Last 7 days
Bookmark and Share    
Full Text
Peer Reviewed
See detailRetour au travail après un cancer du sein
Mairiaux, Philippe ULg; Schippers, Nathalie ULg; DESREUX, Joëlle ULg et al

Conference (2015, April 23)

Detailed reference viewed: 17 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEfficient one-pot synthesis of trans- Pt(II)(salicylaldimine)(4-picoline)Cl complexes: Effective agents for enhanced expression of p53 tumor suppressor genes
Faiz-Ur-Rahman; Ali, Amjad ULg; Rong Guo et al

in Dalton Transactions (2015)

A series of trans-Pt(II)(salicylaldimine)(4-picoline)Cl complexes were synthesized in 78‒87% yield using one-pot procedure from commercially available precursors. The structures of these complexes were ... [more ▼]

A series of trans-Pt(II)(salicylaldimine)(4-picoline)Cl complexes were synthesized in 78‒87% yield using one-pot procedure from commercially available precursors. The structures of these complexes were characterized by 1H, 19F and 13C NMR spectroscopy, HRMS (ESI) as well as single crystal X-ray analysis. Bioactivity investigations including bio-assay, time- and dosedependent, cell cycle progression study, caspase 3 and 9 apoptosis marker assay and DNA interaction using pBR322 plasmid DNA by gel electrophoresis were performed. The results indicated that the complexes showed promising in vitro cytotoxicity in MCF-7 and A549 cancer cell lines. Moreover these complexes enhanced the expression of p53 tumor suppressor gene family members such as p63 and p73. [less ▲]

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)
Full Text
See detailLettre à nos amis du Sud
Verjans, Pierre ULg

Article for general public (2015)

Le débat français sur le vote obligatoire peut être alimenté par les expériences belges en la matière. Depuis 1919, la moyenne des absents au vote, des votes blancs et des votes nuls tourne autour de 15 ... [more ▼]

Le débat français sur le vote obligatoire peut être alimenté par les expériences belges en la matière. Depuis 1919, la moyenne des absents au vote, des votes blancs et des votes nuls tourne autour de 15%. On sait que le vote facultatif facilite la mise en place d'un "cens caché". [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (2 ULg)
See detailOrigines de la "subjectivation": Heidegger, Bachelard
Pieron, Julien ULg

Scientific conference (2015, April 23)

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)
Full Text
See detailLes marchés publics et le développement durable
Durviaux, Ann-Lawrence ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Detailed reference viewed: 18 (0 ULg)
See detailMises en prose hagiographiques : questions de méthodologie. Le cas de Barlaam et Josaphat
Lambert, Adelaïde ULg

Diverse speeche and writing (2015)

Séance de séminaire consacrée à quelques outils méthodologiques, théoriques et numériques permettant d'appréhender les particularités que présente le genre hagiographique au sein du corpus des mises en ... [more ▼]

Séance de séminaire consacrée à quelques outils méthodologiques, théoriques et numériques permettant d'appréhender les particularités que présente le genre hagiographique au sein du corpus des mises en prose. [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (14 ULg)
See detailJustice et Management : les enjeux de la modernisation de la justice
Dupont, Emilie ULg

Scientific conference (2015, April 23)

Cette communication traite des enjeux de la modernisation et de la "managérialisation" de la sphère judiciaire belge. L'exposé s'articule autour d'une présentation de ma recherche doctorale et de mes ... [more ▼]

Cette communication traite des enjeux de la modernisation et de la "managérialisation" de la sphère judiciaire belge. L'exposé s'articule autour d'une présentation de ma recherche doctorale et de mes premiers résultats issus de ma phase exploratoire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 16 (3 ULg)
Full Text
See detailRessources Métalliques et Economie Circulaire
Pirard, Eric ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Detailed reference viewed: 24 (5 ULg)
Full Text
See detailEvaluation des systèmes de management de la sécurité et de la qualité de l’aquaculture du tilapia du Nil "Oreochromis niloticus" dans l’Ouest algérien.
Dergal, Nadir Boudjlal ULg

Doctoral thesis (2015)

Cette thèse a été entreprise afin d’élaborer et de développer le premier modèle HACCP spécifique pour la gestion de la qualité ante et post mortem du tilapia (Oreochromis niloticus) produit au niveau de ... [more ▼]

