Last 7 days
Bookmark and Share    
See detailEupen-Malmedy und die deutsch-belgischen Beziehungen seit 1945
Brüll, Christoph ULg

Scientific conference (2016, December 15)

Eigentlich liegt der Fall klar: nach der Befreiung im Herbst 1944 wurde das kleine Grenzgebiet von Eupen-Malmedy, das im Mai 1940 vom „Großdeutschen Reich“ annektiert worden war, wieder belgisch. Der ... [more ▼]

Eigentlich liegt der Fall klar: nach der Befreiung im Herbst 1944 wurde das kleine Grenzgebiet von Eupen-Malmedy, das im Mai 1940 vom „Großdeutschen Reich“ annektiert worden war, wieder belgisch. Der deutsch-belgische Ausgleichsvertrag vom September 1956 bekräftigte dies nochmals. Doch wurde diese offizielle Position zwar im Bonner Auswärtigen Amt vertreten, jedoch nicht von allen Ministerien geteilt. Vor allem durch das Bundesministerium für Gesamtdeutsche Fragen erfolgte nach 1949 eine „Betreuung“ für die Minderheit, die Fragen nach den Kontinuitäten zur Vorkriegszeit aufwirft. Wenn auch die belgische Souveränität in den „Ostkantonen“ nicht mehr offen infrage gestellt wurde, fand dort in kleinem Umfang eine geheim gehaltene „Förderung“ kulturpolitischer Tätigkeiten statt – auch weil der belgische Staat nur wenige finanzielle Mittel bereitstellte. Erst mit der sich anbahnenden Schaffung einer „deutschen Kulturgemeinschaft“ im Zuge der ersten Verfassungsrevision in Belgien und nach dem Eintritt der SPD in die Bundesregierung wurde diese finanzielle Hilfe Ende der 1960er Jahre eingestellt. An ihre Stelle traten nunmehr deutsche Stiftungen, was Ende der 1980er Jahre zu einem politischen Skandal in der heutigen Deutschsprachigen Gemeinschaft führte. Der Vortrag fragt nach der Bedeutung von „Eupen-Malmedy“ für das deutsch-belgische Verhältnis seit 1945 und zeigt die Schwierigkeiten für die westdeutschen Akteure, eine auswärtige Kulturpolitik zu konzipieren und dabei die Fallen der Vergangenheit zu vermeiden. [less ▲]

Detailed reference viewed: 26 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailInstillation de surfactant chez le prématuré en respiration spontanée : méta-analyse
RIGO, Vincent ULg; LEFEBVRE, Caroline ULg; BROUX, Isabelle ULg

in Baud, Olivier; Saliba, Elie (Eds.) Congrès SFN-JFRN 2016, livre des communications (2016, December 15)

Justification: Lors du traitement par surfactant dit moins invasif (Less invasive surfactant therapy- LIST), le produit est instillé dans la trachée par un cathéter fin alors que l’enfant respire ... [more ▼]

Justification: Lors du traitement par surfactant dit moins invasif (Less invasive surfactant therapy- LIST), le produit est instillé dans la trachée par un cathéter fin alors que l’enfant respire spontanément sous CPAP. Différentes études ont donné des résultats variables mais encourageants. L’objectif de cette méta-analyse est de comparer le devenir respiratoire des prématurés traités par LIST avec celui de ceux traités par administration de surfactant par un tube endotrachéal. Méthodes : les études randomisées contrôlées (ERC) sont recherchées dans les bases de données et dans les références d’articles pertinents. Les devenirs respiratoires (dysplasie broncho-pulmonaire (DBP), décès ou DBP, échec précoce de CPAP, nécessité de ventilation invasive) et les morbidités classiques sont reprises de ces études. Pour chaque morbidité, le risque relatif (RR) des données mutualisées est calculé avec une analyse de Mantel-Haenszel à modèle d’effet aléatoire. Le RR est également calculé pour des sous-groupes établis selon l’intervention contrôle. Résultats : six ERC évaluent le LIST : 4 le comparent à l’INSURE (Intubation-Surfactant-Extubation), et les 2 autres à l’intubation (immédiate ou après maintient en CPAP) avec surfactant. Les méthodes LIST diminuent les risques de DBP (RR= 0,71 (0,52-0,99) ; nombre nécessaire à traiter NNT= 21), et de décès ou DBP (RR= 0,7 (0,58- 0,94) ; NNT= 15). L’échec précoce de CPAP et le recours à la ventilation invasive sont également réduits (RR= 0,67 (0,53-0,84) ; NNT= 8 et RR= 0,69 (0,53- 0,88) ; NNT= 6). Comparé à l’INSURE, le LIST diminue le risque combiné de décès ou DBP (RR= 0,63 (0,44-0,92) ; NNT= 11), et d’échec précoce de CPAP (RR=0,71 (0,53-0,96) ; NNT= 11). Les autres morbidités néonatales classiques sont similaires pour les différents groupes. Conclusions : une stratégie d’administration dite moins invasive de surfactant diminue les risques de morbidité respiratoire à moyen terme (DBP, décès ou DBP) et le recours à la ventilation invasive. Cette approche semble sure mais les données de suivi à long terme sont insuffisantes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 24 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailCathéters pour instillation moins invasive de SURFACTANT : une étude de simulation
RIGO, Vincent ULg; Debauche, Christian; Maton, Pierre et al

