Reference : Le dosage des acides gras érythrocytaires : comparaison entre une population de référ...
Scientific congresses and symposiums : Poster
Human health sciences : Cardiovascular & respiratory systems
Human health sciences : General & internal medicine
Human health sciences : Laboratory medicine & medical technology
http://hdl.handle.net/2268/92692
Le dosage des acides gras érythrocytaires : comparaison entre une population de référence et des sujets ayant présenté un infarctus aigu du myocarde
French
LE GOFF, Caroline mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Chimie médicale >]
Leroy, Ludovic [> >]
Kaux, Jean-François mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Département des sciences cliniques >]
CAVALIER, Etienne mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Chimie médicale >]
Chapelle, Jean-Paul mailto [Université de Liège - ULg > Département de pharmacie > Chimie médicale >]
Feb-2012
Yes
No
International
28e Colloque IBS CORATA
8-10 juin 2011
Namur
Belgique
[fr] Acides gras érythrocytaires ; risque cardio-vasculaire ; infarctus myocarde
[fr] Introduction
Un acide gras (AG) est un acide carboxylique avec une longue chaine aliphatique, qui peut être saturé ou insaturé. Récemment, le rôle des AG, particulièrement, celui des oméga-3 et oméga-6, a émergé comme facteur de risque cardiovasculaire dans la littérature. Le but de ce travail était de comparer les taux d’AG mesurés dans une population saine avec ceux obtenus chez des patients admis aux urgences pour un infarctus du myocarde. Matériels et méthodes
Cinquante quatre sujets sains (33±11ans, 31 femmes) ont été sélectionnés comme population de référence. Ces derniers ont été sélectionnés selon leur mode de vie (alimentation, tabac, etc). En parallèle, nous avons dosé les AG chez 33 patients (55±9 ans, 12 femmes) admis dans le service d’urgence de notre institution pour infarctus aigu du myocarde (AMI). Le sang était prélevé sur EDTA. Avant l’analyse, les échantillons étaient lavés et transméthylés. Le dosage des AG était réalisé par chromatographie gazeuse couplée à un détecteur à ionisation de flamme (GCFID). Après le dosage, nous avons réalisés une comparaison des taux, sommes et rapport entre les différents AG ainsi que l’index oméga-3 (somme de l’acide eicosapentaénoïque et docosahexaénoïque) obtenus dans les 2 groupes. Résultats. Des valeurs de référence ont été obtenues pour notre population de référence via le logiciel de statistique MedCalc. Dans le groupe AMI, les taux d’oméga-6 étaient significativement plus élevés (p<0.05) pour C18:2n6 (Figure 1) et C18:3n6 (Figure 2)comparés aux résultats obtenus dans la population de référence. Par contre les taux d’oméga-3 étaient significativement plus bas (p<0.01) par rapport aux sujets de référence pour le C22 :6n3 (Figure 3). L’index oméga-3 montrait une valeur plus basse et le rapport oméga-6/oméga-3 était plus élevé dans le groupe AMI comparé aux sujets de référence. Conclusion Le dosage des AG est un nouvel outil que le laboratoire peut proposer aux cliniciens afin de stratifier les patients présentant le plus de risque cardiovasculaire avant ou après un infarctus du myocarde. Ces patients pourraient ainsi être supplémenté en acides gras oméga-3 afin d’éviter les récidives d’infarctus du myocarde ou de diminuer la formation de la plaque d’athérosclérose avant le premier accident.
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/92692

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Acides gras Corata.pdfAuthor postprint202.52 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.