Cette thèse a été entreprise afin d’élaborer et de développer le premier modèle HACCP spécifique pour la gestion de la qualité ante et post mortem du tilapia (Oreochromis niloticus) produit au niveau de la ferme continentale "Fat-Steppes" (Ouest algérien). Pour ce faire, différents points critiques (PCC) ont été déterminés et maitrisés tout au long de la phase d’élevage et de commercialisation. Durant la phase d’élevage, les résidus d’antibiotiques, les résidus de la 17α-méthyle testostérone et la qualité microbiologique et physicochimique de l’eau et de l’aliment d’élevage ont été évalués. Une stratégie analytique pertinente a été développée basée sur une première technique microbiologique de screening qui a été améliorée et partiellement validée pour l’identification des tétracyclines et des fluoroquinolones. Suivie d’une seconde technique LC-UV-MS qui a été spécialement optimisée pour l’identification et la quantification de l’acide oxolinique. Une nouvelle méthode d’extraction, compatible avec un test immuno-enzymatique ELISA (enzyme-linked immunosorbent assay), a été optimisée pour la détection des résidus de 17α-méthyle testostérone (MT) dans la chair du poisson, dans l’eau et l’aliment d’élevage. Le profil nutritionnel du tilapia produit à Fat Steppes a été caractérisé en déterminant sa composition en macronutriments, son profil en acides gras et en acide aminés. Par la suite, l’évolution temporelle de la qualité hygiénique, du tilapia conservé à 4°C et 30°C, a été évaluée par une approche sensorielle, microbiologique (Flore Mésophile Aérobie Totale et Entérobactéries) et biochimique. L’analyse des diènes conjuguées, des hydroperoxydes et des TBARS "Thiobarbituric acid reactive substances" a servi pour évaluer l’oxydation lipidique. L’analyse d’azote basique volatil totat "ABVT", la triméthylamine "TMA" et les amines biogènes a servi pour évaluer la protéolyse bactérienne et enzymatique. Les résultats obtenus ont démontrés des performances satisfaisantes des deux techniques d’analyse des résidus d’antibiotiques. La capacité de détection (CCß) du test de screening est de 0,75 fois la limite maximale de résidus (LMR) de l’acide oxolinique (OXO) et la limite de la quantification chromatographique LC/UV est de LMR/20. Le délai d’attente de l’OXO est estimé à 8 jours après un traitement de six jours successifs avec une dose de 12 mg/ kg de poids vif. La nouvelle méthode d’extraction des résidus d’MT est acceptable en termes de rendement d’extraction (55 % pour la chair et 85 % pour l'eau) et de linéarité (R2 = 0,998). Le délai d’attente des résidus de la MT est estimé à deux mois après un traitement avec une dose ≤ 65 mg MT/kg d’aliment, pendant 28 jours, à partir du 10ème jour post-éclosion. Des seuils microbiologiques de 103 ufc/100 ml de coliformes fécaux et de 3 x 106 ufc/g de flore mésophile aérobie totale (FMAT) sont retenus comme critères de bonne qualité microbiologique de l’eau et de l’aliment d’élevage respectivement. Le tilapia algérien est considéré comme un poisson maigre (± 0,33 % de lipide) et riche en protéines (± 17,3 %). Son profil en acides aminés essentiels et en acides gras polyinsaturés est relativement intéressant. Les paramètres de performance de la nouvelle méthode HPTLC "High Performance Thin Layer Chromatography", développée pour le screening et la quantification de six amines biogènes d’intérêt, sont satisfaisants en termes de linéarité (R2 > 0,98), de justesse (> 84 %), de fidélité. La limite de détection (LOD) de la méthode HPTLC est de l’ordre de 5 µg.g-1 de chair de poisson. Les résultats de l’analyse organoleptique, microbiologique et biochimique sont fortement et positivement corrélés et révèlent que la date d’utilisation optimale du tilapia est limitée à 12 heures et à 5 jours de conservation à 30°C et à 4°C respectivement. Après ces délais, le poisson est rejeté par l’appréciation organoleptique et tous les seuils critiques établis dans ce travail sont dépassés. Des valeurs de l’ordre de : 6 log cfu g-1 pour les FMAT et les entérobactéries, 0,85 mg MDA kg-1 de poids humide, 35 mg ABVT-N 100 g-1 de chair, 8 mg TMA-N 100 g-1 de chair, 100 µg.g-1 de putrescine et de cadavérine sont retenus comme critères microbiologiques et biochimiques respectivement. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailDeformations of an elastic pipe submitted to gravity and internal fluid flow
Darbois-Texier, Baptiste ULg; Dorbolo, Stéphane ULg

in Journal Fluids and Structures (2015), 55

This article describes the deformation of an elastic pipe submitted to gravity and to an internal fluid flow. The pipe is clamped horizontally at one end and free at the other end. As the fluid velocity ... [more ▼]

