Last 7 days
Bookmark and Share    
See detailLa psychologie du travail au service de l'approche qualité
Nyssen, Anne-Sophie ULg

Conference (2013, November 26)

Detailed reference viewed: 16 (1 ULg)
Full Text
See detailLocomotives à vapeur, communautés virtuelles et classification décimale universelle. Propos sur l'échantillonnage en recherche qualitative
Lejeune, Christophe ULg

Scientific conference (2013, November 26)

La logique de la découverte en recherche qualitative est souvent mal comprise, y compris par certains de ses praticiens. Les débats autour de l'échantillonnage, de la représentativité et des études de cas ... [more ▼]

La logique de la découverte en recherche qualitative est souvent mal comprise, y compris par certains de ses praticiens. Les débats autour de l'échantillonnage, de la représentativité et des études de cas, en particulier, entretiennent une profonde incompréhension entre les chercheurs. En partant de l'histoire de ses propres terrains, Christophe Lejeune illustre comment l'histoire et l'ethnographie se complètent pour relier la documentation, les logiciels libres et le tourisme ferroviaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (3 ULg)
Full Text
See detailLes avatars de la 3D : Quand le son passe à la dimension supérieure
André, Cédric ULg

Conference given outside the academic context (2013)

Detailed reference viewed: 21 (7 ULg)
See detailLa théorie du complot : une nouvelle catégorie de l’explication politique
Jamin, Jérôme ULg

Scientific conference (2013, November 25)

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
See detailIntroduction à "Blow up" de M. Antonioni
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2013)

Présentation du contexte de création et de production du film "Blow up".

Detailed reference viewed: 22 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailOleuropein or rutin consumption decreases the spontaneous development of OA in Hartley guinea pig
Sanchez, Christelle ULg; Horcajada, Marie-Noëlle; Membrez, Fanny et al

Conference (2013, November 23)

Detailed reference viewed: 5 (2 ULg)
See detailSe loger demain ? Payable ou pas ?
Dethier, Perrine ULg; Halleux, Jean-Marie ULg

Conference given outside the academic context (2013)

Detailed reference viewed: 15 (4 ULg)
Full Text
See detailTraitement médical des tendinopathies du genou
Kaux, Jean-François ULg

Conference (2013, November 23)

Detailed reference viewed: 74 (18 ULg)
Full Text
See detailEFFECTS OF CHONDROITIN SULFATE ON THE GENE EXPRESSION PROFILE IN INTERLEUKIN-1Β STIMULATED SYNOVIAL FIBROBLAST CELLS CULTURES
Lambert, Cécile ULg; Dubuc, Jean-Emile; Montell, E et al

Conference (2013, November 23)

Detailed reference viewed: 4 (1 ULg)
Full Text
See detailProtective effect of a new CHITOSAN BIOMATERIAL against the development of experimental osteoarthritis lesions in rabbit
Oprenyeszk, Frédéric ULg; Chausson, M; Maquet, V et al

Conference (2013, November 23)

Detailed reference viewed: 8 (4 ULg)
Full Text
See detailEFFECTS OF CHONDROITIN SULFATE ON THE GENE EXPRESSION PROFILE IN THE INFLAMED SYNOVIAL MEMBRANE
Lambert, Cécile ULg; Dubuc, Jean-Emile; Montell, E et al

Conference (2013, November 23)

Detailed reference viewed: 5 (0 ULg)
See detailLe film de superhéros. Un nouveau genre ?
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2013)

Detailed reference viewed: 14 (0 ULg)
See detailQuand les traducteurs parlent de traduction. Ou le genre de la préface détourné
Letawe, Céline ULg

Conference (2013, November 23)

Detailed reference viewed: 8 (1 ULg)
See detailRéintroduction d'Aedes albopictus, une menace pour la Belgique? (Diptera: Culicidae)
Boukraa, Slimane ULg; Raharimalala, Fara Nantenaina ULg; Zimmer, Jean-Yves ULg et al

Conference (2013, November 23)

Actuellement, l’espèce Aedes albopictus Skuse est considérée comme le moustique le plus invasif dans le monde entier et l’un des plus importants vecteurs d’arbovirus (notamment chikungunya et dengue). En ... [more ▼]

