Publications list
Bookmark and Share    
Full Text
See detailLes interactions enseignant/enfants comme soutien au développement langagier des enfants en classe maternelle
Leroy, Sandrine ULiege; Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Desmottes, Lise ULiege et al

in Les entretiens de Bichat : les entretiens d'orthophonie 2017 : Les pathologies du langage chez l'enfant de moins de 6 ans: facteurs de risque (FR), facteurs de protection (FP) (2017, September 22)

L'école maternelle constitue un contexte privilégié pour soutenir le développement du langage et de la communication des enfants. La qualité des interactions entre l’enseignant et les enfants de sa classe ... [more ▼]

L'école maternelle constitue un contexte privilégié pour soutenir le développement du langage et de la communication des enfants. La qualité des interactions entre l’enseignant et les enfants de sa classe est reconnue comme étant l’aspect le plus déterminant de la qualité éducative, notamment en ce qui concerne le développement langagier. Cet article a pour objectif de faire un survol de la littérature sur le développement du langage des enfants en contexte préscolaire, sur le rôle que peut y jouer l’enseignant, ce qui ouvre des perspectives quant aux modalités de développement professionnel des enseignants en maternelle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 85 (6 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAn overview of the quality of interactions in Belgian pre-kindergarten classrooms
Leroy, Sandrine ULiege; Desmottes, Lise ULiege; Bergeron-Morin, Lisandre ULiege et al

Poster (2017, July)

Quality of teacher-children interactions during early childhood plays a protective effect on language development, more particularly with the more vulnerable children (Dickinson, 2011). However, the ... [more ▼]

Quality of teacher-children interactions during early childhood plays a protective effect on language development, more particularly with the more vulnerable children (Dickinson, 2011). However, the quality of these interactions, especially those supporting language development, is not always optimal (Piasta et al., 2012). It is of great concern in Belgium, where there is a need to prevent, during early childhood, an educational gap that too often depends on the socio-economic status of a child’s family (Vandenbroeck, 2015). Supporting the quality of teacher-children interactions in kindergarten may be a way to preventively support language development and educational achievement. But to date, little is known about what children experience in Belgium kindergarten, regarding language development support. The objective of this study is to document the quality of teacher-children interactions, in the second year of nursery school (4-5 years old) in the French-speaking part of Belgium. Observations take place in 23 classes. The CLASS Pre-K (Classroom Assessment Scoring System®, Pianta et al., 2008) is used for measuring the quality of teacher-children interactions. Trained observers have assessed quality of interactions along three domains: Emotional Support, Classroom Organization and Instructional support including language modeling. Results have revealed a lower quality in instructional support while showing a medium-high quality in the emotional support and classroom organization. However, scores in the instructional support increase when teachers propose activities deliberately dedicated to language. A more detailed analysis of the observations in 23 classes, in relation with number of children in the classroom and type of proposed activities will be discussed. These results will be interpreted within the particular context of kindergarten in Belgium. The present study aims at enabling a more global reflection on the modalities that can better support language development in an educational context, more particularly with more vulnerable children. [less ▲]

Detailed reference viewed: 16 (0 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailEfficacité de la combinaison des méthodes explicite et implicite pour intervenir sur les difficultés morphosyntaxiques
Houben, Lauren; Maillart, Christelle ULiege; Leroy, Sandrine ULiege

Poster (2017, June 01)

Pour que la logopédie puisse s’appuyer sur une pratique basée sur les preuves (Evidence-Based Practice), il est nécessaire de disposer d’études traitant de l’efficacité des interventions. Dans la ... [more ▼]

