Reference : Energie et climat : historique et perspectives
Parts of books : Contribution to collective works
Physical, chemical, mathematical & earth Sciences : Multidisciplinary, general & others
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/78975
Energie et climat : historique et perspectives
French
[en] Energy and climate : history and perspectives
Ozer, Pierre mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Département des sciences et gestion de l'environnement >]
27-Mar-2012
La ville : air, eau, terre, feu. Éléments pour un Plan Régional de Développement Durable économe en ressources
Atelier de recherche et d'action urbaines
8-19
Bruxelles
Belgique
[fr] Energie ; Climat ; Perspectives
[fr] On le sait, la Conférence de Copenhague a été un échec. En effet, quelques chefs d'Etat –à savoir les européens et américains pour le monde industrialisé– et la Chine, l'Inde, le Brésil et l'Afrique du Sud pour les pays émergents ont doublé le processus de négociations des Nations Unies (dans l'obscurantisme le plus total et sans concertation avec les pays en développement) pour arriver à une note qui tient sur deux pages. Ce texte ne comporte plus de trace d'engagement de réduction de GES pour 2020 ou 2050, pas même volontaire. Une aide financière sera dégagée pour aider les pays pauvres à faire face aux conséquences du changement climatique. Quel sera le montant de cette aide ? Sera-t-elle additionnelle ou détournée des fonds d'aide au développement ? De qui viendra-t-elle et à qui profitera-t-elle ? Et pour quoi faire ? Nul ne le sait. Quant à la réduction de la déforestation et aux contraintes d'émissions de GES pour les secteurs aérien et maritime (annoncés comme des conditions sine qua non d'accord par les européens), pas un mot... Autant dire que le résultat final de ce grand rendez-vous n'est guère étincelant... Directement après ladite Conférence, j’écrivais dans une carte blanche « A quoi sert la science, si le politique se borne à cultiver, pour des raisons économiques dans le court terme, la science de l'inconscience ? » (Ozer 2010).

Arriverons-nous à trouver un accord dans les mois ou les années à venir ? Ou devrons-nous subir brutalement les conséquences de ce changement climatique ? Car on peut négocier à l’infini entre délégations, mais on ne négociera jamais avec la physique de l’atmosphère.
Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/78975
http://www.arau.org/fr/urban/detail/233/la-ville-air-eau-terre-feu

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Energie et climat _ historique et perspectives.pdfPublisher postprint211.99 kBView/Open

Additional material(s):

File Commentary Size Access
Open access
Article Emulation.pdfPublié également dans la revue bimestrielle "Société Libre Emulation", N°70, novembre/décembre 2010, pp. 15-26, sous le titre "L'homme et son environnement: Historique et perspectives"494.44 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.