdolescentes délinquantes sexuelles : victimisation sexuelle et agression sexuelle, résonnances et dissonances
Glowacz, Fabienne ULg

Conference (2015, June 03)

Peu d’études portant sur les adolescentes auteures d’une infraction à caractère sexuel sont menées à ce jour. De manière générale, la délinquance des filles a suscité un moindre intérêt et surtout a été ... [more ▼]

Peu d’études portant sur les adolescentes auteures d’une infraction à caractère sexuel sont menées à ce jour. De manière générale, la délinquance des filles a suscité un moindre intérêt et surtout a été entachée de mythes, de stéréotypes et de représentations qui ont entravé la levée du voile. Dans le champ de recherche sur l’agression sexuelle, la femme a été prioritairement associée au statut de victime, et il a longtemps été impensable que des adolescentes puissent commettre des violences sexuelles. Envisager la jeune fille comme auteure d’agression sexuelle a nécessité des avancées au niveau de la reconnaissance de la réalité des violences sexuelles perpétrées par les mineurs et de la délinquance sexuelle chez les femmes adultes (Tardif, Auclair, Jacob et Carpentier, 2005). Lane et Lobanov-Rostovsky (1997) estiment que les AAICS de sexe féminin constitueraient entre 5% et 8% de l’ensemble des AAICS. Il apparait donc que les filles sont plus souvent victimes d’abus sexuels que les garçons mais elles semblent moins nombreuses que les garçons à commettre des agressions sexuelles. Par ailleurs, les études en délinquance non sexuelle ont démontré que la victimisation sexuelle durant l’enfance est un facteur significativement associé au risque de conduites déviantes et de trajectoire délinquante durant l’adolescence, particulièrement pour les filles. Au niveau de l’âge adulte, il a été relevé des taux élevés d’antécédents de victimisation sexuelle (Goodkind, Ng et Sarri, 2006) : les femmes en détention présentent deux à trois fois plus d’antécédents de victimisation sexuelle durant leur enfance que les autres. L’abus sexuel apparait clairement pour les filles, plus que pour les garçons, comme un facteur de risque par rapport à l’adoption de conduites délinquantes durant l’adolescence. Des caractéristiques propres à l’abus sexuel peuvent augmenter le risque de délinquance et d’agirs violents, comme la durée et la chronicité de la période d’abus ainsi que le non-dévoilement des violences subies. Dans une de nos études, nous avons relevé que les adolescentes engagées dans la délinquance ayant été victimes d’abus sexuel sont plus nombreuses à présenter un PTSD que les adolescentes victimes non délinquantes, et surtout présentent davantage de symptômes d’évitement (Glowacz et Buzitu, 2014). La délinquance a dès lors été considérée comme une conduite d’évitement visant une mise à distance émotionnelle de la douleur associée à la victimisation sexuelle. Les conduites délinquantes apparaissent comme une forme de stratégie adaptative via une mise à distance du trauma, qui cependant entrave le processus de résilience. Bien que le taux de victimisation sexuelle dans la population des adolescentes délinquantes sexuelles soit variable selon les études, la victimisation est reconnue comme un des facteurs étiologiques de l’agression sexuelle. Wijkman, Bijleveld et Hendriks (2014) l’évaluent à 37% dans leur échantillon de jeunes délinquantes sexuelles alors que d’autres études arrivent à des taux plus élevés. Dans le cadre de la présente étude portant sur l’analyse de dossiers psycho-judiciaires, nous présenterons d’abord les profils des adolescentes délinquantes sexuelles et une ébauche de typologie. Nous nous intéresserons ensuite aux adolescentes AICS pour lesquelles il est signalé une victimisation sexuelle afin d’en identifier les spécificités mais surtout les résonnances et les dissonances au niveau de l’abus sexuel subi et de l’abus sexuel commis. Les facteurs sociaux, familiaux, psycho-développementaux seront analysés à la lumière des dynamiques de transmission de l’abus sexuel subi par la perpétration d’agressions sexuelles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (0 ULg)