in Baud, Olivier; Saliba, Elie (Eds.) Congrès JFN-JFRN 2016, livre des communications (2016, December 15)

Introduction et objectifs : l’instillation trachéale de surfactant par un cathéter fin (Less invasive surfactant therapy- LIST) chez le prématuré sous CPAP permet de diminuer la morbidité respiratoire ... [more ▼]

Introduction et objectifs : l’instillation trachéale de surfactant par un cathéter fin (Less invasive surfactant therapy- LIST) chez le prématuré sous CPAP permet de diminuer la morbidité respiratoire. Plusieurs cathéters sont décrits à cette fin : une sonde oro-gastrique insérée avec (LISA-Köln, K) ou sans pince de Maggil (Take Care- Ankara, A), un cathéter veineux de 13 cm (MIST- Hobart, H), un cathéter d’angiographie de 30 cm (Stockholm, S) ou un cathéter ombilical fixé à un stylet d’intubation utilisé localement (Liège, L). L’objectif de l’étude est d’évaluer l’efficacité de ces techniques en prenant l’INSURE (Intubation-Surfactant-Extubation) comme référence. Intervention : 20 néonatologues travaillant dans 4 services ayant des stratégies d’administration du surfactant différentes ont participé. Ils ont simulé ces 6 techniques sur deux têtes d’intubation de difficulté croissante. L’efficacité de l’intervention est évaluée par le taux d’échec et la durée de procédure mesurée sur vidéo. Chaque intervenant apprécie la facilité d’utilisation sur une échelle de 1 à 9 (Difficile> facile). Résultats : Pour le premier modèle, les durées médianes de procédure pour Köln et Ankara sont allongées [K: 21s (IQR 17-24); A: 23s (15-42); H: 10s (8-16); S: 12s (10-22); L (10-20); INSURE: 14s (11-21); p<.0001]. Pour le second modèle, seul Liège permet une durée de procédure similaire à l’INSURE [K: 32s (25-44); A: 39s (27-95); H: 34s (27-46); S: 37s (29-42); L: 24s (15-35); INSURE: 24s (17-32); p<.002]. Les taux d’échec des méthodes LIST sont similaires entre eux (de 3 à 8/ 40 essais), mais supérieurs à celui de l’INSURE (0/40). Köln et Ankara sont considérés comme plus difficiles [scores de facilité : K: 5 (4-6); A: 3 (2-4); H: 6,5 (6-7); S: 7 (4-8); L: 8 (6,5-8); INSURE: 7 (6-8); p<.001]. Conclusions : les cathéters plus rigides sont plus efficaces et perçus comme plus simples d’utilisation. L’insertion d’un cathéter guidé et incurvé pourrait être plus rapide dans les cas difficiles. [less ▲]

Detailed reference viewed: 14 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAjustement des marqueurs d’insertion des tubes endotrachéaux selon l’âge gestationnel.
RIGO, Vincent ULg; Fayoux, Pierre

in Baud, Olivier; Saliba, Elie (Eds.) Congrès SFN-JFRN 2016, livre des communications (2016, December 15)

Introduction et objectifs: le positionnement adéquat d’un tube endotrachéal (TET) peut être difficile en raison de la marge de manœuvre limitée associée aux faibles distances laryngo-trachéales du ... [more ▼]