Pour que la logopédie puisse s’appuyer sur une pratique basée sur les preuves (Evidence-Based Practice), il est nécessaire de disposer d’études traitant de l’efficacité des interventions. Dans la littérature scientifique, deux approches sont mises en avant pour pallier aux difficultés morphosyntaxiques: les méthodes implicites opposées aux méthodes explicites. Les méthodes implicites s’avèrent pertinentes chez les enfants d’âge préscolaire, en raison de leurs faibles habiletés métalinguistiques. Ces méthodes réfèrent aux méthodes de facilitation grammaticale (imitation, modelage, stimulation focalisée et reformulation) et à l’approche basée sur l’usage. Cette dernière tient compte de l’apprentissage progressif des différentes structures grammaticales chez les enfants ayant un développement typique (notamment Riches, 2013). Les méthodes explicites offrent un apprentissage explicite du langage. Elles reposent sur le constat selon lequel, en raison d’un déficit de la mémoire procédurale, les enfants ayant des troubles du langage ne parviendraient pas à apprendre implicitement le langage. Actuellement, les résultats obtenus quant à l’efficacité de ces méthodes semblent contradictoires. Dès lors, la combinaison des deux types d’approches pourrait être envisagée. Actuellement, une seule étude (Smith-Lock et al., 2013) s’est intéressée à cette combinaison des deux méthodes et a prouvé son efficacité. Bien que cette étude soit assez prometteuse quant aux bienfaits d’une rééducation s’appuyant sur plusieurs méthodes, des recherches complémentaires sont indispensables. [less ▲]

Detailed reference viewed: 102 (4 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailUn portrait de la qualité des interactions enseignant/enfants pour soutenir le développement langagier à l’école maternelle
Leroy, Sandrine ULiege; Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Desmottes, Lise ULiege et al

Conference (2017, May 19)

L’environnement scolaire, et plus particulièrement l’éducation préscolaire (enseignement maternel en Belgique), constitue un contexte privilégié pour soutenir le développement du langage et de la ... [more ▼]

L’environnement scolaire, et plus particulièrement l’éducation préscolaire (enseignement maternel en Belgique), constitue un contexte privilégié pour soutenir le développement du langage et de la communication des enfants. Il a en effet été démontré que la qualité des interactions en contexte préscolaire joue un rôle protecteur sur le développement langagier des enfants plus vulnérables, issus de milieux précarisés (Burchinal et al., 2010; Simard et al., 2013). En effet, à l’école maternelle, les enfants peuvent bénéficier quotidiennement d’interactions verbales riches et diversifiées, non seulement avec leur enseignant, mais également avec leurs pairs (Blain-Brière et al., 2014). Dès lors, les enseignants de maternelle occupent une place privilégiée pour favoriser et entretenir des interactions de qualité, propices au développement langagier. Cependant, des études internationales (Bouchard et al., 2010; Piasta et al., 2012) ont montré que la qualité des pratiques éducatives, surtout en matière de soutien langagier, n’est pas toujours optimale, ayant pour conséquence des effets plus modestes sur le développement langagier des enfants, surtout chez les plus vulnérables (Dickinson et al., 2011). Bien que l’importance de soutenir le langage et la communication des enfants en milieu préscolaire soit établie, aucune étude n’a, à ce jour, été réalisée en Belgique francophone. Or, dresser un portrait des pratiques utilisées dans les classes de maternelle pour soutenir le développement langagier des enfants apparait comme essentiel. L’objectif du travail présenté est donc de documenter la qualité des interactions et l’utilisation de stratégies de soutien langagier par les enseignants dans les classes de deuxième maternelle en Belgique francophone, auprès enfants âgés d’environ 4 ans. Pour ce faire, des observations in vivo sont réalisés dans 25 classes de deuxième maternelle afin d’évaluer la qualité des interactions enseignant/enfants à l’aide du CLASS® Pre-K (Classroom Assessment Scoring System®, Pianta et al., 2008). Trois domaines sont pris en considération : le soutien émotionnel, l’organisation de la classe et le soutien aux apprentissages qui inclut le modelage langagier. Une analyse des stratégies de soutien langagier utilisées par l’enseignant complète le portrait réalisé dans chacune des classes. Ces données sont analysées en relation avec l’expérience professionnelle des enseignants, le nombre d’enfants dans la classe, l’indice socio-économique des écoles et le type d’activités proposées. Les résultats obtenus amènent une réflexion sur les modalités qui peuvent permettre de mieux soutenir le développement langagier des enfants dans leur contexte éducatif, plus particulièrement auprès des enfants plus vulnérables. [less ▲]

