Last 7 days
Bookmark and Share    
Peer Reviewed
See detailLa reconnaissance de la maladie mentale : perspectives en troisième et en première personne
Englebert, Jérôme ULg

Conference (2017, May 20)

La distinction des perspectives en première et troisième personnes est un apport récent et décisif de la phénoménologie à la psychologie clinique et à la psychopathologie (Parnas, Sass & Zahavi, 2012). La ... [more ▼]

La distinction des perspectives en première et troisième personnes est un apport récent et décisif de la phénoménologie à la psychologie clinique et à la psychopathologie (Parnas, Sass & Zahavi, 2012). La perspective en troisième personne consiste en l’attribution, depuis une position externe, de signes cliniques repérés indépendamment du ressenti exprimé par le patient. L’exemple typique de ces signes est le délire et l’hallucination du schizophrène. Ces symptômes cristallisent les difficultés qu’éprouve le sujet à se reconnaitre affecté du trouble (l’anosognosie), et ce point est considéré par de nombreux modèles comme une cible thérapeutique prioritaire. Il est attendu que le patient adopte la position propre à son évaluateur, et externe à sa subjectivité intrinsèque. La perspective en première personne, concentre quant à elle son attention sur l’expérience subjective exprimée par le patient. Si l’on reprend le cas de la schizophrénie, ce sont la « perte de l’évidence naturelle » des choses, un « trouble du sens commun » ou un « sentiment de diminution du soi » qui sont verbalisés. Ce pas de côté de la vision omnisciente du médical, assumant une remise en cause du pouvoir de domination qu’entraine la perspective en troisième personne, se révèle être un outil psychothérapeutique pertinent. Il désacralise le problème de l’anosognosie et ouvre la voie à une perspective intersubjective, co-construite. Nous constaterons que la reconnaissance de la maladie en troisième personne, à laquelle on intègre une considération de la perspective en première personne, permet au patient d’être partie prenante du processus thérapeutique. [less ▲]

Detailed reference viewed: 47 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailSchizophrénie et psychopathie : Analyse des difficultés d’objectivation diagnostique à partir de la PCL-R
Matteucci, Marie; Englebert, Jérôme ULg; De Page, Louis et al

Poster (2017, May 20)

Detailed reference viewed: 27 (0 ULg)
Full Text
See detailGrammaire du compromis après la révolution tunisienne.
Verjans, Pierre ULg

Conference given outside the academic context (2017)

Le système belge a fabriqué du compromis sans les institutions de consensus identifiées par Arend Lijphart en 1830; en 2007, malgré la présence des institutions de consensus, il ne parvient à créer du ... [more ▼]

Le système belge a fabriqué du compromis sans les institutions de consensus identifiées par Arend Lijphart en 1830; en 2007, malgré la présence des institutions de consensus, il ne parvient à créer du consensus qu'après 5 ans de crises. Le référentiel compte donc au moins autant que les institutions.Par ailleurs, on peut analyser les syntagmes politiques des divers moments de la révolution tunisienne grâce à une grille d'analyse structurale. [less ▲]

Detailed reference viewed: 52 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailL’impact de la réserve cognitive sur le fonctionnement exécutif au cours du vieillissement normal
Lesoinne, Alexia ULg; Simon, Jessica ULg; Gilsoul, Jessica ULg et al

Poster (2017, May 20)

Il existe une forte variabilité interindividuelle quant aux effets du vieillissement sur la cognition. Selon Stern (2009), les individus qui ont développé un haut niveau de réserve cognitive résisteraient ... [more ▼]

Il existe une forte variabilité interindividuelle quant aux effets du vieillissement sur la cognition. Selon Stern (2009), les individus qui ont développé un haut niveau de réserve cognitive résisteraient mieux aux effets du vieillissement. Afin de déterminer les facteurs de réserve cognitive qui expliquent le déclin exécutif dans le vieillissement, nous avons recruté 165 participants âgés de 59 à 81 ans. Ils ont effectué sept tâches évaluant le fonctionnement exécutif : des épreuves d’inhibition (Stroop et Incompatibilité de la TAP), de flexibilité (Flexibilité de la TAP, épreuve d’alternance arithmétique « plus-moins ») et de mise à jour (subtest Lettre-Chiffre de la MEM III, mise à jour de consonnes et tâche de 2-back). De plus, les participants ont complété différents questionnaires évaluant quatre facteurs de réserve cognitive (niveau d’études, parcours professionnel, activité physique et activités de loisir). Nous avons réalisé des analyses de régression linaire hiérarchique. Après avoir contrôlé les facteurs démographiques, nous avons observé que la réalisation d’au moins une activité culturelle au cours de la vie impactait positivement les capacités d’inhibition, alors que la mise à jour était impactée négativement par un trop grand nombre de loisirs domestiques. Lorsqu’on considère les loisirs actuellement pratiqués, nous observons que la réalisation d’au moins un loisir social a un impact positif sur la flexibilité alors que deux activités à caractère social sont nécessaires pour avoir un impact positif sur la mise à jour. En conclusion, nous observons un effet mitigé et différencié de la réserve cognitive sur le déclin exécutif. [less ▲]

