Last 7 days
Bookmark and Share    
See detailRéflexions psychopathologiques sur la psychopathie
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, March 11)

Detailed reference viewed: 16 (0 ULg)
See detailCorps et dispositifs
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, March 08)

Detailed reference viewed: 10 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailBioavailability enhancement of itraconazole-based solid dispersions produced by hot melt extrusion in the framework of the Three Rs rule
Thiry, Justine ULg; Kok, Miranda ULg; Collard, Laurence ULg et al

in European Journal of Pharmaceutical Sciences (2017), 99

Solid dispersion formulations made of itraconazole (ITZ) and Soluplus® (polyethylene glycol, polyvinyl acetate and polyvinylcaprolactame-based graft copolymer abbreviated SOL) were produced using hot melt ... [more ▼]

Solid dispersion formulations made of itraconazole (ITZ) and Soluplus® (polyethylene glycol, polyvinyl acetate and polyvinylcaprolactame-based graft copolymer abbreviated SOL) were produced using hot melt extrusion. Since ITZ possesses a water solubility of less than 1 ng/mL, the aim of this work was to enhance the aqueous solubility of ITZ, and thereby improve its bioavailability. The three formulations consisted of a simple SOL/ITZ amorphous solid dispersion (ASD), an optimized SOL/ITZ/AcDiSol® (super-disintegrant) ASD and an equimolar inclusion complex of ITZ in hydroxypropyl-β-cyclodextrin (substitution degree = 0.63, CD) with SOL. The three formulations were compared in vitro and in vivo to the marketed product Sporanox®. The in vitro enhancement of dissolution rate was evaluated using a biphasic dissolution test. In vitro dissolution results showed that all three formulations had a higher percentage of ITZ released than Sporanox® with the following ranking: SOL/ITZ/CD > SOL/ITZ/AcDiSol® > SOL/ITZ > Sporanox®. The bioavailability of these four formulations was evaluated in rats. The bioanalytical method was optimized so that only 10 μL of blood was withdrawn from the rats using specific volumetric absorptive microsampling devices. This enabled to keep the same rats during the whole study, which was in accordance with the Three Rs rules (reduction, refinement and replacement). Furthermore, this technique allowed the suppression of inter-individual variability. Higher Cmax and AUC were obtained after the administration of all three formulations compared to the levels after the use of Sporanox® as follows: SOL/ITZ/AcDiSol® > SOL/ITZ/CD > SOL/ITZ > Sporanox®. The inversion in the ranking between SOL/ITZ/CD and SOL/ITZ/AcDiSol® made impossible the establishment of an in vitro–vivo correlation. Indeed, very different release rates were obtained in vitro and in vivo for the two optimized formulations. These results suggest that ITZ would be protected inside the core of the SOL micelles even during the absorption step at the intestine, while some agents present in the intestinal fluids could displace ITZ from the hydrophobic cavity of CD by competition. [less ▲]

Detailed reference viewed: 21 (10 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailStructure impact of two galactomannan fractions on their viscosity properties in dilute solution, unperturbed state and gel state
Gillet, Sébastien; Aguedo, Mario ULg; Petrut, Raoul et al

in International Journal of Biological Macromolecules (2017), 96

Detailed reference viewed: 20 (2 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUltrasonic spray pyrolysis as a processing route for templated electrochromic tungsten oxide films
Chatzikyriakou, Dafni ULg; Maho, Anthony ULg; Cloots, Rudi ULg et al

in Microporous and Mesoporous Materials (2017), 240

Detailed reference viewed: 20 (6 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detail27 entrées du dictionnaire (Adorno, Bataille, Benjamin, Brecht, Burckhardt, etc.)
Hagelstein, Maud ULg

in Talon-Hugon, Carole (Ed.) Dictionnaire des théoriciens de l'art (2017)

Les notices du dictionnaire que je prends en charge : Adorno, Bataille, Benjamin, Burckhardt, Cassirer, Chastel, Deleuze, Dilthey, Faure, Focillon, Foucault, Francastel, Freud, Kracauer, Luckacs, Malraux ... [more ▼]