Detailed reference viewed: 72 (5 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSoutenir le développement langagier en maternelle : Développement d’un outil d’observation et de soutien pour les enseignant.e.s en Belgique francophone
Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Leroy, Sandrine ULiege; Maillart, Christelle ULiege

Conference (2016, November 14)

Les effets positifs des contextes éducatifs préscolaires sur le développement langagier des en-fants et par conséquent sur leur réussite éducative subséquente sont maintenant reconnus, particulièrement ... [more ▼]

Les effets positifs des contextes éducatifs préscolaires sur le développement langagier des en-fants et par conséquent sur leur réussite éducative subséquente sont maintenant reconnus, particulièrement auprès des enfants provenant de milieux vulnérables sur le plan socio-économique (Dickinson, 2011). En effet, les enfants ont l’occasion d’y expérimenter de façon quotidienne des interactions riches et diversifiées avec les enseignant.es, susceptibles d’étayer leur langage (Pence et al., 2008). Or, la qualité du soutien au développement langagier offert, qui dépend entre autres de la capacité de l’enseignante à observer et à ainsi s’adapter au niveau de développement langagier de chaque enfant, est très hétérogène d’une groupe à l’autre (Bou-chard et al., 2010; Girolametto et al., 2002). En Belgique francophone, où l’orthophonie dite préventive est encore peu développée, les ensei-gnantes de maternelle font état d’un manque d’outils et de connaissances pour observer le déve-loppement langagier des enfants. L’outil SOLEM (Soutenir et Observer le Langage des Enfants en Maternelle) a été développé pour répondre à ce besoin. MÉTHODE Quatre groupes nominaux ont été réalisés auprès de 39 enseignants, agents psycho-médico-sociaux et directions d’écoles afin d’identifier leurs besoins. Un prototype de l’outil d’observation a été développé et mis à l’essai dans 10 classes pilotes, afin d’en valider la forme et le contenu. 4 enfants par groupe ont été évalué de façon parallèle avec l’Évaluation du Langage Oral (ELO), afin de faire état de la validité concurrente de l’outil SOLEM. RÉSULTATS SOLEM a été développé à partir de constats issus des groupes nominaux : accorder de l’importance aux aspects moins formels du langage, avoir une démarche en arborescence adap-tée à chaque enfant, qui mène à des pistes d’actions adaptées. Les premières mises à l’essai semblent confirmer que SOLEM répond au besoin exprimé par les enseignants.es : identifier les enfants qui ont besoin d’un soutien spécifique sur le plan du développement langagier et obser-ver leur communication pour y ajuster le soutien offert. Les résultats permettent d’aborder une réflexion sur comment l’observation du développement langagier des enfants par l’enseignant.e peut introduire la mise en place de pratiques de soutien aux habiletés langagières dans les groupes de maternelle. [less ▲]

Detailed reference viewed: 349 (11 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLa qualité des interactions enseignant/enfants pour soutenir le développement langagier à l’école maternelle
Leroy, Sandrine ULiege; Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Bouchard, Caroline et al

Conference (2016, November 08)

Si le milieu familial demeure une source importante de stimulation, l’environnement scolaire, et plus particulièrement l’éducation préscolaire (enseignement maternel en Belgique), constitue un contexte ... [more ▼]

