Reference : Métastase septique dorsale secondaire d’un abcès rétropharyngé responsable d’une tétrapa...
Scientific journals : Article
Human health sciences : Orthopedics, rehabilitation & sports medicine
Human health sciences : Neurology
Human health sciences : General & internal medicine
Human health sciences : Surgery
Human health sciences : Otolaryngology
Human health sciences : Radiology, nuclear medicine & imaging
http://hdl.handle.net/2268/87039
Métastase septique dorsale secondaire d’un abcès rétropharyngé responsable d’une tétraparésie
French
[en] Dorsal Septic metastasis of the initial retropharyngeal abscess responsible for a tétraparésie
Kaux, Jean-François mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la motricité > Médecine physique et réadaptation fonctionnelle >]
LENELLE, Jacques mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Neurochirurgie >]
FRIPPIAT, Frédéric mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Maladies infectieuses et médecine interne générale >]
LE GOFF, Caroline mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Chimie médicale >]
BARTSCH, Valérie mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Médecine de l'appareil locomoteur >]
Crielaard, Jean-Michel mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences de la motricité > Evaluation et entraînement des aptitudes physiques >]
DIVE, Dominique mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Neurologie Sart Tilman >]
Aug-2011
Revue Neurologique
Masson
167
8-9
638-640
Yes (verified by ORBi)
International
0035-3787
Paris
France
[fr] tétraparésie ; abcès rétropharyngé ; spondylodiscite
[en] épidurite ; compression médullaire
[fr] Introduction : L’abcès péritonsillaire reste une des complications graves les plus fréquentes des infections oro-pharyngées ou dentaires. Il est susceptible de s’étendre vers l’espaces parapharyngé et/ou rétropharyngé et mettre le pronostic vital en jeu. Plus rarement, des complications neurologiques peuvent être décrites.
Observation : Nous rapportons le cas d’une patiente de 56 ans qui a développé une tétraparésie progressive, en quelques jours. Celle-ci était secondaire à une compression médullaire cervicale consécutive à une épidurite antérieure qui compliquait un abcès retropharyngé. Le seul geste chirurgical réalisé fut une cervicotomie pour drainer l’abcès rétropharyngé et identification du germe. Une antibiothérapie ciblée fut rapidement introduite. La guérison fut obtenue assez rapidement et l’évolution neurologique fut favorable. Au terme d’un an, le rachis cervical présente une déformation post-infectieuse importante sans signe de compression radiculo-médullaire.
Conclusion : Une tétraparésie sur spondylodiscite et épidurite cervicale suite à un abcès rétropharyngé à Staphylocoque doré est une complication rare qu’il convient de diagnostiquer le plus rapidement possible afin d’instaurer une antibiothérapie adaptée pour permettre une récupération complète. La place d’un geste chirurgical sur le rachis reste à préciser.
[en] Introduction: Peri-tonsillar abscess remains one of the most frequent serous complications of oropharyngeal or dental infections. It can evolve to parapharyngeal and/or retropharyngeal spaces. It can be life-threatning and, more rarely, neurological complications are described.
Observations: We report the case of a 56 year old woman who developed within few days a progressive tetraparesia due to cervical medullary compression. This compression was consecutive to an epidurite which was a complication of a retropharyngeal abscess. The only surgical act was a cervicotomy to drain the abscess and identify the pathological germ. A targeted antibiotherapy was quickly begun. The recovery was obtained rather quickly and the neurological evolution was good. After one year, the cervical spine presents a post-infectious deformation without sign of root or spinal-cord compression.
Conclusion: A cervical tetraparesia induced by spondylodiscitis and epiduritis following a retropharyngeal abscess with Staphylococcus aureus is a rare complication. Adequate diagnosis, as fast as possible, is mandatory in order to carry out an adapted antibiotherapy in the hopes of a complete recovery. The place of surgery on the spine remains to be specified.
http://hdl.handle.net/2268/87039
10.1016/j.neurol.2011.03.001

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
NEUROL678.pdfPublisher postprint478.96 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.