Introduction et objectifs: le positionnement adéquat d’un tube endotrachéal (TET) peut être difficile en raison de la marge de manœuvre limitée associée aux faibles distances laryngo-trachéales du prématuré. Les marqueurs distaux censés faciliter l’évaluation de ce positionnement ne sont pas standardisés entre les fabriquants, et le marquage généralement unique par taille de tube ne tient pas compte de la croissance associée à l’âge gestationnel. L’objectif de l’étude est de décrire les distances entre les cordes vocales (CV) et la moitié de la trachée en fonction de l’âge gestationnel et proposer des nouveaux marquages adaptés. Méthodes : la moitié de la longueur de la trachée ajoutée à la hauteur de la lame postérieure du cricoïde permet d’estimer la distance entre les CV et la moitié de la trachée (CV-MiTr). Ces longueurs sont issues à postériori d’une base de données prospective reprenant les distances détaillées du larynx et de la trachée mesurées lors d’autopsies de fœtus et nouveau-nés exempts de malformation des voies respiratoires (Fayoux et coll., Journal of anatomy 2008). Une corrélation est établie avec l’âge gestationnel. Résultats : les données proviennent de 121 patients. Il existe une corrélation linéaire entre la distance CV-MiTr et l’AG (r=0,91; y=2,6043+0,6275x; p<.0001). Des marqueurs d’insertion positionnés à 17,7; 18,9; 20,8; 22,7; 24,6 et 26,4 mm correspondraient à des AG de 24, 26, 29, 32, 35 et 38 semaines respectivement. Ils pourraient être indiqués par des lignes de couleurs contrastées. Conclusion : la relation linéaire entre la distance CV-mi-trachée et l’AG donne l’opportunité de revoir les marqueurs d’insertion des tubes endotrachéaux pour les patients les plus petits. Ces nouveaux marqueurs devraient être comparés cliniquement à ceux actuellement en usage avant d’être généralisés. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailLabels du patrimoine culturel, ordres juridiques et effectivité de la norme
Desseilles, François ULg

Conference (2016, December 15)

Detailed reference viewed: 21 (1 ULg)
Full Text
See detailApplication des techniques de photogrammétrie par drone à la caractérisation des ressources forestières
Lisein, Jonathan ULg

Doctoral thesis (2016)

Une gestion raisonnée et multifonctionnelle des forêts n’est possible qu’avec une description à jour de l’état de la ressource naturelle. Les inventaires forestiers traditionnels, réalisés sur le terrain ... [more ▼]

Une gestion raisonnée et multifonctionnelle des forêts n’est possible qu’avec une description à jour de l’état de la ressource naturelle. Les inventaires forestiers traditionnels, réalisés sur le terrain, sont couteux et ne couvrent qu’un échantillonnage de la surface boisée. L’essor des drones civils pour la cartographie a initié une révolution dans le domaine de la télédétection environnementale. La polyvalence et la diversité des systèmes drones sont une aubaine pour la foresterie de précision. Ceux-ci sont utilisés pour la réalisation de cartographie très fine des habitats naturels avec une résolution temporelle et spatiale sans précédent. Nous explorons les possibilités d’utilisation de mini-drones pour la caractérisation quantitative et qualitative de la ressource forestière. Nous nous intéressons en particulier à l’estimation de la hauteur des arbres et à la caractérisation de la composition spécifique au sein de peuplements forestiers. La hauteur de la canopée est une variable dendrométrique de première importance : elle est un bon indicateur du stade de développement des peuplements et intervient notamment dans les estimations de biomasse ou de niveau de productivité. La composition spécifique est une information essentielle en regard des principales fonctions que remplit la forêt (conservation, production, récréation, etc). Nous avons comparé l’estimation de la hauteur des peuplements à partir de mesures LiDAR et celle obtenue par photogrammétrie. Bien que permettant une mesure de hauteur individuelle avec une incertitude de l’ordre de 1.04 m (RMSE) en feuillus, la photogrammétrie par drone sur des zones forestières est systématiquement moins précise que les mesures par LiDAR (RMSE de 0.83 m). Ces résultats sont cependant prometteurs, étant donné que la mesure sur terrain de la hauteur totale des arbres est également sujette à une importante imprécision. De plus, la grande flexibilité que confère les petits drones permet d’acquérir, au moment propice du stade de végétation, et l’information de relief de la canopée, et l’information spectrale. La période de fin de feuillaison, au début du mois de juin, s’est avérée le moment le plus propice à une discrimination automatique de cinq groupes d’essences feuillues (le chênes pédonculé, les bouleaux, l’érable sycomore, le frêne commun et les peupliers). Une erreur globale de classification des houppiers de 16% est obtenue avec des acquisitions monotemporelles, alors que l’utilisation d’images acquises à différentes dates permet encore d’améliorer cette classification (erreur globale de classification de 9% pour la meilleure combinaison de 3 dates). Les contraintes de la législation régissant l’utilisation des aéronefs sans pilote à bord restreignent le champs d’action des drones civils. Ainsi, afin d’assurer une sécurité pour tous les usagers de l’espace aérien, les opérations avec un drone sont limitées sous un seuil d’altitude et à une distance maximale du télépilote, ce qui ne permet pas une utilisation optimale de cette technologie pour la couverture de grands domaines forestiers (plusieurs milliers d’hectares). De plus, d’autres outils de télédétection utilisés en foresterie, tels que le LiDAR et l’imagerie satellite et aéroportée, sont plus compétitifs que les drones dès qu’il s’agit de couvrir de grandes surfaces (plusieurs milliers d’hectacre). C’est pourquoi nous pensons que les drones resterons un outils d’analyse de petites surfaces (dizaines voire centaines d’hectares), plus utiles à des fins de recherches scientifiques qu’à une utilisation en gestion forestière. [less ▲]