Si le milieu familial demeure une source importante de stimulation, l’environnement scolaire, et plus particulièrement l’éducation préscolaire (enseignement maternel en Belgique), constitue un contexte privilégié pour soutenir le développement du langage et de la communication des enfants. D’une part, il est reconnu que les habiletés langagières dès la petite enfance sont un important prédicteur de la réussite éducative des enfants (Duncan et al., 2007). D’autre part, les interactions avec leur entourage y jouent un rôle primordial. À l’école maternelle, les enfants peuvent bénéficier quotidiennement d’interactions verbales riches et diversifiées, non seulement avec leur enseignant, mais également avec leurs pairs (Blain-Brière et al., 2014). Il a d’ailleurs été démontré que la qualité des interactions en contexte préscolaire joue un effet protecteur sur le développement langagier des enfants plus vulnérables, issus de milieux précarisés (Burchinal et al., 2010; Simard et al., 2013). En conséquence, les enseignants de maternelle occupent une place privilégiée pour favoriser et entretenir des interactions de qualité, propices au développement langagier. Cependant, selon des études internationales, la qualité des pratiques éducatives, surtout en matière de soutien langagier, n’est pas toujours optimale (Bouchard et al., 2010; Piasta et al., 2012), ce qui entraîne des effets plus modestes sur le développement langagier des enfants, surtout chez les plus vulnérables (Dickinson et al., 2011). Aucune étude n’a, à ce jour, été réalisée en Belgique francophone sur les pratiques utilisées dans les classes de maternelle pour soutenir le développement langagier des enfants. L’objectif du travail présenté est donc de documenter la qualité des interactions et l’utilisation de stratégies de soutien langagier par les enseignants dans les classes de deuxième maternelle en Belgique francophone, auprès enfants âgés d’environ 4 ans. Des observations in vivo sont réalisés dans douze classes de deuxième maternelle afin d’évaluer la qualité des interactions enseignant/enfants à l’aide du CLASS® Pre-K (Classroom Assessment Scoring System®, Pianta et al., 2008). Une analyse des stratégies de soutien langagier utilisées par l’enseignant complète le portrait réalisé dans chacune des classes. Ces données sont analysées en relation avec, entre autres, l’expérience professionnelle des enseignants, le nombre d’enfants dans la classe, l’indice socio-économique des écoles, le type d’activités proposées. Les résultats obtenus permettent d’engager une réflexion sur les modalités qui peuvent permettre de mieux soutenir le développement langagier des enfants dans leur contexte éducatif, plus particulièrement auprès des enfants plus vulnérables. [less ▲]

Detailed reference viewed: 53 (0 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailSoutenir le développement langagier des enfants en maternelle : portrait de la qualité des interactions enseignant.e/enfants
Leroy, Sandrine ULiege; Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Bouchard, Caroline et al

Conference (2016, May 20)

Les enfants issus de milieux précarisés sont plus susceptibles de développer de faibles habiletés langagières (Hoff, 2003 ; Sylvestre & Mérette, 2012). En plus du milieu familial, l’environnement scolaire ... [more ▼]

Les enfants issus de milieux précarisés sont plus susceptibles de développer de faibles habiletés langagières (Hoff, 2003 ; Sylvestre & Mérette, 2012). En plus du milieu familial, l’environnement scolaire constitue un contexte privilégié pour prévenir certaines difficultés langagières (Dickinson, 2011). Les enfants peuvent y bénéficier d’interactions riches et diversifiées, tant avec les adultes qu’avec leurs pairs (Pence et al., 2008). C’est lorsque la qualité des interactions enseignant-enfant atteint un certain seuil que les effets bénéfiques sur les habiletés langagières seraient plus importants, surtout pour les enfants plus vulnérables (Burchinal et al., 2010). Or, la qualité de ces interactions - plus spécifiquement la qualité des stratégies de soutien au développement langagier - est très variable d’un milieu préscolaire à l’autre, selon des études québécoises (Bouchard et al., 2010 ; ISQ, 2014). De surcroît, la qualité serait plus faible dans les milieux défavorisés (Vandenbroeck, 2015). Cependant, aucune étude n’a été menée actuellement en Belgique francophone. L’objectif est de documenter la qualité des interactions et de l’utilisation de stratégies de soutien langagier par les enseignants dans les classes de deuxième maternelle en Wallonie/Bruxelles. Six enseignants de 2ème maternelle participent à la phase-pilote. Des observations in vivo et des enregistrements vidéo sont réalisés dans les classes, dans les conditions les plus naturelles possible. La qualité des interactions est évaluée à l’aide du CLASS® Pre-K (Classroom Assessment Scoring System®, Pianta et al., 2008). La Grille d’évaluation des interactions et des pratiques langagières de l’éducatrice (GEIPLE) est également complétée (Girolametto et al., 2002, traduite par Bouchard et al., 2010). Les résultats permettent d’engager une réflexion sur les modalités actuelles, et sur celles qu’il est possible d’implanter, pour mieux soutenir le développement langagier des enfants, et plus particulièrement des enfants en milieu précarisé, et d’émettre des recommandations relatives aux formations prodiguées aux enseignants. [less ▲]

