Reference : Utilisation de la CNOSW en tant que carte d'occupation du sol dans le modèle EPICgrid
Scientific congresses and symposiums : Poster
Life sciences : Agriculture & agronomy
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/74251
Utilisation de la CNOSW en tant que carte d'occupation du sol dans le modèle EPICgrid
French
Sohier, Catherine mailto [Université de Liège - ULg > Sciences et technologie de l'environnement > Hydrologie et hydraulique agricole >]
Degre, Aurore mailto [Université de Liège - ULg > Sciences et technologie de l'environnement > Hydrologie et hydraulique agricole >]
20-Oct-2010
A0
No
No
National
Journée d'étude sur l'occupation du sol
20/10/2010
ULg, Gemboux Agro-Bio Tech et unité de géomatique
Gembloux
Belgique
[en] EPICgrid ; occupation du sol
[en] Le modèle EPICgrid est un modèle hydrologique distribué de résolution 1km² couvrant toute la Wallonie. Il a été développé par Gx-ABT afin d’évaluer les flux d’eau, de nutriments et de sédiments vers les eaux de surface et vers les eaux souterraines. Il permet, entre autres, de tester l’impact de scénarios de gestion des nutriments sur la qualité des eaux en Région wallonne ainsi que des rapportages à différentes échelles dont les masses d’eau de surface.

Le modèle requiert parmi ses données d’entrée une cartographie de l’occupation du sol. Dans un premier temps, la carte d'occupation des sols utilisée était issue du projet CARHY (Laime et Dautrebande, 1995) et reposait sur l'analyse d'images satellitaires Landsat pour refléter l’occupation du sol des années '90. En 2009, la CNOSW a été implémentée dans le modèle pour affiner spatialement et mettre à jour cette donnée en vue de simulations hydrologiques prospectives.

Pour ce faire, les différentes classes de la CNOSW (niveau 5) ont été complétées au niveau des zones non cadastrées afin d’obtenir une couverture continue, hydrologiquement valide, de toute la Wallonie. Les classes ont ensuite été regroupées en classes hydrologiques d’occupation du sol (7 classes).

La comparaison des cartes d’occupation du sol CARHY et issue de la CNOSW montre une répartition en classes similaire au niveau régional. Néanmoins, au niveau local, les différences marquées peuvent être constatées. Les zones urbaines sont également mieux représentées par la CNOSW.

L’introduction de la CNOSW dans le modèle EPICgrid en apportant une spatialisation plus précise des occupations du sol a permis d’affiner les résultats du modèle et d’ouvrir de nouvelles pistes de développement telles que la représentation dans le modèle hydrologique du fonctionnement des bandes enherbées riveraines et inter-parcellaires.
SPGE
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/74251

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Poster_JOSW_101020.pdfAuthor postprint221.39 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.