Reference : 1944-1945: tournant ou césure dans les relations franco-belges?
Scientific conferences in universities or research centers : Scientific conference in universities or research centers
Arts & humanities : History
http://hdl.handle.net/2268/7279
1944-1945: tournant ou césure dans les relations franco-belges?
French
[en] 1944-1945: a turning or breaking-point in French-Belgian relations?
Lanneau, Catherine mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences historiques > Histoire économique et sociale - Histoire de l'Europe >]
25-Feb-2009
National
Séminaires du CEGES
25 février 2009
Centre d'Etudes et de Documentation Guerre et Sociétés contemporaines (CEGES)
Bruxelles
Belgique
[en] Perception of France in Belgium ; French-Belgian relations ; Cultural action of France in Belgium in 1944-1945
[fr] Image de la France en Belgique francophone ; Relations franco-belges ; Action culturelle de la France en Belgique au lendemain de la Seconde Guerre
[fr] L’imaginaire collectif réserve une place particulière à la "France éternelle", fer de lance de la civilisation européenne, fière de l’héritage de son passé comme des "principes de 89". Le devenir, le rôle voire la mission de la "France nouvelle", celle du rédempteur de Gaulle, font débat en 1944-45. Dans une Europe en ruines, elle est l’inconnue de l’heure, celle dont le futur peut être fait du meilleur comme du pire. À la fois proches et différents d'elle, les francophones de Belgique, pétris de la même culture, oscilleront cependant entre amour et haine, entre la proclamation d’une parenté spirituelle et ethnique, et le souci d’affirmer une identité propre, la future belgitude. Pour eux aussi, la période 1944-45, entre les stigmates de la guerre et les déchirements de la Question Royale, n’est qu’une suite d’interrogations. Pour la première fois, le mouvement wallon se montre plus actif et revendicatif qu’un flamingantisme contraint par ses mauvais choix à une courbe rentrante. Craintes ou espoirs, étayés par le mythe de cette France résistante et novatrice, tant en politique intérieure qu’extérieure, agitent au besoin l’hypothèse d’un rattachement. Mais, très rapidement, le mythe fait place au malaise entre Bruxelles et Paris, d’autant que, désormais, la France doit affronter, sur tous les terrains, la fascination exercée par ses concurrents Anglo-Américains.
http://hdl.handle.net/2268/7279

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.