This article describes the deformation of an elastic pipe submitted to gravity and to an internal fluid flow. The pipe is clamped horizontally at one end and free at the other end. As the fluid velocity increases, the shape changes from an elastic beam deflected by its own weight towards an horizontal posi- tion. The shape of the pipe is characterized experimentally and is compared with a theoretical model based on the Euler-Bernoulli approximation and the conservation of the fluid momentum. We study how the determination of the pipe deformation provides an estimation of the conveyed fluid flow. Finally, the vertical force produced by the conveyed fluid to lift off a mass is deduced. [less ▲]

Detailed reference viewed: 34 (6 ULg)
Full Text
See detailPeut-on encore tout dire ? Droit et politique
Grandjean, Geoffrey ULg

Scientific conference (2015, April 22)

La conférence interroge la liberté d’expression dont les individus sont titulaires dans les sociétés européennes. Cette conférence est l’occasion d’envisager les limites apportées à cette liberté en se ... [more ▼]

La conférence interroge la liberté d’expression dont les individus sont titulaires dans les sociétés européennes. Cette conférence est l’occasion d’envisager les limites apportées à cette liberté en se focalisant sur les discours blasphématoires. En développant une approche juridique, la conférence vise à interroger les moyens mis en œuvre pour garantir le vivre ensemble dans une société marquée par de profondes crises identitaires. [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (5 ULg)
See detailDu récit à l'univers : la narration dans le jeu vidéo
Barnabé, Fanny ULg

Scientific conference (2015, April 22)

Detailed reference viewed: 17 (3 ULg)
Full Text
See detailLa jurisprudence de la Cour constitutionnelle en procédure pénale : le Code d'instruction criminelle remodelé par le procès équitable ?
Michiels, Olivier ULg

Doctoral thesis (2015)

INTRODUCTION GÉNÉRALE Ma dissertation doctorale porte sur une question simple qui peut succinctement se résumer de la manière suivante : la Cour constitutionnelle développe-t-elle un modèle de procédure ... [more ▼]