Les notices du dictionnaire que je prends en charge : Adorno, Bataille, Benjamin, Burckhardt, Cassirer, Chastel, Deleuze, Dilthey, Faure, Focillon, Foucault, Francastel, Freud, Kracauer, Luckacs, Malraux, Nietzsche, Panofsky, Riegl, Rousseau, Simmel, Valery, Vasari, Winkelman, Wölfflin, Worringer, Warburg. [less ▲]

Detailed reference viewed: 91 (8 ULg)
See detailCompréhension et prise en charge de la schizophrénie : Présentation du modèle « 3Id »
Englebert, Jérôme ULg

Scientific conference (2017, February 24)

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEffect of different tillage systems on aggregate structure and inner distribution of organic carbon
Gao, Lili ULg; Beckers, Eléonore ULg; Liang, Guopeng et al

in Geoderma (2017), 288

Tillage is a common agricultural practice affecting soil structure and biogeochemistry. Pore network geometries are crucial to oxygen concentration, gas diffusivity, water location and water movement ... [more ▼]

Tillage is a common agricultural practice affecting soil structure and biogeochemistry. Pore network geometries are crucial to oxygen concentration, gas diffusivity, water location and water movement. Soil aggregates, 4–6 mm in diameter and collected from silty loam in Belgium and sandy loam in China, were scanned using a micro-computed tomography scanner. Images with a pixel size of 6.9 μm were then processed with ImageJ software for pore network analysis. The treatments were no tillage (C-NT) and conventional tillage (C-CT) in China, and shallow tillage (G-ST) and conventional tillage (G-CT) in Belgium. The results showed that aggregates in conservational tillage (G-ST and C-NT) had numerous connected pores compared with conventional tillage (G-CT and C-CT). The Euler number (Ev) was significantly lower and visible total porosity and surface area (SA) were significantly higher in conservational tillage (G-ST and C-NT) than in conventional tillage (G-CT and C-CT) in both studied locations. The predominant size of pores was significantly higher in conservational tillage (G-ST and C-NT) than in conventional tillage (G-CT and C-CT) (> 150 μm vs 90–120 μm). Pore location within the aggregates also showed differences, with porosity being evenly distributed in the aggregates under conventional tillage (G-CT and C-CT). Under conservational tillage (G-ST and C-NT), the aggregates were heterogeneous, showing higher porosity at the center of the aggregates. There was a higher soil organic carbon (SOC) content in the external layer than in the internal layer in conservational tillage in Belgium (G-ST). In no tillage in China (C-NT), the SOC in the external and internal layers, however, showed similar results. Overall, conventional tillage (G-CT and C-CT) reduced the proportion of the largest pores within soil aggregates, whereas there was no significant relationship between pore morphologies and SOC content. Further investigation is required to measure the active and slow carbon pool distribution in the different layers and under different tillage practices. [less ▲]

Detailed reference viewed: 23 (4 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailL’énonciation visuelle entre réflexivité et métalangage
Dondero, Maria Giulia ULg

in Moutat, Audrey; Dondero, Maria Giulia; Beyaert-Geslin, Anne (Eds.) Les plis du visuel. Réflexivité et énonciation dans l’image (2017)

Ce texte vise tout d’abord à illustrer l’hypothèse selon laquelle le langage verbal n’est pas le traducteur unique et universel de toutes les sémiotiques (visuelles, musicales, audiovisuelles, etc.) comme ... [more ▼]

Ce texte vise tout d’abord à illustrer l’hypothèse selon laquelle le langage verbal n’est pas le traducteur unique et universel de toutes les sémiotiques (visuelles, musicales, audiovisuelles, etc.) comme l’affirment la sémiologie de Roland Barthes et l’approche linguistique. Nous comparons ensuite la notion de réflexivité à celle de métalangage : si les études sur la réflexivité sont assez répandues dans plusieurs disciplines concernant l’image dont en histoire de l’art, il n’en est pas de même pour la notion de métalangage qui implique généralement la hiérarchie d’un langage sur l’autre. Nous prenons en considération à ce propos les critiques des détracteurs de la possibilité d’envisager un métalangage visuel qui s’appuient sur la conviction que le langage visuel n’a pas d’alphabet ni de grammaire stables, voire qu’il est démuni d’unités morphologiques ainsi que de règles syntaxiques. Nous illustrons brièvement des tentatives de construire un alphabet d’unités visuelles, telle que celle de Paul Klee, et nous passons en revue des concepts opérationnels qui permettent de concevoir en image une dimension méta et notamment celui de « semi-symbolisme » selon A.J. Greimas et J.-M. Floch ainsi que celui de « pli » chez Ch. Metz. [less ▲]

