Reference : Le vieillissement et les processus de la reconnaissance
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a journal
Social & behavioral sciences, psychology : Neurosciences & behavior
http://hdl.handle.net/2268/83827
Le vieillissement et les processus de la reconnaissance
English
Bastin, Christine mailto [Université de Liège - ULg > > Centre de recherches du cyclotron >]
Van der Linden, Martial mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cognitives > Psychopathologie cognitive >]
2001
Revue de Neuropsychologie
11
65
Yes
International
1155-4452
[en] aging ; recognition memory ; Remember
[fr] Le but de cette étude était double : d’une part, explorer les effets du vieillissement sur la recollection et la familiarité, et d’autre part, comparer deux procédures permettant de tester la reconnaissance (les procédures de type oui-non et à choix forcé). Nous avons administré un test de reconnaissance oui-non et un test de reconnaissance à choix forcé à 64 sujets jeunes (âge moyen : 21.73  2.36 ans) et à 64 sujets âgés (âge moyen : 64.36  3.03). Le matériel était composé de photos de visages d’hommes non familiers. Lors de la phase de reconnaissance, les sujets devaient préciser pour chaque visage reconnu s’il « se souvenait », « savait » ou « devinait » avoir vu le visage (Gardiner, Java, & Richardson-Klavehn, 1996). Les résultats ont montré un effet du vieillissement sur la proportion d’items correctement reconnus dans la tâche oui-non (F(1,124)=7.72, p<0.01), mais pas dans la tâche à choix forcé (F(1,126)=0.94, p=0.33). Par ailleurs, comparativement aux sujets jeunes, les sujets âgés donnaient moins de réponses « je me souviens » (p<0.01 dans la tâche oui-non et p=0.051 dans la tâche à choix forcé) et plus de réponses « je sais » (p=0.078 dans la tâche oui-non et p<0.0005 dans la tâche à choix forcé). Ces résultats confirment les données d’autres études (par exemple, Parkin et Walter, 1992). En ce qui concerne la contribution de la recollection et de la familiarité selon la procédure de test utilisée, les sujets jeunes avaient tendance à utiliser davantage de réponses « je me souviens » dans la tâche oui-non que dans la tâche à choix forcé (p=0.09). Dans les deux groupes d’âge, il y avait plus de réponses « je sais » et « je devine » dans la tâche à choix forcé que dans la tâche oui-non. Ces résultats semblent indiquer que la contribution des deux processus de la reconnaissance serait influencée par le type de procédure utilisé.
http://hdl.handle.net/2268/83827

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.