Detailed reference viewed: 138 (2 ULiège)
Full Text
See detailSoutenir le développement langagier des enfants en contextes éducatifs
Bergeron-Morin, Lisandre ULiege; Leroy, Sandrine ULiege

Scientific conference (2016, February 05)

Il est reconnu que les contextes éducatifs fréquentés par l’enfant au cours de sa petite enfance lui offrent l’occasion de vivre des interactions verbales riches et diversifiées, sur une base quotidienne ... [more ▼]

Il est reconnu que les contextes éducatifs fréquentés par l’enfant au cours de sa petite enfance lui offrent l’occasion de vivre des interactions verbales riches et diversifiées, sur une base quotidienne, qui soutiennent le développement de ses habiletés langagières. Or, la qualité de ces interactions est variable d’un milieu à l’autre et n’arrive pas toujours à répondre aux besoins des enfants les plus vulnérables sur le plan langagier. La conférence portera sur la manière dont on peut, comme orthophoniste, travailler de concert avec les éducatrices/enseignantes en petite enfance pour soutenir la qualité de leurs interactions et du soutien au développement langagier qu’elles offrent aux enfants de leurs groupes. [less ▲]

Detailed reference viewed: 149 (6 ULiège)
Full Text
See detailFaire preuve de réflexion éthique pour poser un acte professionnel : une compétence transversale développée tout au long du Master en logopédie
Martinez Perez, Trecy ULiege; Leclercq, Anne-Lise ULiege; Leroy, Sandrine ULiege et al

Poster (2016)

Le code éthique de la profession constitue un point de départ pour guider les actes mais le professionnel de la santé doit régulièrement aller au-delà de celui-ci et faire preuve de réflexion pour ... [more ▼]

Le code éthique de la profession constitue un point de départ pour guider les actes mais le professionnel de la santé doit régulièrement aller au-delà de celui-ci et faire preuve de réflexion pour analyser les situations complexes au niveau moral qui peuvent survenir (Purtilo & Doherty., 2011). L’équipe enseignante du Master en Logopédie de l’Université de Liège (Belgique) a souhaité travailler cette compétence transversale chez les étudiants au cours des cinq années du Master en Logopédie à travers plusieurs dispositifs d’apprentissage complémentaires. Tout d’abord, au cours du Bachelier, l’étudiant est amené à découvrir le code éthique et déontologique de la profession, à identifier les principes de ce code dans une situation professionnelle ciblée puis dans une variété de situations professionnelles. Ensuite, au cours du Master, l’étudiant est amené à inclure une réflexion éthique dans les actes qu’il pose durant ses stages sur le terrain (en contexte monodisciplinaire puis en contexte multidisciplinaire), à discuter des principes dans un contexte d’intervision/supervision avec d’autres étudiants et un tuteur (pour un dispositif similaire en Sciences infirmières, voir Blomberg & Bisholt, 2015) et, finalement, à susciter une réflexion critique chez ses pairs sur une question éthique et déontologique. Ces dispositifs d’apprentissage et leur complémentarité, ainsi que les perspectives d’évaluation seront développés dans le poster. [less ▲]

Detailed reference viewed: 80 (6 ULiège)
Full Text
See detailEvaluation de la connaissance relationnelle chez les enfants dysphasiques
Krzemien, Magali ULiege; Leroy, Sandrine ULiege; Maillart, Christelle ULiege

Poster (2015, October 16)

La dysphasie est un trouble spécifique du développement du langage oral qui fait l’objet de nombreuses recherches mais dont certains aspects sont encore mal connus. Les théories explicatives de ce trouble ... [more ▼]

