Reference : Association des approches morphologique et moléculaire pour l’identification des vers à ...
Scientific congresses and symposiums : Poster
Life sciences : Entomology & pest control
http://hdl.handle.net/2268/83012
Association des approches morphologique et moléculaire pour l’identification des vers à soies endémiques de Madagascar (Lasiocampidae, Borocera cajani)
English
Rakotondramanana, Alihasina [ > > ]
Nguyen, Bach Kim mailto [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Entomologie fonctionnelle et évolutive >]
Verheggen, François mailto [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Entomologie fonctionnelle et évolutive >]
Haubruge, Eric mailto [Université de Liège - ULg > Services administratifs généraux > Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech - Entomologie fonctionnelle et évolutive >]
Francis, Frédéric [Université de Liège - ULg > Sciences agronomiques > Entomologie fonctionnelle et évolutive >]
Jul-2010
No
No
International
7ème Congrès International Francophone d'Entomologie.
Du 5 au 10 juillet 2010
Louvain-la-Neuve
Belgique
[en] La soie est une matière utilisée par les Malgaches depuis bien avant la colonisation. Cette soie est fabriquée à partir de la collecte de cocons des papillons du genre Borocera spp., ver à soie sauvage. On connaît une dizaine d’espèces de vers à soie sauvages endémiques à Madagascar. Ces lépidoptères polyphages se nourrissent surtout des feuilles de Uapaca bojeri et d’autres plantes telles que Dodonea madagascariensis et Psidium guyava. Les critères morphologiques se révèlent insuffisant pour identifier cette diversité d’espèces de vers à soie, surtout au niveau des stades immatures. Afin de pallier à cette incapacité d’identifier les espèces, des méthodes de marqueurs moléculaires, en particulier la RAPD (Random Amplified Polymorphic DNA) et iSSR (inter Simple Sequence Repeat), ont été appliquées. En plus de l’identification des espèces, une étude de la diversité et de la distribution des vers à soie suite à la collecte dans plusieurs forêts éloignées de plusieurs de kilomètres les unes des autres (Arivonimamo, Ambatofinandrahana, Antananarivo). Cette étude a été menée dans le cadre de la conservation de ces espèces de vers à soie endémiques en milieu. Afin d’augmenter durablement les populations de vers à soie endémiques dans les forêts de Uapaca, il est important de déterminer les espèces en présence et les capacités de dispersion de ces dernières. Les techniques d’identification moléculaires développées permettront d’orienter les stratégies de gestion des populations de Borocera et des méthodes de gestion de l’écosystème, appropriables par les gestionnaires et les communautés locales des la forêt à Uapaca bojeri.
http://hdl.handle.net/2268/83012

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.