Reference : Les interactions entre l’économie sociale et la responsabilité sociale des entreprises. ...
Scientific journals : Article
Business & economic sciences : General management & organizational theory
Business & economic sciences : Social economics
http://hdl.handle.net/2268/73153
Les interactions entre l’économie sociale et la responsabilité sociale des entreprises. Illustration à travers la filière du commerce équitable
English
[en] The relationships between social enterprises and businesses. The case of Fair Trade.
Huybrechts, Benjamin mailto [Université de Liège - ULg > HEC - Ecole de gestion de l'ULg > Economie sociale et systèmes économiques >]
Mertens de Wilmars, Sybille mailto [Université de Liège - ULg > HEC - Ecole de gestion de l'ULg > Economie sociale et systèmes économiques - UER Management >]
Xhauflair, Virginie mailto [Université de Liège - ULg > > LENTIC >]
2006
Gestion : Revue Internationale de Gestion
Gestion
31
2
La responsabilité sociale des entreprises
65-74
Yes
International
0701-0028
Montréal
[fr] responsabilité sociale ; entreprise sociale ; commerce équitable ; collaboration inter-organisationnelle ; économie sociale
[en] social responsibility ; social entreprise ; social economy ; inter-organizational collaboration ; Fair Trade
[en] L’étude de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) cherche à analyser les démarches volontaires dans lesquelles des entreprises à but de lucre s'engagent afin de respecter, au-delà de leur objectif de rentabilité économique, des exigences sociales et environnementales, et d’améliorer les relations avec toutes les parties concernées par leurs activités (Bender et Pigeyre, 2003). Ces initiatives rappellent des pratiques à l'œuvre depuis plus d'un siècle dans les organisations d'économie sociale (OES), qui essayent d'atteindre des objectifs sociétaux par le biais d'une activité économique (Defourny et Develtere, 1999).
Si, à la suite de Levi (1998), on place les entreprises privées "classiques" et les OES aux extrémités d'un continuum qui s'étendrait de la "performance économique" à la "performance sociétale", on peut émettre l'hypothèse selon laquelle l'apparition de la RSE provoque un double mouvement. D'une part, les entreprises privées recherchent une certaine performance sociétale et, d'autre part, les OES visent davantage de performance économique en adoptant parfois un comportement plus typiquement commercial (Weisbrod, 1998).
En conséquence, alors que les rôles respectifs des différentes catégories d’acteurs semblaient clairement définis, les frontières se font à présent plus floues et certains domaines d’activité sont indubitablement témoins d’un rapprochement entre le secteur privé "classique" et le secteur de l'économie sociale. Néanmoins, ces deux ensembles ne semblent pas mus l’un vers l’autre de manière endogène et autonome : au contraire, il y a lieu de penser que les évolutions respectives sont le fruit d’influences réciproques.
Notre article a pour but de faire le point sur cette hypothèse de rapprochement, en partant des rôles traditionnels des institutions au sein du système socio-économique et en observant de quelle manière le monde des entreprises et celui de l’économie sociale se sont non seulement rapprochés, mais également influencés réciproquement.
Notre réflexion est structurée en trois étapes. Tout d'abord, nous présentons brièvement le contenu que nous associons aux deux concepts principaux sur lesquels repose notre argumentation (l'économie sociale et la RSE) et nous nous basons sur les arguments de la théorie économique institutionnelle pour identifier les atouts respectifs et les rôles traditionnellement dévolus aux grandes catégories d'acteurs dans nos économies. Dans un deuxième temps, nous montrons pourquoi on peut considérer la rencontre entre les OES et les entreprises à but de profit comme un des stimuli du mouvement de RSE et combien ces interactions peuvent potentiellement transformer les comportements de ces deux types d'acteurs. Enfin, nous illustrons notre hypothèse par une analyse des interactions entre OES et entreprises en quête de responsabilité sociale dans la filière du commerce équitable et éthique. Pour ce faire, nous nous basons principalement sur une étude empirique exploratoire menée sur la scène équitable belge et portant sur ces interactions et leurs conséquences en termes de gestion de l’activité économique (Huybrechts et Mertens, 2006).
Centre d'Économie Sociale - CES
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/73153

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Huybrechts et al 2006 - Gestion.docAuthor preprint116 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.