Detailed reference viewed: 16 (5 ULg)
Full Text
See detailFormer des futurs logopèdes à l’Evidence-Based Practice : défis et perspectives
Maillart, Christelle ULg; Durieux, Nancy ULg

Conference (2017, May 20)

Dans cette première intervention de l'atelier intitulé "Impacts de la recherche sur les questions de société actuelles : importance de l’evidence-based practice", nous définirons l’EBP et illustrerons la ... [more ▼]

Dans cette première intervention de l'atelier intitulé "Impacts de la recherche sur les questions de société actuelles : importance de l’evidence-based practice", nous définirons l’EBP et illustrerons la façon dont cela est enseigné à la Faculté de Psychologie, Logopédie et des Sciences de l’Education de l’Université de Liège (ULg) à travers l’exemple de la formation en logopédie. Selon leur code déontologique, les logopèdes doivent offrir à leurs patients une prise en charge de la meilleure qualité possible, en tenant compte des spécificités et des préférences de chaque patient. Ces enjeux sont au cœur de l’approche EBP qui se définit comme l’intégration consciencieuse, explicite et appropriée des meilleures preuves issues de trois sources distinctes : 1) les preuves externes venant de la recherche scientifique ; 2) les preuves internes venant de l’expérience clinique ; 3) les preuves concernant les préférences d’un patient correctement et complètement informé. Les dispositifs pédagogiques mis en place à l’ULg pour former les futurs logopèdes à cette pratique ciblent les cinq étapes de la démarche EBP, à savoir : 1) transformer le besoin d’information en une question claire et précise, 2) trouver les meilleures données probantes issues de la recherche pour répondre à cette question, 3) évaluer de manière critique ces données, 4) combiner cette évaluation critique avec la compétence clinique du praticien et les caractéristiques individuelles du patient, ses valeurs et sa situation et 5) évaluer l’efficacité de la décision clinique et l’efficience personnelle à exécuter le processus de prise de décision. L’importance d’une approche intégrée et d’une pratique répétée sera soulignée. [less ▲]

Detailed reference viewed: 20 (2 ULg)
Full Text
See detailL'art de charger le fret aérien
Paquay, Célia ULg

Article for general public (2017)

Detailed reference viewed: 8 (1 ULg)
Peer Reviewed
See detailL'esprit des lieux
Durand, Pascal ULg

Conference (2017, May 19)

Detailed reference viewed: 20 (3 ULg)
Peer Reviewed
See detailLes souvenirs auxquels on ne croit plus
Vanootighem, Valentine ULg

Conference (2017, May 19)

Ces dernières années, plusieurs études ont démontré l’existence de « souvenirs » auxquels on ne croit plus (nonbelieved memories, NBMs). Typiquement, un NBM est une représentation vivace et précise d’un ... [more ▼]

Ces dernières années, plusieurs études ont démontré l’existence de « souvenirs » auxquels on ne croit plus (nonbelieved memories, NBMs). Typiquement, un NBM est une représentation vivace et précise d’un évènement que le participant a cru avoir vécu pendant un certain temps mais auquel il a un jour cessé de croire, et ce pour différentes raisons possibles (p.ex., feedback social, plausibilité de l’évènement). Dans la littérature, on constate qu’il ne s’agit pas d’un phénomène rare puisqu’il concernerait environ 20 pourcents des personnes interrogées. Aussi, quel que soit l’âge des participants, les travaux antérieurs montrent que ce type de souvenirs concernait surtout des évènements vécus durant l’enfance. Afin d’évaluer si les NMBs sont réellement spécifiques à l’enfance, nous présenterons les résultats d’une récente étude au cours de laquelle nous avons examiné l’influence de l’exemple donné dans la consigne sur l’incidence des NBMs et l’âge auquel les évènements associés ont été vécus. [less ▲]

Detailed reference viewed: 25 (0 ULg)
Peer Reviewed
See detailExploration des processus de recollection et de familiarité chez des patients présentant une plainte mnésique : une étude longitudinale
Simon, Jessica ULg; Collette, Fabienne ULg; SALMON, Eric ULg et al

Poster (2017, May 19)

Recollection refers to recall of details about past events, and familiarity is a feeling of oldness. In this study, we tested how recollection and familiarity are affected in patients with memory ... [more ▼]