La dysphasie est un trouble spécifique du développement du langage oral qui fait l’objet de nombreuses recherches mais dont certains aspects sont encore mal connus. Les théories explicatives de ce trouble prolifèrent, notamment suite au développement de l’approche cognitivo-fonctionnelle du langage qui permet de concevoir celui-ci comme étant en interaction avec des processus généraux et non-linguistiques. En particulier, la théorie des grammaires de construction soutient que le langage s’acquiert par une abstraction progressive des formes entendues qui deviennent alors des schémas de construction. Ce mécanisme serait lié au raisonnement analogique. Or, les enfants présentant une dysphasie semblent détenir de faibles capacités de raisonnement analogique par rapport à leurs pairs de même âge. Nous nous demandons donc à quoi pourrait être dû ce déficit, en nous intéressant à un élément déterminant du raisonnement analogique : la connaissance relationnelle. Une tâche de scènes analogiques a été proposée à un groupe d’enfants présentant une dysphasie et à deux groupes contrôles, l’un apparié en âge linguistique et l’autre en mémoire de travail. Les participants devaient sélectionner l’élément détenant le même rôle relationnel qu’un élément pointé dans un dessin présenté au préalable. Les relations étaient similaires pour chaque item mais la nature des indices perceptuels variaient selon la condition : dans une condition, les indices perceptuels et relationnels concordaient, alors que dans une autre ils discordaient. Dans une troisième condition, aucune similarité perceptuelle n’était présente. Tous les enfants semblent bénéficier de la congruence entre informations perceptuelles et relationnelles. De plus, les enfants présentant une dysphasie détiennent des compétences de raisonnement analogique semblables à leurs pairs de même âge linguistique et de mêmes capacités de mémoire de travail. Ils semblent également posséder des connaissances relationnelles relativement préservées par rapport à leurs pairs de même âge mais des difficultés apparaissent quand la tâche se complexifie, notamment quand des distracteurs perceptuels doivent être inhibés. Ceci semble pouvoir être expliqué par les troubles langagiers et les déficits en mémoire de travail liés à la dysphasie. De futures études devront néanmoins écarter l’hypothèse d’une différence qualitative des représentations relationnelles entre des enfants présentant une dysphasie et d’autres ayant un développement langagier normal. [less ▲]

Detailed reference viewed: 117 (8 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailÉvaluation du raisonnement analogique et des connaissances relationnelles d'enfants présentant une dysphasie.
Krzemien, Magali ULiege; Leroy, Sandrine ULiege; Maillart, Christelle ULiege

in Revue de Neuropsychologie, Neurosciences Cognitives et Cliniques (2015), 7(4), 269-278

Analogical reasoning is a human ability that allows making a correspondence between two situations based on their common relational structure. It permits to learn new information about a specific ... [more ▼]

Analogical reasoning is a human ability that allows making a correspondence between two situations based on their common relational structure. It permits to learn new information about a specific situation and it is also strongly linked to language abilities. Thus, according to some authors, the language disorders of children with Specific Language Impairment (SLI) are due to analogical reasoning difficulties. These children seem indeed to have problems to abstract a structure from several heard forms. In this paper, we will try to understand more accurately these analogical reasoning difficulties. To reach this goal, we created a scene analogy task that was administered to a group of children with SLI. The children were matched to a chronological age, a linguistic age and a working memory control participant. Perceptual infomation wich varied accross conditions was added. The perceptual similarities were in agreement with the relational similarities or not, or were absent from the items. It seems that all children benefit from the agreement between perceptual and relational information. Children with SLI also seem to have similar relational knowledge than their chronological age peers. However, they tend to have difficulties applying an analogical reasoning when perceptual information has to be inhibited. These difficulties could be explained by their poor language and working memory abilities since no difference appears between children with SLI and their linguistic age or working memory peers. Yet, a qualitative impairment of relational knowledge cannot be excluded. [less ▲]

Detailed reference viewed: 139 (21 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailMutation Update of the CLCN5 Gene Responsible for Dent Disease 1.
Mansour-Hendili, Lamisse; Blanchard, Anne; Le Pottier, Nelly et al

in Human mutation (2015), 36(8), 743-52

Dent disease is a rare X-linked tubulopathy characterized by low molecular weight proteinuria, hypercalciuria, nephrocalcinosis and/or nephrolithiasis, progressive renal failure, and variable ... [more ▼]

