Reference : Endocrinologie en 2010:endocrinopathies autoimmunes, syndromes paranéoplasiques endoc...
Learning materials : Course notes
Human health sciences : Endocrinology, metabolism & nutrition
http://hdl.handle.net/2268/97420
Endocrinologie en 2010:endocrinopathies autoimmunes, syndromes paranéoplasiques endocriniens et nouvelles causes d'hypopituitarisme
French
[en] Endocrinology in 2010: autoimmune endocrinopathies, paraneoplastic syndromes and new causes of hypopituitarism
VALDES SOCIN, Hernan Gonzalo mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Endocrinologie clinique >]
21-Oct-2010
Université de Liège
Liège
Belgique
Endocrinologie. 3ème et 4ème Master. Prof A Beckers. Faculté de Médecine
[en] clinical case, paraneoplastic, ophtalmopathy, cancer, radiotherapy, lung cancer vitamin B12, autoimmune gastritis, thyroiditis, polyendocrinopathy, traumatic brain disease, hypopituitarism, belgium, gynecomastia, hCG, oat cell cancer, leukemia, radiotherapy, cancer survivor, growth hormone, neuroendocrine complications ; cas cliniques, paranéoplasie, ophtalmopathie,cancer, radiothérapie, cancer du poumon, vitamine B12, polyendocrinopathie, thyroidite, maladie de Biermer, gastrite autoimmune, traumtisme cranien ,hypopituitarisme, gynecomastie, secretion ectopique hCG, cancer à petites cellules, leucémie, radiothérapie, survivant à un cancer, complications neuroendocriniennes, hormone de croissance
[en] Ce cours d’Endocrinologie est destiné aux étudiants de Médecine de l’Ulg de 3ème et 4ème années de Master. Les objectifs de ce cours sont de favoriser chez les élèves, à partir de cas cliniques réels vus en consultation, l’intégration de leurs aptitudes en Sémiologie, Clinique, Pathologie et Thérapeutique.
Le premier cas est celui d’une femme de 75 ans qui consulte pour asthénie, frilosité et constipation. Le bilan biologique met en évidence une hypercholestérolémie, une anémie macrocytaire régénérative et une hypothyroïdie autoimmune. L’anémie macrocytaire est également explorée ,conduisant au diagnostic de déficit en vitamine B12 sur gastrite auto-immune. L’association de Thyroïdite de Hashimoto et Anémie de Biermer sur Gastrite auto-immune sera discutée. Dans notre expérience, ce syndrome, mieux connu comme syndrome ThyroGastrique, est présent dans plus de 10% des cas avec hypothyroïdie auto-immune. Il faut le différencier d’emblée des polyendocrinopathies auto-immunes (de type 1, 2 ou 3), plus rares. Sa reconnaissance précoce permet au clinicien d‘éviter une polynévrite ou une anémie par carence en vit B12. A partir d’une bonne surveillance gastroentérologique il sera évité, dans certains cas, la survenue d’ une tumeur carcinoïde de l’estomac.(1)
Le deuxième cas clinique est celui d’un patient âgé de 91 ans qui est adressé pour exploration thyroïdienne dans le cadre d’une ophtalmopathie bilatérale avec perte d’acuité visuelle. Le bilan thyroïdien permet d’exclure une maladie de Basedow. Sur base des antécédents tabagiques, une radiographie de thorax est demandée. Celle-ci retrouve une masse pulmonaire de nature néoplasique. L’ophtalmopathie s’améliore après un premier traitement par corticoïdes, puis régresse après le traitement par radiothérapie de la tumeur pulmonaire. Ce sont des arguments en faveur d’une ophtalmopathie paranéoplasique. Cette ophtalmopathie est probablement d’étiologie autoi-immune, vu la réponse aux corticoïdes et à la radiothérapie. Le troisième cas clinique est celui d’une gynécomastie survenant chez un homme fumeur. Il s’agit également d’une manifestation paranéoplasique associée à une hypersécrétion de hCG, avec altération de la balance testostérone/oestrogènes. Le traitement chimiothérapique de la tumeur pulmonaire à petites cellules, s’accompagne d’une régression de la gynécomastie et d’une normalisation des taux plasmatiques de hCG chez le patient. Nous discuterons de l’intérêt diagnostique et thérapeutique d’une prise en charge adéquate des syndromes paranéoplasiques endocriniens.(2)
Le quatrième cas est celui d’un triatloniste sur son vélo qui est renversé dans la voie publique. Il subit un polytraumatisme avec traumatisme crânien (traumatic brain injury ou TBI) sévère. Après de multiples hospitalisations avec épisodes de sepsis et hypotension, une insuffisance surrénalienne est suspectée. Une exploration endocrinienne approfondie conduit à diagnostiquer un panhypopituitarisme. Le traitement de l’hypopituitarisme avec substitution en hormones thyroïdiennes, testostérone, hydrocortisone et hormone de croissance améliore la revalidation et la qualité de vie du patient par la suite. Il sera discuté la prévalence du TBI en Belgique, la méconnaissance des complications endocriniennes après traumatisme crânien et les critères de dépistage actuels (3).
Le dernier cas est celui d’une fille de 8 ans avec une leucémie lymphoblastique aigue. Elle est traitée par une greffe de moelle et par une radiothérapie crânienne prophylactique de 24 Gy. Au cours de l’adolescence il est observé un retard de croissance associé à une hypothyroïdie centrale, qui est traitée. La patiente est déclarée en rémission de sa leucémie et plus aucun suivi endocrinien est assuré. A l’âge de 30 ans on observe une ménopause précoce. Un hypopituitarisme est diagnostiqué et traité. Nous discuterons sur le revers des traitements oncologiques, avec notamment les complications neuroendocriniennes chez les survivants à un cancer. La physiopathologie de l’hypopituitarisme post radique sera également développée. Nous conclurons avec le concept récent que les troubles neuroendocriniens sont fréquents chez les survivants à un cancer et que des néoplasies secondaires sont possibles. Le suivi du patient oncologique nécessite ainsi d’une surveillance étroite de son médecin généraliste, de l’équipe oncologique et de l’endocrinologue. (4)

Références
1. H Valdes-Socin, L Lutteri, A Latta, L Vroonen, D Betea, P Petrossians, V Geenen, A Beckers. Prévalence de gastrite auto-immune et études histologiques dans une série prospective de 240 patients avec thyroïdite de Hashimoto. In XXVII Congrès de la SFE Abstract book. Annales d’Endocrinologie (Paris) 2010.

2. H Valdés-Socin, V Niarou, S Vandeva, L Bosquée, A Beckers. Syndromes paranéoplasiques endocriniens : diagnostic et prise en charge. Revue Médicale Suisse. Aout 2009 26;5(214):1668-74.

3. H Valdes-Socin, L Vroonen, P Robe, D Martin, A Beckers. Hypopituitarisme consécutive aux dommages cérébraux: le trauma crânien et l’hémorragie sous-arachnoïdienne mis en cause. Rev Med Liège 2009 ;64(9),457-464.

4. H Valdés-Socin, MC Lebrethon, Y Beguin, M F Dresse, A Beckers. Troubles neuroendocriniens chez les survivants à un cancer : le revers de la médaille du traitement oncologique. Editions IPSEN, 2010 ; 1-18.

5. H Valdés-Socin, V Niarou, S Vandeva, L Bosquée, A Beckers. Syndromes paranéoplasiques endocriniens : diagnostic et prise en charge. Revue Médicale Suisse. Aout 2009 26;5(214):1668-74.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/97420

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.