Reference : Le clonage par transfert de noyau dans l'espèce bovine
Scientific journals : Article
Life sciences : Veterinary medicine & animal health
http://hdl.handle.net/2268/9176
Le clonage par transfert de noyau dans l'espèce bovine
French
[en] Cloning by nuclear transfer in the bovine species
Ectors, Fabien [CHU St Pierre - Bruxelles > Laboratoire de Recherche en Reproduction Humaine > > >]
Delval, Alain [Université de Liège - ULg - ULG > Faculté de médecine vétérinaire - Centre IRSIA CERAD 2 > > >]
Beckers, Jean-François mailto [Université de Liège - ULg > Département de sciences fonctionnelles > Physiologie de la reproduction >]
Drion, Pierre mailto [Université de Liège - ULg - ULG > Faculté de médecine vétérinaire - Centre IRSIA CERAD 2 > > >]
Remy, Benoit [Université de Liège - ULg - ULG > Faculté de médecine vétérinaire - Centre IRSIA CERAD 2 > > >]
Ectors, Francis [Université de Liège - ULg - ULG > Faculté de médecine vétérinaire - Centre IRSIA CERAD 2 > > >]
1997
Annales de Médecine Vétérinaire
Université de Liège
141
239-244
Yes
International
0003-4118
1781-3875
Liège
Belgium
[en] Cloning ; Nuclear transfer ; Bovine
[fr] Clonage ; Transfert de noyau ; Bovins
[en] A all in vitro cloning technique was developed in wich embryos from the first cycle nuclear transfer (cloning) were used as blastomere donor for the second cycle nuclear transfer (re-cloning). Such method permitted to produce 14,5% of morulae and 14,9% of blastocysts after the first and second cycle of nuclear transfer, respectively. The rates of birth obtained after transfer of such embryos were 21,4% and 20,5% for first and second cyle respectively, corresponding to 6 and 5 calves for 28 and 24 transferred embryos. Unfortunately, gestation patholgies and an increase of birth weights were observed. It seems that the in vitro presence of gametes and/or embryos may be responsible of an alteration in the control of gene expression.
[fr] Une technique de clonage par transfert nucléaire dont toutes les étapes ont été réalisées exclusivement in vitro a été mise au point. Les embryons reconstitués du premier cycle de clonage ont été utilisés comme donneurs de blastomères pour le second cycle (reclonage). Cette technique nous a permis d'obtenir respectivement 14,5% de morula et 14,9% de blastocystes après le premier et le second cycle de transfert nucléaire. Les pourcentages de naissance obtenus, après transfert de tels embryons, sont de 21,4% et 20,8% pour, respectivement, le premier et le deuxième cycle, correspondant à 6 et 5 veaux nés pour 28 et 24 embryons transférés. Cependant, des pathologies de la gestation et une augmentation du poids des nouveau-nés ont été observés. Il semblerait que la présence in vitro des gamètes et/ou des embryons soit à l'origine d'une altération du contrôle de l'expression de certains gènes.
IRSIA et la Fondation Vésale
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/9176

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
EctorsFJ_AnnMedVet_1997.pdfNo commentaryPublisher postprint1.06 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.