Reference : Optimisatin de la fertilisation azotée des cultures légumières industrielles sous irriga...
Scientific journals : Article
Life sciences : Agriculture & agronomy
http://hdl.handle.net/2268/98566
Optimisatin de la fertilisation azotée des cultures légumières industrielles sous irrigation
French
[en] Optimization for nitrogen fertilisation for irrigated industrial vegetables crops
Fonder, Nathalie mailto [ > > ]
Heens, Benoit [ > > ]
Xanthoulis, Dimitri mailto [Université de Liège - ULg > Sciences et technologie de l'environnement > Hydrologie et hydraulique agricole >]
2010
Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement = Biotechnology, Agronomy, Society and Environment [=BASE]
Presses Agronomiques de Gembloux
14
S1
103-111
Yes (verified by ORBi)
National
1370-6233
Gembloux
Belgique
[en] Cultures légumières ; rendements ; irrigation ; résidus azotés ; fertilisation
[en] Les essais ont été menés sur un projet de quatre ans et ont testé cinq cultures légumières pour optimiser la fertilisation azotée sous irrigation avec des eaux usées. Le site expérimental était localisé dans le périmètre irrigué développé autour de l’usine de production de légumes surgelés, Hesbaye Frost. Dépendant de la rotation effectuée par le fermier, dont une partie du champ était sous expérimentation, quatre cultures légumières ont été testées (épinard, haricot, carotte et fève) ainsi qu’une céréale (froment d’hiver). Suite à la mise en place des essais et aux conditions climatiques, les cultures d’épinard en 1999 et de froment en 2000 n’ont pas testé le facteur irrigation. Les facteurs d’expérimentation étaient trois niveaux de fertilisation azotée différents par rapport à un témoin ne recevant pas d’azote minéral complémentaire et un apport ou non d’eaux usées par irrigation. L’impact de ces facteurs a été mesuré sur les rendements et les reliquats azotés dans le sol après culture. Pour les trois cultures légumières de haricot, carotte et fève qui ont pu être irriguées, les rendements ont toujours été statistiquement supérieurs lorsqu’il y avait un apport d’eau complémentaire par irrigation avec les eaux usées. Le facteur fumure a favorablement amélioré les rendements de l’épinard et du haricot, ainsi que le taux de protéines des céréales. Par contre, les parcelles de carotte et de fève qui n’avaient reçu aucune fumure azotée pendant respectivement trois et quatre années consécutives et qui n’ont pas reçu de fertilisation pour leur culture, n’ont pas donné des rendements statistiquement inférieurs. Le facteur fumure, quel que soit le niveau de fertilisation, n’a pas donné des rendements différents pour ces deux
cultures. Les reliquats azotés dans le sol après récolte sont restés acceptables et normaux tant que la fertilisation recommandée n’était pas dépassée ; la fertilisation maximale testée, outrepassant les conseils de fumure raisonnée, a systématiquement laissé des reliquats en azote minéral dans le sol en quantité néfaste pour l’environnement. Ces résidus azotés principalement localisés dans les horizons supérieurs pouvaient être considérés comme récupérables par une culture intermédiaire piège à nitrate (CIPAN), pour autant que cette dernière soit installée dès la fin de l’été, l’automne étant considéré comme trop tardif pour avoir une influence sur la récupération de l’azote. Quel que soit le niveau de fertilisation, les reliquats azotés étaient importants pour la culture de fève par un phénomène de minéralisation en surface, dus aux conditions climatiques et à la charge en azote minéral apporté par les eaux usées utilisées pour l’irrigation. Les reliquats azotés en conditions de non-irrigation sont significativement plus importants que sous irrigation. L’irrigation permet une meilleure solubilisation de l’azote, ce qui facilite son assimilation par la culture en place et réduit les quantités résiduelles dans le sol après récolte.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/98566

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Fonder Heens Xanthoulis 2010 BASE.pdfPublisher postprint565.43 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.