Reference : Chimiothérapie néoadjuvante dans les cancers "tête et cou"
Scientific journals : Article
Human health sciences : Oncology
http://hdl.handle.net/2268/74007
Chimiothérapie néoadjuvante dans les cancers "tête et cou"
French
[en] [Neoadjuvant chemotherapy in head and neck cancer]
Piret, Pascal mailto [Université de Liège - ULg > > Radiothérapie >]
Demez, Pierre mailto [Université de Liège - ULg > > O.R.L. >]
Moreau, Pierre mailto [Université de Liège - ULg > > O.R.L. >]
DEVILLERS, David [Université de Liège - ULg > > Radiotherapie > >]
Sautois, Brieuc mailto [Université de Liège - ULg > > Oncologie médicale >]
Jan-2010
Revue Médicale de Liège
Hopital de Baviere
Yes (verified by ORBi)
National
0370-629X
Liège
Belgique
[fr] Cancer ; Chimiothérapie ; Tête cou ; Tumeur maligne ; ORL ; Pathologie ORL ; Cancer de la tête et du cou ; Préservation ; Larynx ; Traitement
[en] Cancer ; Chemotherapy ; Head and neck ; Malignant tumor ; ENT ; ENT disease ; Head and neck cancer ; Preservation ; Larynx ; Treatment
[en] Les cancers de la sphère oto-rhino-laryngologique représentent 5 % des cancers et sont assez souvent diagnostiqués à un stade avancé. Leur traitement nécessite une approche multidisciplinaire comprenant la chirurgie, la radiothérapie et/ ou la chimiothérapie. La chimiothérapie permet d'améliorer la survie lorsqu'elle est appliquée en association avec la radiothérapie (6,5% de bénéfice absolu en survie globale) dans les maladies localement avancées. La chimiothérapie d'induction ou néoadjuvante a fait l'objet de nombreuses études, mais n'a jamais clairement montré de bénéfice excepté dans le but d'une préservation laryngée. Les nouveaux schémas de chimiothérapie comprenant un taxane ont fait renaître un intérêt pour le traitement d'induction. Quelques études randomisées ont montré un bénéfice en termes de taux de réponse, survie sans maladie ou survie globale lorsque le docetaxel est associé au cisplatine-5FU. Cependant, le bénéfice de l'ajout d'un traitement d'induction à la radiochimiothérapie concomitante reste controversé. De nouvelles études sont en cours. A l'heure actuelle, la chimiothérapie d'induction n'est recommandée en routine que dans la perspective d'une préservation laryngée.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/74007

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Neoadjuvant chemotherapy in head and neck cancer.pdfPublisher postprint1.58 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.