Reference : La vascularisation tumorale en tant que source de résistance aux traitements de radiothé...
Scientific journals : Article
Human health sciences : Oncology
http://hdl.handle.net/2268/75185
La vascularisation tumorale en tant que source de résistance aux traitements de radiothérapie et chimiothérapie
English
[en] WHEN TUMOUR PERFUSION IS AT THE ORIGIN OF THE TUMOUR RESISTANCE TO RADIOTHERAPY AND CHEMOTHERAPY TREATMENTS: A NEW VIEW OF TUMOUR VASCULARISATION
MARTINIVE, Philippe mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Radiothérapie >]
COUCKE, Philippe mailto [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Radiothérapie >]
2010
Revue Médicale de Liège
65
3
133-139
Yes
International
0370-629X
Liège
Belgique
[fr] Traitement ; Tumeur ; Vascularisation ; Source ; Radiothérapie ; Résistance traitement ; Perfusion ; Chimiothérapie ; Origine ; Hypoxie ; Angiogenèse ; Oxygène
[en] Treatment ; Tumor ; Vascularization ; Source ; Radiotherapy ; Treatment resistance ; Perfusion ; Chemotherapy ; Origin ; Hypoxia ; Angiogenesis ; Oxygen
[fr] L'angiogenèse tumorale est une caractéristique commune à toutes les tumeurs. Ce nouveau réseau vasculaire tumoral présente des anomalies structurelles et fonctionnelles conduisant inévitablement à une perfusion tumorale hétérogène et à l'apparition de zones hypoxiques. Classiquement, l'hypoxie tumorale réfère à une inadéquation spatiale entre les vaisseaux et les cellules tumorales (i.e. hypoxie chronique). Elle confère aux cellules tumorales une résistance aux traitements et favorise les métastases. L'aspect temporel du phénomène est complètement négligé dans l'hypoxie chronique. L'hypoxie intermittente (HI), permet de tenir compte de l'aspect transitoire et temporel du phénomène. L'HI se définit comme une fluctuation de la p02 due à des arrêts transitoires du flux sanguin dans les vaisseaux tumoraux. Le compartiment tumoral et le compartiment vasculaire souffrent tous deux de l'hypoxie. L'HI étend donc le concept d'hypoxie tumorale au réseau vasculaire et aux cellules qui composent les vaisseaux. Les conséquences sont une plus grande résistance de la tumeur aux traitements de radio- et de chimiothérapie, une augmentation des métastases, mais également une résistance vasculaire accrue avec une diminution de l'apoptose des cellules endothéliales et une potentialisation de l'angiogenèse. L'identification et la compréhension des causes et des origines de l'HI permettent l'édification de nouvelles approches thérapeutiques.
[en] Angiogenesis is a hallmark of tumours. The newly formed tumour vessels are structurally and functionally abnormal leading to tumour perfusion heterogeneities and subsequently to the development of hypoxic areas. Generally, tumour hypoxia refers to an increasing distance between vasculature and tumour cells (i.e. chronic hypoxia). Chronic hypoxia promotes tumour resistance to treatments and metastasis. The temporal aspect of hypoxia is completely neglected in chronic hypoxia. Intermittent hypoxia (HI) takes the transient and temporal aspect of hypoxia into account. HI is defined as pO2 fluctuations in tumour vessels secondary to transient arrest of tumour blood flow. IH extends the concept of tumour hypoxia to tumour vessels and vascular cells. Transient arrest of tumour blood flow promotes tumour resistance to radio- and chemotherapy treatments and favours metastasis. Moreover, IH protects tumour vessels and endothelial cells against pro-apoptotic stresses and promotes angiogenesis. A comprehensive dissection of the mechanisms leading to IH allows the development and establishment of new therapeutic approaches.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/75185
also: http://hdl.handle.net/2268/71633

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
la vascularisation tumorale en tant que source de rtésistance aux traitements.pdfPublisher postprint458.7 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.