Actuellement, l’espèce Aedes albopictus Skuse est considérée comme le moustique le plus invasif dans le monde entier et l’un des plus importants vecteurs d’arbovirus (notamment chikungunya et dengue). En Belgique, Ae. albopictus a été introduit pour la première fois en 2000 à Vrasene (Province de Flandre-Orientale), dans une entreprise de recyclage des pneus usagés en provenance des États-Unis et du Japon. Plusieurs autres inspections ont été effectuées (2001-2012) après ce premier rapport, mais aucun autre spécimen n’a été trouvé. L’espèce était considérée comme éliminée naturellement et aucune nouvelle introduction n’avait été signalée. Dans le cadre d'une étude de surveillance de moustiques réalisée dans plusieurs endroits à travers la Belgique en 2013, un adulte mâle d’Ae. albopictus a été capturé à l'aide d’un piège à CO2 à Vrasene dans la même entreprise de recyclage de pneus (51 ° 12'49 "N, 4 ° 11'37" E; juillet 2013). L’espèce a été confirmée par identification morphologique et moléculaire. Cette redécouverte d’Ae. albopictus ainsi que son absence durant les treize dernières années, démontrent sa réintroduction en Belgique via le commerce de pneus usagés. Une étude sur la survie et la dispersion de ce moustique en Belgique, ainsi que de son écologie dans les pays voisins pourrait fournir des indications importantes pour élucider davantage son caractère invasif et identifier les zones à haut risque. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (4 ULg)
See detailLe Rhin aux époques romaines. Zone grise, frontière, branchements
Dignef, Anthony ULg

Doctoral thesis (2013)

Dans cette thèse de doctorat, j’ai repris l’étude des processus et des conditions d’émergence et d’existence, de stabilisation et d’évolution de la frontière du Rhin aux époques romaines, c’est-à-dire ... [more ▼]

Dans cette thèse de doctorat, j’ai repris l’étude des processus et des conditions d’émergence et d’existence, de stabilisation et d’évolution de la frontière du Rhin aux époques romaines, c’est-à-dire essentiellement les périodes post-républicaine et impériale, de César à Valentinien Ier. L’idée était de procéder à une nouvelle analyse des dynamiques liées au phénomène frontalier. Ainsi, dans un souci d’élargissement du domaine de l’histoire militaire généralement attendue, j’ai tenté le difficile exercice de l’appréhension du système de limite du Nord-Ouest de l’Empire, par une relecture croisée des problématiques de l’affirmation du pouvoir romain, des transformations socio-politiques des sociétés en marge de l’Empire, et des façons dont celles-ci ont conditionné la frontière du Rhin. Ce travail dépasse donc largement le cadre d’une étude des installations frontalières, lesquelles ont déjà considérablement retenu l’attention des chercheurs. Il tient, en outre, et probablement davantage, de l’histoire politique, de l’histoire des relations internationales et de l’histoire connectée, telle que je l’ai découverte à travers les travaux de Sanjay Subrahmanyam et de Romain Bertrand. [less ▲]

Detailed reference viewed: 32 (5 ULg)
Full Text
See detailAdaptation de la procédure de Maquet pour le traitement chirurgical de la rupture du ligament croisé crânial chez le chien
Etchepareborde, Sébastien ULg

Doctoral thesis (2013)

La rupture du ligament croisé crânial est la première cause d’ostéoarthrose chez le chien. Récemment, une étude a évalué à plus d’un milliard de dollars le chiffre d’affaire que générait cette pathologie ... [more ▼]