Detailed reference viewed: 12 (0 ULg)
Full Text
See detailLes plis du visuel. Réflexivité et énonciation dans l’image
Dondero, Maria Giulia ULg; Beyaert-Geslin, Anne; Moutat, Audrey

Book published by Lambert Lucas (2017)

L’ambition de cet ouvrage est de développer en sémiotique visuelle une théorie et une méthodologie originairement formulées en linguistique, celles de l’énonciation. L’analyse énonciative permet de ... [more ▼]

L’ambition de cet ouvrage est de développer en sémiotique visuelle une théorie et une méthodologie originairement formulées en linguistique, celles de l’énonciation. L’analyse énonciative permet de décrire les points de vue à partir desquels l’image a été conçue et d’étudier les valeurs, les formes de vie ainsi que les idéologies offertes à l’observateur. Les plis du visuel revient sur la théorie inaugurale d’Émile Benveniste, sur ses apports et ceux de l’histoire de l’art (Louis Marin, Meyer Schapiro, Victor Stoichita…) et de la sémiotique contemporaine en vue de restituer la trajectoire théorique de la sémiotique visuelle et de dépasser la simple transposition dans l’image d’un appareil formel de l’énonciation validé en linguistique. Cet ouvrage se donne plus exactement pour objectif principal de constituer un organon de concepts inter-définis et d’instruments analytiques permettant de diversifier les différents types d’énonciation dans le cadre du langage visuel, à partir non seulement des constructions langagières de chaque image (type de perspective, rapports entre figure et fond, entre espaces englobant et englobé, entre forme et texture, etc.) mais aussi de leur appartenance à différents domaines socio-culturels (la publicité, l’éducation, la politique, etc.) et à différents médias (le cinéma, l’art numérique, les jeux-vidéo, etc.). Il s’articule en trois parties, « Enonciation et pratiques de l’audiovisuel », « Enonciation et perception. Cas de la peinture, de la photographie et du numérique », et « Enonciation et métalangage visuel », qui explorent trois points fondamentaux de la réflexion sémiotique contemporaine : la question de la transposabilité/transversalité de l’appareil formel de l’énonciation et de la spécificité de chaque pratique médiatique, la relation entre énonciation et perception et les propriétés métalinguistiques de l’énonciation. Au fil des différentes contributions, cet ouvrage propose ainsi un parcours de la sémiotique visuelle qui accompagne l’innovation technologique et médiatique à l’origine des nouvelles formes d’image ; il met l’accent sur la spécificité de l’énonciation dans les langages visuel et audiovisuel et impose une conceptualisation spécifique des contextes médiatiques. [less ▲]

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)
Full Text
See detailL'ocytocine et la biologie du coup de foudre
Geenen, Vincent ULg

Conference given outside the academic context (2017)

Full Text
See detailLe moment de l'illusion dans la déhiscence du sujet et de son monde. Perspectives anthropo-téléologiques depuis Kant et Winnicott.
Notturni, Loris ULg

Doctoral thesis (2017)

Quelle pourrait être la raison pour laquelle les philosophes, d'habitude si labiles et si doctes sur tous les sujets, sont si peu enclins à se pencher sur un berceau ? Pourquoi, la plupart du temps, les ... [more ▼]