Detailed reference viewed: 79 (14 ULg)
See detailLe journal des apprentissages et l'éducation prioritaire
Scheepers, Caroline ULg

Conference given outside the academic context (2016)

La formation est destinée aux enseignants du cycle 3 qui travaillent dans les établissements classés ZEP de Sarcelles. Elle vise à leur expliciter les fondements et modalités du journal des apprentissages ... [more ▼]

La formation est destinée aux enseignants du cycle 3 qui travaillent dans les établissements classés ZEP de Sarcelles. Elle vise à leur expliciter les fondements et modalités du journal des apprentissages que tiennent des élèves de primaire ou de secondaire. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (1 ULg)
See detailSéminaire : role et place du technologue dans un laboratoire
HUYNEN, Pascale ULg

Scientific conference (2016, December 15)

Detailed reference viewed: 16 (0 ULg)
Full Text
See detailVibrio spp chez l’Homme - Vibrio spp bij de mens
MELIN, Pierrette ULg; SACHELI, Rosalie ULg

in POLET, Marie (Ed.) Vibrio spp dans l’alimentation et chez l’Homme - Formation (2016, December 15)

Detailed reference viewed: 12 (1 ULg)
Full Text
See detailA step-by-step recipe of band-spli3ng technique for isola8on of ionospheric signal in L-band InSAR data
Furuya, Masato; Suzuki, Takato; De Rauw, Dominique ULg

Poster (2016, December 15)

Ionospheric signals are widely regarded as nuisance in low- frequency InSAR data, and thus a variety of correction techniques have been proposed. Although band-splitng of range spectrum has been shown to ... [more ▼]

Ionospheric signals are widely regarded as nuisance in low- frequency InSAR data, and thus a variety of correction techniques have been proposed. Although band-splitng of range spectrum has been shown to be effectve (Brcic et al., 2010; Rosen et al., 2010; Gomba et al., 2015), the band- spliting technique seems to have not been widely used. Whereas this would be partly because the impacts of ionosphere on InSAR data are not necessarily serious, we consider that this could be also because the details of the technique have not been reproducibly shown. Here we show our step-by-step recipe of the band-spliting technique, and demonstrate two case studies that reveal the effectiveness of the technique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 18 (3 ULg)
See detailIdentifying stone tool hafting in the archaeological record: interpretative potential and methodology
Rots, Veerle ULg

Scientific conference (2016, December 15)

Detailed reference viewed: 11 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe influence of spatially structured soil properties on tree community assemblages at a landscape scale in the tropical forests of southern Cameroon
Vleminckx, Jason; Doucet, Jean-Louis ULg; Morin, Julie ULg et al

in Journal of Ecology (2016)

Species distribution within plant communities results from both the influence of deterministic processes, related to environmental conditions, and neutral processes related to dispersal limitation and ... [more ▼]

Species distribution within plant communities results from both the influence of deterministic processes, related to environmental conditions, and neutral processes related to dispersal limitation and stochastic events, the relative importance of each factor depending on the observation scale. Assessing the relative contribution of environment necessitates controlling for spatial dependences among data points. Recent methods, combining multiple regression and Moran's eigenvectors maps (MEM), have been proved successful in disentangling the influence of pure spatial processes related to dispersal limitation, pure environmental variables (not spatially structured) and spatially structured environmental properties. However, the latter influence is usually not testable when using advanced spatial models like MEM. To overcome this issue, we propose an original approach, based on torus-translations and Moran spectral randomizations, to test the fraction of species abundance variation that is jointly explained by space and seven soil variables, using three environmental and tree species abundance data sets (consisting of 120, 52 and 34 plots of 0·2 ha each, located along 101-, 66- and 35-km-long transect-like inventories, respectively) collected in tropical moist forests in southern Cameroon. The overall abundance of species represented by ≥30 individuals, and 27% of these species taken individually, were significantly explained by fine-scale (<5 km) and/or broad-scale (5–100 km) spatially structured variations in soil nutrient concentrations (essentially the concentration of available Mn, Mg and Ca) along the 120-plots area. The number of significant tests considerably decreased when investigating the two smaller data sets, which mostly resulted from low statistical power rather than weaker floristic and/or edaphic variation captured among plots. Synthesis. Our results provide evidence that tree species turnovers are partly controlled by spatially structured concentrations in soil nutrients at scales ranging from few hundreds of metres to c. 100 km, a poorly documented subject in Central African forests. We also highlight the usefulness of our testing procedure to correctly interpret the space-soil fraction of variation partitioning analyses (which always accounted here for the most important part of the soil contribution), as this fraction was sometimes relatively high (R2 values up to c. 0·3) but nearly or not significant. [less ▲]