INTRODUCTION GÉNÉRALE Ma dissertation doctorale porte sur une question simple qui peut succinctement se résumer de la manière suivante : la Cour constitutionnelle développe-t-elle un modèle de procédure pénale ? Cette question me paraissait intéressante dès lors que l’extension du socle de compétence de la Cour constitutionnelle au titre II de la Constitution a considérablement renforcé la « constitutionnalisation » du droit pénal sensu lato et que le catalogue constitutionnel belge des droits fondamentaux a subi un véritable bouleversement à la suite de l’évolution des droits et libertés garantis par les instruments internationaux, dont la Convention européenne des droits de l’homme. Afin de disposer des bases nécessaires pour appréhender ce sujet d’étude, il convenait, d’une part, de déterminer les possibilités d’action de la Cour constitutionnelle dès l’instant où sa saisine se réalise par voie de questions préjudicielles ou de recours en annulation et de cerner l’éventuelle ingéniosité juridique que la doctrine prête à la Cour pour étendre son analyse au delà de la vision manichéenne de la constitutionnalité. D’autre part, il était nécessaire de procéder à une recension des arrêts prononcés par la Cour constitutionnelle, dans le but toujours de vérifier si, et, le cas échéant, comment la Cour s’inscrit ou non dans une logique définie de la procédure pénale. J’ai, dès lors, après avoir rappelé le socle de compétence de la Cour constitutionnelle, la manière dont cette dernière est saisie et les techniques récurrentes auxquelles la Cour recourt dans la construction de ses arrêts, procédé à un inventaire des principaux arrêts prononcés par la Cour constitutionnelle en procédure pénale. Sciemment, j’ai pris comme point de départ de cette recension l’année 1998 qui a vu entrer en vigueur la loi du 12 mars 1998, dite Franchimont, dont le but était de donner un cadre légal et résolument actuel à l’information et à l’instruction. Une fois ce travail réalisé, j’ai entrepris de déterminer s’il était possible de dégager des prises de position répétées de la Cour qui s’imposeraient comme autant de « fondamentaux » qui jalonnent la procédure pénale. QUELS SONT LES FONDAMENTAUX DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE EN PROCEDURE PENALE ? De la jurisprudence de la Cour constitutionnelle, il me paraît qu’il est possible de dégager 7 fondamentaux qui balisent la procédure pénale. 1. LA DISTINCTION ENTRE LES PARTIES AU PROCES PENAL ET LES PHASES PROCEDURALES 1. L’on sait que la Cour constitutionnelle estime qu’il existe une différence fondamentale entre le ministère public, d’une part, et l’inculpé et la partie civile, d’autre part. Pour la Cour, cette distinction repose sur un critère objectif : le premier accomplit, dans l’intérêt de la société, les missions de service public relatives à la recherche et à la poursuite des infractions ; les seconds défendent leur intérêt personnel . Cette différence justifie raisonnablement que, tout particulièrement au long de l'instruction, le ministère public jouisse de prérogatives dont la constitutionnalité ne peut être appréciée en procédant à une comparaison de sa situation avec celle de l'inculpé. 2. Lors de la phase du jugement, la différence tend à s’amenuiser. Il serait toutefois hasardeux de soutenir que le ministère public devient une partie comme les autres. En effet, par la Cour de cassation – dans un arrêt du 19 décembre 2012 discuté dont l’analyse m’éloignerait de mon sujet – retient que « la mission impartie au ministère public ne se réduit pas à celle d’un accusateur. Il intervient aussi au procès pour proposer au juge une solution de justice ». La Cour constitutionnelle insiste pareillement sur le rôle imparti au ministère public qui ne se cantonne pas à celui d’une simple partie au procès pénal au regard des missions qui sont les siennes. Cependant, si la distinction entre les différentes parties au procès répressif repose sur un critère objectif, la Cour constitutionnelle m’admettrait pas que cette seule différence puisse porter atteinte au principe de l’égalité des armes ce qui l’amènerait inévitablement à rétablir l’égalité. 2. LE DROIT D’ACCES AU JUGE 3. L’approche de la Cour constitutionnelle quant au droit d’accès à un tribunal est tout en nuance. Pour la Cour, ce droit peut ne pas être absolu et peut souffrir de limitations. Ainsi, la Cour insiste sur le fait que si le droit d’accès au juge peut être soumis à des conditions de recevabilité, celles-ci ne peuvent aboutir à restreindre le droit de manière telle qu’il s’en trouve atteint dans sa substance même. Une telle motivation n’est pas sans rappeler la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme sur le sujet. En effet, pour la Cour européenne des droits de l’homme, « ce droit d’accès au tribunal se trouve atteint lorsque sa réglementation cesse de servir les buts de la sécurité juridique et de la bonne administration de la justice et constitue une sorte de barrière qui empêche le justiciable de voir son litige tranché au fond par la juridiction compétente ». On aperçoit immédiatement que, la question du droit d’accès au juge est, sous certains aspects, intimement liée à celle du formalisme procédural. 