Quelle pourrait être la raison pour laquelle les philosophes, d'habitude si labiles et si doctes sur tous les sujets, sont si peu enclins à se pencher sur un berceau ? Pourquoi, la plupart du temps, les philosophes éludent-ils dans leur discours sur la subjectivité humaine ses débuts et sa fin, c'est-à-dire son histoire réelle ? Le présent travail n'a pas l'ambition de répondre à ces questions mais de pallier ce manque : élucider de manière originale l'histoire de la subjectivité humaine vivante et fournir les moyens pour en rendre compte de manière consistante. En philosophie contemporaine, et plus particulièrement en phénoménologie, tout se passe souvent comme si la notion de subjectivité constituait, à l'instar de l'objectivité, autant une évidence souveraine qu'un simple concept opératoire. Mais, paradoxalement, lorsque le philosophe prononce le mot : « subjectivité », il ne nous met rien sous les yeux, et l'on pourrait aller jusqu'à se demander si la réalité de ce concept a d'autres conditions formelles et matérielles que sa propre énonciation. Pour notre part, nous suspecterions bien plutôt que l'opérativité technique et la « souveraineté » ontologique de cette notion de subjectivité s'appuient toutes deux et en secret sur un réalisme métaphysique implicite du sujet, caractéristique de la Modernité et dont nous sommes toujours tributaires, réalisme alimenté en sous-main par d'incessants réaménagements sémantiques et d'innombrables effets de polysémie. Lorsque l'on emploie le mot « subjectivité », de quoi parle-t-on exactement ? Nous tenterons de clarifier cette question afin de pouvoir y répondre. Notre travail de recherche vise à réinterroger ce réalisme chronique de la subjectivité humaine en redéfinissant cette notion à la lumière de sa propre histoire. En ce qui nous concerne, le ressort initial de ce projet philosophique fut la coïncidence heureuse entre, d'une part, les interrogations cliniques issues de l'observation empirique des débuts de l'invidualité subjective humaine par un pédiatre anglais, Donald Woods Winnicott (1896-1971) et, d'autre part, la redéfinition radicale que la pensée critique d'Emmanuel Kant (1724-1804) a infligée à cette notion de subjectivité. Cette simple coïncidence thématique ne justifie pas à elle seule une recherche doctorale. Le motif essentiel légitimant la convocation d'auteurs aussi étrangers l'un à l'autre tient, avant toute chose, dans la nécessité des problèmes qu'ils ont dégagés dans leurs champs disciplinaires respectifs à propos de la subjectivité humaine. Pour résumer de manière générale, nous dirions à ce stade que la nécessité problématique principale qui, selon nous, croise les trajectoires intellectuelles kantienne et winnicottienne est la redéfinition de la notion de subjectivité à partir d'une autre notion, elle-même redéfinie : celle d'illusion. Selon nous, cette révision se diffracte sur trois plans épistémologiques différents, de complexité différente et non réductibles l'un à l'autre : premièrement, la subjectivité entendue comme objet possible d'une science pure a priori serait une illusion ; deuxièmement, l'illusion serait un mode constitutif de l'esprit subjectif dans ses rapports à certains objets, la subjectivité se définissant ici par son activité judicatoire ; troisièmement, l'illusion serait constituante du rapport de la subjectivité à elle-même et à son monde, entendue comme subjectivité humaine vivante. Ces trois « thèses » ne sont recevables qu'à la condition de bien entendre que les notions de subjectivité et d'illusion ont, à chaque niveau, des acceptions différentes. Notre étude visera à redéfinir ces deux notions et rendre manifeste leur intimité épistémologique, phénoménologique et génétique. Enfin, notre contribution personnelle permettra de montrer, preuves à l'appui, qu'il y a une filiation méthodologique, implicite et souterraine, jusqu'ici passée totalement inaperçue, entre Kant et Winnicott. En bref, nous affirmons que la pensée clinique de Winnicott et, plus particulièrement, son approche clinique de la genèse empirique de l'individualité subjective humaine dans le temps, se présente comme une réactualisation inaperçue et originale (à l'insu de l'auteur lui-même) des opérateurs épistémologiques et phénoménologiques et, d'une manière générale, du mode de pensée que Kant déploie dans la Critique de la faculté de juger. Enfin, nous montrerons que le concept d'illusion chez Winnicott, dont l'opérativité épistémologique et phénoménologique s'inscrit dans le droit fil de la pensée critique kantienne et de l'anthropologie hégélienne, réverbère un mode légitime d'appréciation de la subjectivité humaine vivante qui pourrait être d'une utilité précieuse pour l'anthropologie philosophique. En résumé, notre travail personnel s'est développé à partir de deux sources principales : la pensée clinique winnicottienne, entendue comme structure élective de phénomènes et de problèmes nécessaires, et la pensée critique kantienne, entendue comme garant épistémologique mettant à notre disposition une méthodologie fiable et puissante. Il ne s'agit ni d'une thèse « sur » Kant, ni d'une thèse « sur » Winnicott, mais d'un travail philosophique personnel réalisé à partir de l'intérêt suscité par ces auteurs et leurs démarches respectives. La première partie consistera en un préambule historique, guidé par une question capitale : par quels processus historiques et idéologiques la notion d'illusion, lourdement marquée par son passé métaphysique et diverses acceptions péjoratives remontant à l'Antiquité, en est-elle arrivée à être assumée au dix-huitième siècle chez Kant comme un opérateur épistémologique de premier plan, à savoir une disposition transcendantale de notre esprit (entendu comme faculté de connaissance) ? Dans la deuxième partie, nous développerons deux questions. La première, d'ordre épistémologique, pourrait être résumée comme suit : à quelle consistance épistémologique peut prétendre une description de la subjectivité humaine vivante ? La seconde question, dont la teneur sera essentiellement phénoménologique, sera la suivante : à partir de quand, comment et à quelles occasions la subjectivité humaine en vient-elle à prendre conscience d'elle-même en tant que subjectivité vivante et singulière dans les relations qu'elle entretient avec le monde, d'une part, auquel elle appartient et, d'autre part, duquel elle se différencie ? Une fois le cadre posé dans les termes de la méthodologie kantienne de la Critique de la faculté de juger, nous réactualiserons notre interrogation de la subjectivité humaine vivante et de son histoire à partir de la pensée clinique de Winnicott, tout en prenant la mesure de la consistance de son propos, grâce et par-delà Kant. La double question qui guidera la troisième partie se présentera comme suit : d'une part, quelles sont les questions épistémologiques qui émergent de la pratique pédopsychanalytique de Winnicott et, d'autre part, à quel point cette pratique, co-extensive à un champ disciplinaire spécifique, permet-elle de renouveler en profondeur, par son approche théorico-expérimentale et les questions nécessaires qui en émergent, la réflexion philosophique sur la subjectivité, son émergence et sa réalité ? [less ▲]