La rupture du ligament croisé crânial est la première cause d’ostéoarthrose chez le chien. Récemment, une étude a évalué à plus d’un milliard de dollars le chiffre d’affaire que générait cette pathologie annuellement aux Etats-Unis. Bien que la rupture du ligament croisé crânial (RLCC) soit la cause la plus fréquente de boiterie du membre postérieur rencontrée dans les centres de référés, aucune technique chirurgicale ne semble prévaloir sur les autres. La pléthore de publications sur la RLCC, pas moins de 160 articles consacrés à ce sujet au cours des 6 dernières années dans les 5 plus importantes revues de chirurgie vétérinaire, témoigne du manque de consensus dans ce domaine. Si les chirurgies intracapsulaires ou la physiothérapie uniquement sont les méthodes les plus employées en médecine humaine pour traiter la rupture du ligament croisé antérieur (RLCA), elles se sont montrées insatisfaisantes en médecine vétérinaire. Les techniques extracapsulaires utilisées depuis des décennies se sont vues, elles aussi, remplacées par des techniques de stabilisation dite dynamique : principalement l’ostéotomie de nivellement du plateau tibial (Tibial Plateau Levelling Osteotomy : TPLO) et l’avancement de la tubérosité tibiale (Tibial Tuberosity Advancement : TTA). Cette dernière chirurgie est une adaptation d’une technique utilisée chez l’homme et décrite par P. Maquet en 1976. Bien que la technique se réalise sans aucun implant synthétique chez l’homme, la technique décrite chez le chien présente de nombreux implants pour stabiliser la crête tibiale une fois son avancement réalisé. La mise en place de ces implants entraine une approche invasive de la face médiale du tibia. Les objectifs de ce travail sont d’adapter progressivement la TTA originalement décrite, pour la simplifier telle qu’elle est réalisée chez l’homme, c’est à dire avec pour seul implant un bloc placé dans le trait d’ostéotomie. Cette simplification s’inscrit dans le mouvement actuel de chirurgie minimalement invasive avec une préservation optimale des tissus. En référence à son inventeur chez l’homme, nous avons baptisé cette chirurgie la Technique de Maquet Modifiée (Modified Maquet Technique : MMT). Dans la première étude, le trait d’ostéotomie décrit dans la technique de TTA a été modifié pour laisser intact la partie la plus distale de la corticale de la crête tibiale créant ainsi une « charnière » osseuse. Après cette nouvelle ostéotomie, la résistance à la traction de la crête tibiale a été testée dans trois cas de figures : 1) lorsque la charnière est intacte et la crête maintenue par un fil de cerclage, 2) lorsque la charnière est intacte mais non maintenue et 3) lorsque la charnière est accidentellement cassée, la crête étant maintenue uniquement par un fil de cerclage. Cette étude biomécanique a montré que lorsque la charnière est intacte, le fil de cerclage n’augmente pas la résistance du montage et que la crête tibiale résiste à des tensions supérieures à celles rencontrées dans le grasset d’un chien au pas. En revanche, si la charnière est cassée, la tension tolérée par la crête est significativement inférieure à celle des deux autres groupes. Dans une deuxième étude, la technique nouvellement testée a été utilisée sur un panel de 20 chiens présentés pour une RLCC. Malgré l’absence de plateforme de marche pour évaluer objectivement la récupération fonctionnelle, la MMT a montré des résultats prometteurs et subjectivement comparables à ceux des autres techniques de stabilisation dynamique. Le temps moyen de cicatrisation de la crête était inférieur à 7 semaines, ce qui est dans la moyenne publiée pour la TTA. Aucune complication majeure n’a nécessité de réintervention dans cette étude préliminaire. Une étude prospective avec une plateforme de marche permettrait de comparer directement ces résultats à ceux déjà publiés sur la TTA. Grâce à notre expérience tant ex-vivo que clinique, il nous est apparu que le trait d’ostéotomie tel que nous l’avions décrit pour réaliser cette charnière osseuse n’était pas optimal. En effet, le trou foré à l’extrémité distale de l’ostéotomie, censé prévenir la propagation de fissures lors de l’avancée de la tubérosité tibiale, non seulement n’empêchait pas toujours l’apparition de telles fissures mais était, de plus, toujours le site de fracture de la crête tibiale dans les rares cas où nous l’avons observée. Au lieu de concentrer toutes les contraintes de la déformation osseuse au niveau de cette charnière, nous avons donc eu l’idée de prolonger distalement l’ostéotomie parallèlement à la corticale afin de diminuer les contraintes de déformation. Cette troisième étude nous a permis de tester de manière approfondie ce nouveau trait d’ostéotomie. Nous en avons conclu que l’avancement maximal autorisé était proportionnel au poids du chien et à l’avancée angulaire de la crête ; la résistance maximale était proportionnelle à l’épaisseur de la charnière. Grâce à cette nouvelle ostéotomie, pour toutes les catégories de chiens, l’avancement permis était supérieur aux valeurs utilisées cliniquement. Par ailleurs, la résistance de la crête à la traction était encore supérieure à celle décrite dans notre première étude. Notre quatrième étude visait poursuivre le processus de simplification pour atteindre notre objectif d’appliquer directement au chien l’avancement de la tubérosité tibiale tel que réalisé chez l’homme. Après une étude monotonique de plusieurs matériaux (cage en titane Kyon, bloc de mousse de titane et bloc d’os synthétique biphasique de différentes porosités), ceux présentant une résistance compatible avec les forces rencontrées in vivo ont été soumis à une étude cyclique afin d’évaluer leur capacité à rester dans le trait d’ostéotomie sans aucun autre moyen de fixation que la friction avec l’os. Le bloc de mousse de titane et le bloc d’os synthétique de porosité 60% ont ainsi été testés cycliquement. Durant le test, aucun des implants n’a migré, prouvant ainsi que la friction était suffisante pour maintenir l’implant dans l’ostéotomie. De plus, l’os synthétique s’est révélé capable de résister aux 200 000 cycles permettant ainsi d’envisager, enfin, la réalisation d’une MMT aussi simplement que l’avancement de la tubérosité tibiale décrite chez l’homme. Nos travaux intensifs sur la technique d’avancement de la tubérosité tibiale nous ont conduit à observer une sous-estimation de l’avancement nécessaire préconisé jusque-là. Bien que cela n’ait jamais été mentionné dans la littérature, la prise en compte de cette sous-estimation est indispensable à la réalisation correcte de la chirurgie. Après avoir étudié, dans un premier papier, la variabilité intra- et inter-opérateur de la mesure de l’angle entre le tendon patellaire et le plateau tibial (PTA), et donc indirectement de celle de l’avancement, une deuxième étude a porté sur la quantification de cette sous-estimation et la proposition d’abaques destinés à la corriger. [less ▲]

Detailed reference viewed: 67 (21 ULg)