Reference : Stratégies de production de 6-amyl-α-pyrone produit par Trichoderma spp. par culture en ...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Life sciences : Biotechnology
http://hdl.handle.net/2268/92892
Stratégies de production de 6-amyl-α-pyrone produit par Trichoderma spp. par culture en milieu semi-solide aspergé
French
Musoni, Michel mailto [Université de Liège - ULg > > > Doct. sc. agro. & ingé. biol.]
Delvigne, Frank mailto [Université de Liège - ULg > Chimie et bio-industries > Bio-industries >]
Destain, Jacqueline mailto [Université de Liège - ULg > Chimie et bio-industries > Bio-industries >]
Wathelet, Jean-Paul mailto [Université de Liège - ULg > Chimie et bio-industries > Chimie générale et organique >]
Thonart, Philippe mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la vie > Biochimie et microbiologie industrielles >]
29-Nov-2011
Yes
No
International
12ème congrès de la Société Française de génie des procédés
29 novembre 2011
SFGP
Lille
France
[en] La biosynthèse de la 6-amyl-α-pyrone (arôme de noix de coco) à partir de l'espèce de Trichoderma a été étudiée dans différents bioréacteurs. L’étude compare la production du volatile dans un réacteur classique submergé et un réacteur adapté avec plateau aspergé. La source de carbone était le glucose et l’huile de ricin, ce dernier et reconnu être le précurseur de la formation des lactones dans la biotransformation. Les milieux seront submergé et semi-solide, le volume de travail de 6, 12 et 16 litres. Il ressort des résultats obtenus au cours de l’étude que le composé aromatique est produit par la souche utilisé à partir du deuxième (133.8 mg/l) jour dans l’espace de tête et dans le milieu quand la culture est réalisé avec du glucose jusqu’au quatrième jour, alors qu’avec l’huile de ricin il est retrouvé dans le milieu uniquement (342,23 mg/l). La biomasse produite dans le réacteur de 6 l avec l’huile de ricin est de 279,6 g/l alors que pour le glucose est de 139,75, dans celui de 12 l il de 61,71 g/l avec l’huile de ricin et de 6,37 g/l avec le glucose, et celui de 16 l, 115,66 g/l et le glucose 7,4 g/l, ainsi, plus le volume est petit plus la production est meilleure. Il en va de même pour la concentration du volatile qui était de 2,42 g/l avec l’huile de ricin sur plateau et de 0,28 g/l avec le glucose. Dès lors, Il convient de noter que le système de production du volatile par le réacteur adapté avec plateau aspergé permet l’augmentation de la production de celui-ci, il présente la facilité d’aménagement, avec les contours possible, il offre la possibilité d’être extrapolable. En se référant à la possibilité de renouveler le milieu de culture en faisant circuler le milieu frais, compte tenue du fait que la biomasse est déposée sur les plateaux et qu’à la fin de culture la solution est translucide, retirable après un certain temps, il y découlerait l’amélioration de la productivité.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/92892

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.