Detailed reference viewed: 31 (1 ULg)
See detailY a-t-il eu un impérialisme linguistique romain ?
Rochette, Bruno ULg

Scientific conference (2017, February 03)

Detailed reference viewed: 21 (0 ULg)
Full Text
Peer Reviewed
See detailA new asteroseismic diagnostic for internal rotation in γ Doradus stars
Ouazzani, Rhita-Maria; Salmon, Sébastien ULg; Antoci, V. et al

in Monthly Notices of the Royal Astronomical Society (2017), 465

With four years of nearly-continuous photometry from Kepler, we are finally in a good position to apply asteroseismology to $\gamma$ Doradus stars. In particular several analyses have demonstrated the ... [more ▼]

With four years of nearly-continuous photometry from Kepler, we are finally in a good position to apply asteroseismology to $\gamma$ Doradus stars. In particular several analyses have demonstrated the possibility to detect non-uniform period spacings, which have been predicted to be directly related to rotation. In the present work, we define a new seismic diagnostic for rotation in $\gamma$ Doradus stars that are too rapidly rotating to present rotational splittings. Based on the non uniformity of their period spacings, we define the observable $\Sigma$ as the slope of the period spacing when plotted as a function of period. We provide a one-to-one relation between this observable $\Sigma$ and the internal rotation, which applies widely in the instability strip of $\gamma$ Doradus stars. We apply the diagnostic to a handful of stars observed by Kepler. Thanks to g-modes in $\gamma$ Doradus stars, we are now able to determine the internal rotation of stars on the lower main sequence, which is still not possible for Sun-like stars. [less ▲]

Detailed reference viewed: 13 (2 ULg)