Detailed reference viewed: 22 (5 ULg)
See detailBIM état de la situation
Boutemadja, Abdelkader ULg

Conference (2016, December 15)

Detailed reference viewed: 9 (0 ULg)
Full Text
See detail11 interventions dans la presse écrite et radio au sujet des techno-pédagogies, du 22 mai 2013 jusqu'au 16 janvier 2017
Verpoorten, Dominique ULg

Article for general public (2016)

Ces interventions témoignent du suivi appréciatif et critique des initiatives en matière de techno-pédagogie pour l'enseignement supérieur.

Detailed reference viewed: 78 (25 ULg)
Full Text
See detailMetal Carbodiimides and Metal Cyanamides as Electrode Materials
sougrati, Moulay tahar; Darwiche, Ali; Monconduit, Laure et al

Patent (2016)

(EN)The invention relates to the use of a metal carbodiimide or a metal cyanamide as a new active material for a negative electrode, a negative electrode comprising said metal carbodiimide or metal ... [more ▼]

(EN)The invention relates to the use of a metal carbodiimide or a metal cyanamide as a new active material for a negative electrode, a negative electrode comprising said metal carbodiimide or metal cyanamide, its preparation method, a battery comprising said negative electrode, and a method for the preparation of a composite material. (FR)L'invention concerne l'utilisation d'un carbodiimide métallique ou d'un cyanamide métallique en tant que nouveau matériau actif pour une électrode négative, une électrode négative comprenant ce carbodiimide métallique ou ce cyanamide métallique, son procédé de préparation, une batterie comprenant l'électrode négative, et un procédé pour la préparation d'un matériau composite. [less ▲]

Detailed reference viewed: 27 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailIntegrating Non-Collocated Well and Geophysical Data to Capture Lithological Heterogeneity at a Managed Aquifer Recharge and Recovery Site
Gottschalk, Ian; Hermans, Thomas ULg; Caers, Jef et al

Poster (2016, December 15)

Aquifer recharge and recovery (ARR) is the process of enhancing natural groundwater resources and recovering water for later use by constructing engineered conveyances. Insufficient understanding of ... [more ▼]

Aquifer recharge and recovery (ARR) is the process of enhancing natural groundwater resources and recovering water for later use by constructing engineered conveyances. Insufficient understanding of lithological heterogeneity at ARR sites often hinders attempts to predict where and how quickly infiltrating water will flow in the subsurface, which can adversely affect the quality and quantity of available water in the ARR site. In this study, we explored the use of electrical resistivity tomography (ERT) to assist in characterizing lithological heterogeneity at an ARR site, so as to incorporate it into a flow and contaminant transport model. In this case, we had non-collocated well core log data and ERT data from a full-scale ARR basin. We compared three independent methods for producing conditional lithology-resistivity probability distributions: 1) a search template to relate the nearest logged well lithologies with ERT resistivity panels, given search criteria; 2) a maximum likelihood estimation (MLE) to match bimodal normal distributions to the histogram of each ERT line; and 3) variogram-based lithology indicator simulations constrained to well data. Each approach leverages Bayes’ Rule to estimate lithology probability given electrical resistivity. The simplest approach (method 1) yields an erroneous conditional probability function where sand dominates the conditional probability at nearly all resistivities, due in part to the strong presence of sand in the wells nearest the ERT lines. The approaches using MLE and lithology simulations (methods 2 and 3) produce similar, more realistic lithofacies probability functions. The range of resistivities where clay and sand overlap differs between methods 2 and 3: ranging between 100 and 200 ohm-m for method 2, and between 30 and 50 ohm-m for the method 3. These differences affect the posterior lithology distributions in multiple point geostatistical (MPS) simulations, and in turn, predictions of flow from models which integrate these results. To test the models, we can compare measured breakthrough times of recharged water at the site to groundwater flow simulation results using the lithofacies models created by each method. The methods described here can inform the integration of non-collocated geophysical data into a variety of applications. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (1 ULg)