Reference : Etude comparative de la colonisation entomologique post-mortem sur carcasses de porc (S...
Dissertations and theses : Master's dissertation
Life sciences : Entomology & pest control
http://hdl.handle.net/2268/96864
Etude comparative de la colonisation entomologique post-mortem sur carcasses de porc (Sus domesticus L.) mort par overdose de cocaïne et de pentobarbital.
French
Caparros Megido, Rudy mailto [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Entomologie fonctionnelle et évolutive >]
7-Sep-2010
University of Liège, ​Liège, ​​Belgium
Master en Biologie des Organismes et Ecologie, à finalité approfondie.
Haubruge, Eric mailto
Vandewalle, Pierre mailto
Thomé, Jean-Pierre mailto
Boxho, Philippe mailto
Verheggen, François mailto
Focant, Jean-François mailto
[fr] Entomologie forensique ; Drogue ; Cocaine ; Pentobarbital ; Nécrophage ; Nécrophile
[fr] Les décès par suite d’overdose de nombreux toxicomanes étant en augmentation, les
médecins légistes se trouvent, de plus en plus, face à des cadavres dans un état de décomposition avancée. Ceux-ci ont donc recours à des entomologistes forensiques afin de les aider dans la détermination de la cause du décès et dans l’estimation du moment de la mort. Dés lors, la présente étude s’intéresse à la colonisation entomologique post-mortem de carcasses de porc (Sus domesticus L.) mort par overdose de cocaïne et de pentobarbital. Pour ce faire, trois carcasses de porc (un témoin, un mort par overdose de cocaïne et un mort par overdose de pentobarbital) ont été disposées dans un site forestier afin de déterminer une éventuelle différence de colonisation par les insectes nécrophages en fonction de la présence de drogues. Des bacs jaunes ainsi que des « pitfall trap » ont été utilisés afin de piéger les insectes nécrophages. Les Diptères de la famille des Calliphoridae, les plus importants en entomologie forensique, n’ont montré aucune différence significative de leurs effectifs en fonction du temps entre les trois carcasses. Cependant, il semblerait que le développement de leurs larves soit affecté par la présence de drogues dans leur substrat nourricier. Notre étude montre que les Coléoptères de la famille des Silphidae présentent une colonisation différente entre les trois carcasses au cours du temps. Ces résultats indiquent que la présence de drogues pourrait influencer l’estimation des intervalles post-mortem (IPMs). Il serait donc intéressant de poursuivre les recherches sur le développement des larves se nourrissant sur un substrat contenant des drogues ainsi que sur la biologie des Silphidae, encore mal connue à l’heure actuelle.
http://hdl.handle.net/2268/96864

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Mémoire Caparros Rudy.pdfAuthor postprint62.62 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.