3. LE FORMALISME PROCEDURAL 4. Par l’examen des règles de forme, la Cour renforce le contrôle qu’elle porte sur le droit d’accès au juge. En effet, la Cour en réalisant une distinction entre les règles de fond – entendues comme le droit garanti ou protégé – et de forme –qui déterminent les manières de procéder –elle confère un volet substantiel à certaines règles procédurales. Ce faisant, la Cour garantit l’effectivité du droit revendiqué qui est souvent dépendante de la protection procédurale qui l’encadre. 4. LA NON-INTERFERENCE DANS LES CHOIX D’OPPORTUNITE DU LEGISLATEUR 5. La Cour constitutionnelle ne se prononce pas sur le caractère approprié ou non du choix opéré par le législateur. Elle n’est pas le juge de « l’opportunité législative ».Son contrôle porte, en fait, sur l’adéquation d’une mesure au but recherché et l’existence d’un rapport raisonnable entre les moyens employés et l’objectif visé. Cependant, à nouveau, la Cour s’autorisera à sanctionner le choix du législateur s’il était porté atteinte, sans justification raisonnable, aux droits d’une catégorie de citoyens. 5. LE RESPECT DES DROITS DE LA DEFENSE 6. Au fil de sa jurisprudence, la Cour constitutionnelle se montre intensément attentive au respect des droits de la défense et au droit à un procès équitable qui, à vrai dire, sont l’essence même de la procédure pénale. La Cour veille, au stade du jugement, à assurer l’égalité des armes entre l’accusation et la défense à laquelle le droit à la contradiction est étroitement lié. Pour la Cour constitutionnelle, l’effectivité des droits de la défense passe encore par la protection de la relation de confiance qui doit se créer entre le justiciable et l’avocat qui le conseille et le défend. Le secret professionnel de l’avocat constitue « l’un des principes fondamentaux sur lesquels repose l’organisation de la justice dans une société démocratique ». 7. De manière globale, on notera que la notion de droits de la défense garantie par la Cour constitutionnelle est viscéralement marquée du sceau de la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme mais il lui revient d’intégrer ces données dans le système procédural belge en ayant égard aux choix réalisés par le législateur. 6. LA DIFFERENCIATION ENTRE LES PROCEDURES JUDICIAIRES 8. La Cour semble, a priori, rejeter une comparaison d’office entre les règles de la procédure civile et celles de la procédure pénale quand bien même la première constitue le droit commun. La Cour rappelle que vouloir établir un parallélisme entre les règles de la procédure civile et celles de la procédure pénale n’est pas nécessairement pertinent. En effet, l’application de règles procédurales différentes dans des circonstances différentes n’implique pas en soi l’émergence d’une discrimination. 7. LA PREVISIBILITE 9. Certains arrêts prononcés par la Cour constitutionnelle permettent de mettre en lumière l’importance que cette dernière accorde à la condition de prévisibilité. En droit pénal, sensu stricto, la Cour a pu rappeler qu’il découle de l’article 12, alinéa 2, de la Constitution que la loi pénale doit être formulée en des termes qui permettent à chacun de connaître, au moment où il adopte un comportement, si ce comportement est punissable ou non et la peine éventuellement encourue. Les principes de légalité et de prévisibilité ne se cantonnent toutefois pas au droit pénal, sensu stricto, mais sont applicables à l’ensemble de la procédure pénale en ce compris aux stades de l’information et de l’instruction. Ces principes entendent exclure tout risque d’intervention arbitraire de la part du pouvoir exécutif ou du pouvoir judiciaire dans l’établissement et l’application des peines. En somme, l’exigence de prévisibilité de la procédure pénale garantit à tout citoyen qu’il ne pourra faire l’objet d’une information, d’une instruction et de poursuites que selon une procédure établie par la loi et dont il peut prendre connaissance avant sa mise en oeuvre. CHAPITRE 3. VERS LA RECOMPOSITION DE LA PROCEDURE PENALE ? 10. Si, pour ma part, la Cour constitutionnelle dégage des « principes constants » qu’elle s’astreint à respecter, peut-on nécessairement en déduire que la Cour entend s’inscrire dans un modèle précis de procédure pénale ? Pour appréhender cette question, il convient naturellement d’apprécier si la Cour constitutionnelle, par les orientations qu’elle confère à ses arrêts, ouvre au juge judiciaire des perspectives qui lui permettront de se libérer d’une interprétation traditionnelle de la norme pour satisfaire aux exigences d’aujourd’hui envisagées sous l’angle du respect de la personne et de ses droits fondamentaux ? Il me paraît que la Cour y parvient par le recours au dialogue des jurisprudences. 1. LE DIALOGUE DES JURISPRUDENCES 11. Le dialogue des jurisprudences se caractérise par l’emprunt de motivations émanant de juridictions nationales ou de juridictions étrangères ou internationales qui deviennent décisoires dans les arrêts de la Cour constitutionnelle. 