Reference : La sensibilité à l'anxiété chez l'enfant dans une perspective de prévention
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Social & behavioral sciences, psychology : Treatment & clinical psychology
http://hdl.handle.net/2268/95069
La sensibilité à l'anxiété chez l'enfant dans une perspective de prévention
French
Stassart, Céline mailto [Université de Liège - ULg > Département de personne et société > Psychologie de la santé >]
Etienne, Anne-Marie mailto [Université de Liège - ULg > Département de personne et société > Psychologie de la santé >]
12-Jan-2011
Yes
No
International
6ème Congrès de l'Association Francophone de Psychologie de la Santé
du 12 janvier 2011 au 14 janvier 2011
Association Francophone de Psychologie de la Santé (AFPSA) en partenariat avec l'Université de Chambéry, le Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie Personnalité, Cognition et Changement Social (LIP/PC2S), l'UFR Lettres Langues et Sciences Humaines
Chambéry
France
[fr] sensibilité à l'anxiété ; enfant ; prévention
[fr] La sensibilité à l’anxiété (AS) est la peur des sensations corporelles liées à l’anxiété, qui proviendrait de croyances que ces sensations ont des conséquences somatiques, psychologiques ou sociales néfastes. L’intérêt clinique de comprendre l’AS et ses facteurs déclenchant repose sur l’hypothèse que la sensibilité à l’anxiété joue un rôle central dans l’étiologie et le maintien de la peur et des troubles anxieux.
Dans une perspective de prévention, il paraît donc pertinent de, premièrement, posséder un instrument fiable pour la mesurer, de deuxièmement se pencher davantage sur les facteurs de risque et de protection de l'AS et, troisièmement de mettre à disposition des intervenants cliniques une méthode d'action permettant de maintenir son intensité à un niveau constructif. Durant cette présentation et dans un premier temps vous seront présentées des analyses préliminaires de la version française du Childhood Anxiety Sensitivity Index (CASI) faites auprès d'une population d'enfants belges tout venants (n = 100).
Dans un deuxième temps, nous prendrons le temps d'évoquer les différents facteurs qui différencient les enfants avec une AS haute et ceux avec une AS basse, comme par exemple les facteurs génétiques, interpersonnels (par ex. l'état émotionnel des parents) ou encore ceux environnementaux (par ex. les expériences d'apprentissage).
Partant de là, nous aborderons plus précisément les aspects des expériences d'apprentissage (transmission d'information, renforcement, modeling) au sein du milieu familial, ainsi que des effets de genre et de rôles sociaux. Les différences qui pourraient exister entre les mères et les pères dans les mécanismes de transmission de l’AS seront également discutées. Ces différents aspects seront illustrés par des cas concrets. Ceci nous mènera aux différentes hypothèses de recherche qui ont émané de cette analyse et qui font actuellement l'objet d'un sujet de thèse de doctorat.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/95069

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.