Reference : La baignade en rivière : comment concilier les divers usages de l'eau en milieu natur...
Scientific journals : Article
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/71440
La baignade en rivière : comment concilier les divers usages de l'eau en milieu naturel pour garantir la bonne qualité de l'eau de baignade ? Le cas du bassin de la Semois en région wallonne de Belgique.
French
Rosillon, Francis mailto [Université de Liège - ULg > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) > DER Sc. et gest. de l'environnement (Arlon Campus Environ.) >]
Marchal, Carine [> >]
2010
European Journal of Water Quality = Journal Européen d’Hydrologie
Association Scientifique Européenne pour l’Eau et la Santé
41
1
15-30
Yes
International
1818-8710
2100-0646
Paris
France
[fr] baignade ; rivière ; contrat
[en] qualité bactériologique ; Wallonie ; Semois
[en] La pratique de la baignade dans les eaux naturelles européennes est permise et soumise à la Directive 2006/7/CE relative à la qualité des eaux de baignade. En Région wallonne de Belgique, 36 sites aménagés en rivières et en lacs permettent cette activité en pleine nature. Étant donné que les rivières sont partagées par de multiples usagers, la complexité du milieu, les pressions diverses sur les ressources hydriques et la cohabitation avec d’autres usages de l’eau conduisent au risque de ne pouvoir garantir en permanence, durant la saison estivale, une qualité satisfaisante de toutes les eaux de baignade. Le modèle wallon de contrat de rivière offre un espace de rencontre entre tous les usagers de la rivière en prenant en compte les préoccupations de chacun en vue d’une gestion intégrée des cours d’eau. Cette approche basée sur la recherche d’un consensus entre les acteurs est traduite dans un programme d’actions concrètes. Trois actions du contrat de rivière Semois en faveur de la baignade sont présentées. Les deux premières actions conduisent à une amélioration de la qualité bactériologique de l’eau, la troisième permet de garantir un niveau d’eau suffisant pour permettre la baignade.
La première action a donc permis d’améliorer la qualité bactériologique de la rivière. Les rivières étant les milieux récepteurs des eaux usées, une source importante de contamination provient du rejet des effluents même
après une station d’épuration classique avec traitement biologique. Si le système de désinfection des eaux par UV est régulièrement appliqué en Région wallonne, l’installation pilote d’un taillis de saules à courte rotation
en tant que support à un traitement tertiaire d’eaux usées domestiques a permis de constater un excellent abattement de la charge bactérienne. À côté de résultats satisfaisants en termes de réduction des charges en
nitrates et phosphates, le taillis de saules permet de répondre aux normes de qualité des eaux de baignade.
La seconde réalisation concerne l’abreuvement du bétail en cours d’eau qui constitue un facteur de risque non négligeable en milieu rural. Une nouvelle réglementation oblige la pose de clôtures le long des cours d’eau localisés en zone pâturée par le bétail dans un périmètre de 10 km en amont de la zone de baignade, mais il s’agit aussi de préserver l’usage « abreuvement du bétail ». Une étude comparative, entre un ruisseau protégé par des clôtures avec l’installation de bacs abreuvoirs pour l’alimentation en eau du bétail et un cours d’eau non protégé dans lequel le bétail divague, a permis de noter des abattements de l’ordre de 2 à 3 unités logarithmiques des germes de contamination fécale. La troisième action est relative à la restauration d’un ancien barrage à
valeur patrimoniale et paysagère en vue de maintenir un niveau d’eau suffisant pour permettre la baignade dans l’un des huit sites en rivière Semois officiellement reconnus. Ces trois réalisations, qui ont été initiées dans le cadre d’un contrat de rivière, permettent de démontrer l’intérêt et la possibilité de concilier divers usages de l’eau et de répondre aux préoccupations des usagers, notamment des adeptes de la baignade en rivière.
Au final, par l’organisation annuelle des journées européennes de la baignade qui se déroulent chaque année en Région wallonne, cette pratique populaire peut constituer un excellent support de sensibilisation du grand public à la bonne qualité des eaux de surface, tout en apportant un soutien citoyen à la mise en oeuvre de la directive cadre eau.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/71440
10.1051/water/2010001
www.water-quality-journal.org

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
BAIGNADE RIVIERE FR2010.pdfPublisher postprint999.84 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.