12. La Cour constitutionnelle s’est résolument et immédiatement positionnée en faveur du dialogue des jurisprudences. Nombre des arrêts que nous avons répertoriés se réfèrent expressément à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme dont elle fait sien les enseignements. Au fil des années, les emprunts à la jurisprudence strasbourgeoise se sont accentués et non plus seulement en termes de référence mais encore en termes de contenu. La suprématie, selon la Cour constitutionnelle, de notre Charte fondamentale sur la Convention européenne des droits de l’homme n’enraie nullement ce dialogue. Par ces emprunts, la Cour constitutionnelle renforce, selon moi, ces « principes fondamentaux », et par là même leur autorité persuasive, en s’appuyant sur la notoriété et le rayonnement international de la Cour européenne des droits de l’homme. Un tel dialogue contribue à promouvoir le caractère universel des garanties fondamentales inhérentes au procès pénal et oblige à la confrontation des idées entre les juridictions ce qui doit permettre, me semble-t-il, de surmonter les tensions entre elle et la Cour de cassation. Il est vrai que ces deux hautes juridictions s’affrontent sur certains points, mais ces divergences ne doivent pas être exagérées car je persiste à penser que ces deux Cours doivent avoir l’intelligence stratégique de coordonner leur interprétation, dès lors que de telles divergences de jurisprudence en procédure pénale le sont toujours au détriment du justiciable alors que le but premier des règles de procédure est d’assurer la protection des droits fondamentaux de ce dernier. Ceci étant ce dialogue des jurisprudences ne va-t-il pas faire craindre l’émergence d’une « oligarchie » des juges et à plus forte raison que des juges pourraient s’émanciper par rapport à la loi en saisissant d’autres juges qui pourraient mettre le législateur « hors jeu »? 2. L’ « OLIGARCHIE » DES JUGES 13. Je crois qu’il ne faut pas amplifier le phénomène car la Cour constitutionnelle privilégie l’interprétation téléologique et rappelons-le elle n’entend pas, en règle, substituer son appréciation à celle du législateur si le choix est raisonnable. Par ailleurs, pour faire très bref, la Cour constitutionnelle devient le lieu de débats et d’échanges d’arguments où le travail légistique est réexaminé au regard des droits et libertés garantis par la Constitution couplés bien souvent à la Convention européenne des droits de l’homme. Si bien que les juges constitutionnels belges et, par ricochet le législateur, lorsqu’il obtempère aux injonctions qui lui sont faites par ces derniers, s’alignent sur l’appréciation de l’équité du procès telle qu’elle se dégage des positions adoptées par la Cour européenne des droits de l’homme. Mais le pouvoir du dernier mot appartient au législateur. 14. A l’inverse ne pourrait-on penser que de facto en raison de la composition de la Cour qui contient en son sein d’anciens mandataires politiques, le pouvoir législatif ne garde-t-il pas une certaine mainmise sur le contrôle de la constitutionnalité des lois ? 3. LA COMPOSITION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Répondre à cette question relève du divinatoire et poserait en postulat que le juge, ancien parlementaire, serait un défenseur de la norme critiquée ce qui ne peut scientifiquement être démontré. Il ne paraît, dès lors, qu’il s’agit là d’une crainte infondée. Un dernier point doit, en revanche, être souligné : le pragmatisme et le conséquentialisme de la Cour. CHAPITRE 4. PRAGMATISME ET CONSEQUENTIALISME DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 15. Une autre grande tendance se dégage des arrêts analysés, le pragmatisme dont fait preuve la Cour dans le but d’assurer une véritable praticabilité à la procédure. 16. En parallèle au pragmatisme, le moyen conséquentialiste ne peut être négligé. Bien évidemment, tous les arrêts prononcés par la Cour ont nécessairement une conséquence dans leur sphère d’application. En l’espèce, par conséquentialisme il faut entendre plus précisément les positions adoptées par la Cour qui sont teintées de réalisme « politique » qui répond à des impératifs budgétaires ou de sécurité nationale ou encore à une volonté populaire. Ces données réelles et par toujours facile à identifier peuvent évidemment constituer autant des contraintes susceptibles de limiter la liberté d’appréciation par la Cour d’un modèle de procédure pénale. CONCLUSIONS 17. Alors, en définitive, est-il possible de répondre à ma question initiale : la Cour constitutionnelle développe-t-elle un modèle de procédure pénale ? A l’examen, il paraît illusoire, voire naïf, de vouloir répondre à cette interrogation de manière catégorique. Une telle réponse manquerait de nuances et prêterait nécessairement le flanc à la critique. Il faut donc procéder par touches successives et observer que le critère phare du raisonnement de la Cour constitutionnelle devient celui de l’équité du procès. La Cour n’en garde pas moins à l’esprit qu’elle doit maintenir la cohérence du système juridique dans lequel elle se meut et que ses interventions sont, somme toute, conditionnées par les recours et les questions qui lui sont adressés et qui dépendront, pour ces dernières, de l’attitude adoptée par le juge a quo. Par ailleurs, la Cour ne manque pas de souligner que la procédure pénale reste encadrée par le principe de légalité sans que la marge de manœuvre du pouvoir judiciaire – et de la Cour constitutionnelle elle-même – ne puisse jamais aller au-delà d’une interprétation raisonnablement prévisible des règles de procédure fixées par le seul législateur. Enfin, l’argument conséquentialiste, qu’il n’est pas toujours aisé de distinguer dans le raisonnement de la Cour, peut complètement chambouler la grille de lecture que l’analyste tenterait de dresser. En conclusion, s’il ne fallait retenir qu’une chose de ma thèse c’est que la si la Cour constitutionnelle ne développe pas un modèle de procédure pénale, il n’en est pas moins vrai, qu’à l’aulne du procès équitable, dont il ne paraît guère possible de cerner le périmètre d’action, elle refaçonne résolument cette procédure. [less ▲]

