Reference : H. Rickert, Les deux voies de la théorie de la connaissance (1909)
Books : Book published as author, translator, etc.
Arts & humanities : Philosophy & ethics
http://hdl.handle.net/2268/86962
H. Rickert, Les deux voies de la théorie de la connaissance (1909)
French
[en] H. Rickert, The two ways of the theory of knowledge (1909)
[de] H. Rickert, Zwei Wege der Erkenntnistheorie (1909)
Dewalque, Arnaud mailto [Université de Liège - ULg > Département de philosophie > Phénoménologies >]
2006
Vrin
Textes et commentaires
53 (p. 109-162)
2-7116-1851-X
Paris
France
[en] Heinrich Rickert (1863-1936) ; Neo-Kantianism ; Knowledge (Theory of) ; Edmund Husserl (1859-1938) ; Phenomenology ; Judgement (Theory of) ; Obviousness (Theory of) ; Subjectivity ; Values (Philosophy of)
[fr] Heinrich Rickert (1863-1936) ; Néokantisme ; Connaissance (Théorie de la) ; Edmund Husserl (1859-1938) ; Phénoménologie ; Jugement (Théorie du) ; Evidence ; Subjectivité ; Valeurs (Philosophie des)
[de] Heinrich Rickert (1863-1936) ; Neukantianismus ; Erkenntnis ; Edmund Husserl (1859-1938) ; Phänomenologie ; Urteil (Lehre von) ; Evidenz ; Subjektivität ; Werte (Philosophie der)
[en] First published in the "Kant-Studien" (1909), Rickert's "two ways of the theory of knowledge" is a master-piece of the debate between neo-Kantianism and Husserl's phenomenology. In this text, Rickert - with Windelband and Lask one of the main representatives of the Heidelberg neo-Kantian school - presents in a clear and synthetic way the principles of his critical philosophy. The French translation of the German Text is here accompanied by a substantive commentary (100 p.) on the Rickert-Husserl relationship. Discussed topics include: antipsychologism and normative logic, theory of obviousness, nature of judgement and truth, heterological relation between subject and object, etc. Those topics are examined from the methodological distinction between "noetical analysis" (or act-analysis) and "noematical analysis" (content-analysis), which can be regarded at some extend as common to Husserl and Rickert.
[fr] Paru en 1909 dans les Kant-Studien, « Les deux voies de la théorie de la connaissance » constitue une pièce maîtresse du débat qui opposa le néokantisme à la phénoménologie naissante. Heinrich Rickert, qui fut avec Windelband et Lask l’un des principaux représentants de l’école néokantienne de Heidelberg, y expose de façon claire et synthétique les principes méthodiques qui fondent sa philosophie critique. À travers un dialogue constant avec les Recherches logiques de Husserl, Rickert distingue deux « voies » ou deux méthodes que peut suivre la théorie de la connaissance : la méthode psychologico-transcendantale (ou « noétique »), correspondant à l’analyse de l’acte de juger, et la méthode logico-transcendantale (ou « noématique »), correspondant à l’analyse du sens propositionnel. Comment ces deux méthodes s’articulent-elles ? Quelle est leur contribution propre au programme critique ? Et quelles sont leurs limites respectives ? Sur ces questions, la position de Rickert se révèle aussi riche et innovante que celle de Husserl, dont elle diffère sensiblement. L’aspect à la fois polémique et concis de ce texte en fait un document essentiel pour la connaissance de l’école de Heidelberg et, plus généralement, pour l’étude du néokantisme dans son ensemble.
Phénoménologies
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/86962

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
03 BAT Dewalque.pdfTexte intégral (introduction, traduction et notes)Publisher postprint763.5 kBRequest copy
Open access
Couv. Rickert Dewalque.pdfCouverturePublisher postprint168.74 kBView/Open
Open access
03 BAT Dewalque_Table.pdfTable des matièresPublisher postprint28.94 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.