Recollection refers to recall of details about past events, and familiarity is a feeling of oldness. In this study, we tested how recollection and familiarity are affected in patients with memory complaints compared to normal aging. We recruited 23 healthy older participants, 9 patients with subjective memory impairment (SCI) and 23 patients with mild cognitive impairment (MCI). Participants performed one 2-alternative forced-choice and one Yes-No recognition memory task including pictures and words, followed by a short neuropsychological evaluation. Fifteen healthy participants and 23 patients (9 SCI and 14 MCI) took part in a neuropsychological follow-up after a mean delay of 21 months. At inclusion, MCI patients had poorer performance in recognition than the other groups, which did not differ. MCI patients had worse performance regarding familiarity and recollection indexes compared to healthy controls and SCI, who exhibit similar performance. There was no interaction between groups and format or material. During the follow-up evaluation, five MCI returned to a normal level of efficiency and were considered as SCI. Based on the French adaptation of the free and cued selective reminding test (RLRI-16), we calculated cognitive decline curves in our patients. We observed that recollection and familiarity indexes were explained by the decline curves calculated on the number of freely recalled items. So, recollection and familiarity were used less efficiently in MCI than SCI although both groups complained about their memory. [less ▲]

Detailed reference viewed: 15 (2 ULg)
Peer Reviewed
See detailRecollection versus familiarité dans le vieillissement normal et pathologique : Impact du format du test
Simon, Jessica ULg; Gilsoul, Jessica ULg; SALMON, Eric ULg et al

Poster (2017, May 19)

If familiarity is better preserved than recollection in aging and in the early stage of Alzheimer's disease (Koen & Yonelinas, 2014), the experimental conditions promoting its use should be beneficial to ... [more ▼]

If familiarity is better preserved than recollection in aging and in the early stage of Alzheimer's disease (Koen & Yonelinas, 2014), the experimental conditions promoting its use should be beneficial to these populations. One condition influencing the relative contribution of recollection and familiarity during recognition is the format of the test. The aim of this study was to investigate the impact of test format on recollection and familiarity in normal aging and in MCI in two tasks where the level of performance is equalized. Seventy young participants, 70 younger-old (55-69 years old), 69 older-old (70-85 years old), and 13 MCIs were presented with forced-choice and yes/no visual recognition memory tasks with the Remember/Know/ Guess paradigm. Young participants had better recognition memory performance than younger-old, who performed better than older-old and MCIs. Recollection and familiarity declined progressively in healthy aging. In MCI, recollection was more affected than familiarity, but patients demonstrated a more liberal use of familiarity. Finally, test format did not influence strongly the results. Young people used recollection more often in the forced-choice task compared to the yes/no task. [less ▲]

Detailed reference viewed: 19 (2 ULg)
See detailTraiter l’alexithymie en Hôpital de Jour Psychiatrique : Identification des modulateurs favorisant une meilleure prise en charge
Nasello, Julian ULg; Servais, Catherine; Close, Mireille et al

Poster (2017, May 19)

L’alexithymie (i.e., incapacité à exprimer ses émotions par des mots) serait-elle sensible aux traitements psychothérapeutiques dispensés en Hôpital de Jour (HPJ) ? Quelles en seraient les variables ... [more ▼]

L’alexithymie (i.e., incapacité à exprimer ses émotions par des mots) serait-elle sensible aux traitements psychothérapeutiques dispensés en Hôpital de Jour (HPJ) ? Quelles en seraient les variables prédictives ? Notre recherche a porté sur 73 participants sélectionnés en HPJ et présentant des troubles de l’humeur. En comparant les scores d’entrée et de sortie, des réductions significatives ont été observées sur tous les aspects d’alexithymie. De plus, certaines variables impactant significativement sur l’alexithymie ont été mises en avant : variables démographiques (i.e., genre ; âge ; durée de séjour) ; médication ; variables du MMPI-2 ; support social perçu (PSS). Il apparait que le PSS ainsi que cinq variables mesurées par le MMPI-2 (e.g., les pratiques antisociales ou les attitudes négatives face au traitement) tendaient à réduire ou augmenter les niveaux d’alexithymie. Dès lors, ces résultats tendent à favoriser une conception plus flexible des traits de personnalité, à mettre en évidence le rôle fondamental de la régulation exogène des émotions et à fournir aux thérapeutes les variables à prendre en considération pour optimiser la prise en charge de l’alexithymie. [less ▲]

Detailed reference viewed: 17 (1 ULg)
See detailConclusions
Kéfer, Fabienne ULg

Conference (2017, May 19)

Detailed reference viewed: 20 (0 ULg)
Full Text
See detailMétacognition lors de la récupération en mémoire chez les patients Alzheimer
Genon, Sarah ULg

Scientific conference (2017, May 19)

Detailed reference viewed: 6 (0 ULg)