Dent disease is a rare X-linked tubulopathy characterized by low molecular weight proteinuria, hypercalciuria, nephrocalcinosis and/or nephrolithiasis, progressive renal failure, and variable manifestations of other proximal tubule dysfunctions. It often progresses over a few decades to chronic renal insufficiency, and therefore molecular characterization is important to allow appropriate genetic counseling. Two genetic subtypes have been described to date: Dent disease 1 is caused by mutations of the CLCN5 gene, coding for the chloride/proton exchanger ClC-5; and Dent disease 2 by mutations of the OCRL gene, coding for the inositol polyphosphate 5-phosphatase OCRL-1. Herein, we review previously reported mutations (n = 192) and their associated phenotype in 377 male patients with Dent disease 1 and describe phenotype and novel (n = 42) and recurrent mutations (n = 24) in a large cohort of 117 Dent disease 1 patients belonging to 90 families. The novel missense and in-frame mutations described were mapped onto a three-dimensional homology model of the ClC-5 protein. This analysis suggests that these mutations affect the dimerization process, helix stability, or transport. The phenotype of our cohort patients supports and extends the phenotype that has been reported in smaller studies. [less ▲]

Detailed reference viewed: 16 (1 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailAnalogical mapping across modalities in children with specific language impairment (SLI)
Leroy, Sandrine ULiege; Maillart, Christelle ULiege; Parisse, Christophe

in Research in Developmental Disabilities (2014), 35(9), 2158-2171

Analogical mapping is a domain-general cognitive process found in language development, and more particularly in the abstraction of construction schemas. Analogical mapping is considered as the general ... [more ▼]

Analogical mapping is a domain-general cognitive process found in language development, and more particularly in the abstraction of construction schemas. Analogical mapping is considered as the general cognitive process which consists in the alignment of two or several sequences in order to detect their common relational structure and generalize it to new items. The current study investigated analogical mapping across modalities in children with specific language impairment (SLI). Nineteen children with SLI and their age-matched peers were administered two tasks: a linguistic analogical reasoning task (composed of syllables) and a similar non-linguistic analogical reasoning task (composed of pictures). In the two tasks, the items presented were divided into two groups: items with perceptual cues and items without perceptual cues. Children had to complete a sequence sharing the same relational structure as previously presented sequences. Results showed an expected group effect with poorer performance for children with SLI compared to children with typical language development (TLD). Results corroborate hypotheses suggesting that children with SLI have difficulties with analogical mapping, which may hinder the abstraction of construction schemas. Interestingly, whereas no interaction effect between group and modality (linguistic vs. non-linguistic) was revealed, a triple interaction Group*Modality*Perceptual support was observed. In the non-linguistic task, the performance of children with SLI was the same for items with and without perceptual clues, but in the linguistic task they performed more poorly for items without perceptual cues compared to items with perceptual cues. The results and limits of the study are discussed. [less ▲]

Detailed reference viewed: 115 (23 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLe manque de généralisation chez les enfants dysphasiques : une étude longitudinale
Leroy, Sandrine ULiege; Parisse, Christophe; Maillart, Christelle ULiege

in ANAE : Approche Neuropsychologique des Apprentissages chez l'Enfant (2014), 26(131), 357-365

Usage-based theories postulate that development of linguistic system depends on a gradual generalization mechanism during which use of lexicalized language forms are little-by-little replaced by use of ... [more ▼]

Usage-based theories postulate that development of linguistic system depends on a gradual generalization mechanism during which use of lexicalized language forms are little-by-little replaced by use of abstract construction schemas. Several studies have shown limited morphosyntactic productivity in children with specific language impairment (SLI). In this longitudinal study, we have tested hypothesis according to which generalization would be hindered in children with SLI. [less ▲]

Detailed reference viewed: 251 (30 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailRéflexions autour des principes de rééducation proposés aux enfants dysphasiques
Maillart, Christelle ULiege; Desmottes, Lise ULiege; Prigent, Gaïd ULiege et al

in ANAE : Approche Neuropsychologique des Apprentissages chez l'Enfant (2014), 26(131), 402-409

