Reference : Mesure de la dénitrification biologique potentielle dans les sols à l'aide de l'acétylène.
Scientific journals : Article
Life sciences : Agriculture & agronomy
http://hdl.handle.net/2268/96175
Mesure de la dénitrification biologique potentielle dans les sols à l'aide de l'acétylène.
French
Trodoux, E. [> >]
Tychon, Bernard mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Département des sciences et gestion de l'environnement >]
Vander Borght, Paul mailto [Université de Liège - ULg > Services généraux (Faculté des sciences) > Relations académiques et scientifiques (Sciences) >]
1991
Revue de l’Agriculture = Landbouwtijdschrift
44
4
637-648
Yes
National
0035-1296
[fr] dénitrification ; sol ; acétylène ; nitrates
[en] De nombreuses méthodes ont été établies pour quantifier et définir la cinétique de dénitrification mais elles se sont toutes confrontées à la difficulté de doser l'azote de l'air (N2) qui est l'élément terminal de la chaîne de Payne (1973) : NO3 → NO2 → NO → N2O → N2. L'utilisation de l'acétylène a résolu ce problème en permettant l'inhibition de la réduction de l'oxyde nitreux (N2O) en N2, l'oxyde nitreux étant facilement dosable par chromatographie gazeuse. La technique utilisée lors de ce travail consiste à prélever un échantillon de sol dans l'horizon de surface. Après homogénéisation, il est placé dans des fioles à pénicilline hermétiques de 120 ml. Une préincubation de 50 h à 20-22° C sous anaérobiose engendre l'élimination des nitrates endogènes présents au départ dans le sol, ce qui permet par la suite d'ajouter des quantités précises de nitrates en vue d'effectuer des bilans de transformation du NO3 en N2O. Cette préincubation est suivie d'une incubation sous air, en présence d'acétylène (10 % vol/vol), à 20° C et à 100 % de saturation en eau. Sous ces conditions, la production de N-N2O et la disparition de N-NO3 sont mesurées, permettant ainsi de quantifier les bilans de transformation. En reportant les résultats obtenus pour 1 ha de sol (pour les 20 premiers cm), 12 kg d'azote sur les 20 présents au départ ont dénitrifié sur une période de 5 jours. De plus, cette disparition suit une cinétique à allure précise. Si ces estimations s'avéraient correspondre à la réalité, les mécanismes en cause seraient alors de la plus grande importance, tant pour l'agriculture en améliorant l'utilisation de l'azote, que pour l'environnement et la pollution de l'air et de l'eau.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/96175

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
revueagr1991.pdfPublisher postprint624.08 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.