Detailed reference viewed: 76 (15 ULg)
Full Text
See detailStudy of a new splice variant of Neuropilin-1: antagonistic functions in the regulation of cancer progression?
Hendricks, Céline ULg; Janssen, Lauriane; Delcombel, Romain et al

Poster (2015, April 22)

Neuropilin-1 (NRP1) is a transmembrane glycoprotein and a co-receptor for several growth factors, for example some variants of the Vascular Endothelial Growth Factor A (VEGF-A). It largely contributes to ... [more ▼]

Neuropilin-1 (NRP1) is a transmembrane glycoprotein and a co-receptor for several growth factors, for example some variants of the Vascular Endothelial Growth Factor A (VEGF-A). It largely contributes to the regulation of angiogenesis but also to cancer formation. NRP1 can be considered as a proteoglycan as glycosaminoglycans side chains can be added on serine 612. Currently, six splice variants of NRP1 have been described. An additional form was recently identified in our laboratory. Depending upon the cell types, it represents 20-30% of the total amount of NRP1. As compared to the full size NRP1 (NRP1-FS), 7 amino acids are deleted. As the missing sequence is located 2 amino acids downstream of the Ser612 required for glycosaminoglycans addition, this process could be somehow affected and the function of the protein could be modified. The glycosylation of NRP1-FS and -Δ7 was analyzed in different cells overexpressing each isoform. Western blotting analyses suggested that NRP1-Δ7 was less glycosylated than NRP1-FS. Prostate cancer cells (PC3) were engineered to express NRP1-FS or –Δ7 only in the presence of doxycycline. The migration of these cells was analyzed by scratch assay, with or without doxycycline in the medium. As compared to controls and to NRP1-FS-expressing cells, production of NRP1-Δ7 was linked to a reduction of cell migration. A DNA dosage showed that NRP1-FS enhanced cell proliferation, while NRP1-Δ7 reduced it. Tumor growth was assessed in vitro by a culture in soft agar. As compared to control conditions, expression of NRP1-FS by doxycycline increased colonies formation. By contrast, NRP1-Δ7 inhibited colonies number, suggesting an inhibition of tumorigenesis by this variant. As PC3 cells express basal level of endogenous NRP1, this suggests some competitive inhibition of NRP1 functions by NRP1-Δ7. Finally, the function of each variant was investigated in vivo in a model of injection in the flanks of nude mice of PC3 cells conditionally expressing NRP1-FS or -Δ7. As compared to the control, NRP1-FS increased tumor size and weight. By sharp contrast, the expression of NRP1-Δ7 was associated with a reduction of tumorigenicity. Cells with forced expression of NRP1-Δ7 also developed fewer blood vessels as compared to the control. These results suggest that NRP1-Δ7 have an antagonistic action on cancer formation and angiogenesis. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (0 ULg)
See detailMarvel, la loi des séries. A propos de "Avengers, Age of Ultron"
Tomasovic, Dick ULg

Conference given outside the academic context (2015)

Analyse des logique de production de Marvel Studios à l'occasion de la sortie d'"Avengers, Age of Ultron" de Joss Whedon (2015).

Detailed reference viewed: 13 (0 ULg)