This paper addresses the principles used in efficient language intervention. These principles will be examined in the light of recent data in typical and atypical language development. Particular ... [more ▼]

This paper addresses the principles used in efficient language intervention. These principles will be examined in the light of recent data in typical and atypical language development. Particular attention will be given to repetition and variability, in link with recent theoretical framework about language development. [less ▲]

Detailed reference viewed: 1051 (47 ULiège)
See detailComment soutenir la démarche réflexive?
Charlier, Evelyne; Beckers, Jacqueline ULiege; Boucenna, Sephora et al

Book published by De Boeck (2013)

Detailed reference viewed: 217 (16 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailThe influence of the frequency of functional markers on repetitive imitation of syntactic constructions in children with specific language impairment, from their own language productions
Leroy, Sandrine ULiege; Parisse, Christophe; Maillart, Christelle ULiege

in Clinical Linguistics & Phonetics (2013), 27(6-7), 508-520

Several studies provide considerable insight into the role that frequency plays in language development. However, no study has investigated the direct relationship between frequency and grammatical ... [more ▼]

Several studies provide considerable insight into the role that frequency plays in language development. However, no study has investigated the direct relationship between frequency and grammatical acquisition in children with specific language impairment (SLI). In this study, we focus specifically on the influence of the frequency of functional words on the ability of children with SLI to produce grammatical constructions based on the children's own previous production but containing previously unused functional words. To test our hypothesis, the children were administered an imitative repetition task, tailored to their current level of language development. Results showed that children with SLI performed more poorly than language-matched children with typical language development. The difference between the two groups was more marked when the previously unused functional words were infrequent rather than frequent. Consequently, it would seem that the token frequency of functional words influences grammatical acquisition in children with SLI. The results and their implications for linguistic theories are discussed. [less ▲]

Detailed reference viewed: 91 (12 ULiège)
Full Text
Peer Reviewed
See detailLack of generalization as explicative factor of morphosyntactic difficulties in children with SLI: a longitudinal study
Leroy, Sandrine ULiege; Parisse, Christophe; Marchat, Aurélie et al

Poster (2013, June)

Background. Constructivist approach (Goldberg, 2006; Tomasello, 2003) postulates that children build their linguistic system from their own linguistic experience. To be productive with their language ... [more ▼]

Background. Constructivist approach (Goldberg, 2006; Tomasello, 2003) postulates that children build their linguistic system from their own linguistic experience. To be productive with their language, children have to generalize construction schemas to never heard items. Because children with SLI show limited morphosyntactic creativity and variability, we hypothesized that they would have difficulties to generalize their construction schemas, which would hinder their access to the most abstract level of the linguistic competence. Our aim was to test whether children with SLI had more difficulties than children with TLD to generalize a schema to new items. Methods. Seven children with SLI matched with 6 children TLD based on linguistic age were recorded for this study. Two steps were repeated at three different moments spread out three years. The first step consisted in a recording of a parent/child interaction at their house. All interactions were transcribed and analyzed. The second step consisted in the creation of two tasks from each child’s own productions: an utterance repetition task and a priming task. Tasks were individualized. Items were created from schemas considered as “acquired” and schemas considered as “non-acquired”. Results. Priming task. Current statistical analyses revealed a significant “Group” effect, a significant “Time” effect and a no significant “Group” by “Time” effect. Analyses revealed a significant “Structure” effect and a significant “Group” by “Structure” effect. Difference between the two groups was more marked for items with “non-acquired” schemas. Repetition task. The same results were obtained; except for “Time” variable (no significant effect). Discussion. The two groups had more difficulties to generalize non-acquired schemas to new items, but children with SLI seemed to have more difficulties, which could mean that their productivity with new schemas was more hindered. Consequently, results are compatible with our hypothesis suggesting that children with SLI have more difficulties for generalizing a schema to new items. [less ▲]

Detailed reference viewed: 98 (8 ULiège)