Reference : Étude des apports alimentaires et des possibilités de complémentation minérale de bovins...
Dissertations and theses : Master's dissertation
Life sciences : Animal production & animal husbandry
http://hdl.handle.net/2268/91023
Étude des apports alimentaires et des possibilités de complémentation minérale de bovins N’Dama sur pâturages artificiels à Brachiaria sp. au ranch de Kolo (RDC)
French
Goubau, Amaury mailto [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Zootechnie >]
Sep-2010
Université de Liège - Gembloux Agro Bio-Tech, ​Gembloux, ​​Belgique
Master Bioingénieur en sciences agronomiques
88
Stilmant, Didier mailto
Bindelle, Jérôme mailto
Thewis, André mailto
Beckers, Yves mailto
[fr] N'Dama ; Brachiaria ; Complémentation minérale
[fr] Les apports et les besoins alimentaires des bovins N’Dama, pâturant sur des pâturages artificiels à Brachiaria sp., au ranch de Kolo, en République démocratique du Congo, ont été déterminé afin de mettre en évidence un éventuel déficit en énergie, protéines et minéraux. La qualité et la quantité des régimes consommés par deux catégories animales (bouvillons et vaches de réforme) a été estimée par spectroscopie dans le proche infrarouge (SPIR) au cours de deux période (petite saison sèche et petite saison des pluies) sur deux types de pâturages semés de Brachiaria decumbens et Brachiaria ruziziensis.
Les apports énergétiques et protéiques fournis par les deux couverts satisfont les besoins des animaux au cours des deux périodes. Pour les bouvillons, l’apport prélevé sur les deux types de pâturages, 4,85 unités fourragères (UF) en première période, permettent, par rapport aux besoins théoriques d’un bouvillon en croissance de 260 kg, un GQM de 600 g/j. En seconde période, les apports sont plus importants sur la parcelle à B. decumbens (5,6 UF) et permettent un GQM théorique de 700 g/j, tandis qu’ils diminuent sur la parcelle à B. ruziziensis (4,4 UF), ne permettant plus qu’un GQM théorique de 400 g/j.
C’est en seconde période que les performances de croissances théoriques au pâturage sont les plus élevés pour les vaches de réforme en finition, avec 500 g/j sur la parcelle à B. decumbens et 300 g/j sur la parcelle à B. ruziziensis.
Les besoins en minéraux sont partiellement couverts. Les apports en P, Ca, Mg, K, Mn et Fe sont suffisants. Par contre ceux en Na, Cu et Zn ne le sont pas. Une complémentation minérale en ces éléments doit donc être apportée au cours des deux périodes sur les deux types de pâturages. L’apport doit être sous forme de bloc afin de contrôler l’ingestion et limiter les vols.
SEBO (groupe Orgaman)
http://hdl.handle.net/2268/91023

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Goubau Amaury - TFE 09-10.pdfAuthor postprint1.91 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.