Reference : Urbanisation et consommation d’espace en Belgique. Tendances régionales récentes
Scientific journals : Article
Social & behavioral sciences, psychology : Human geography & demography
http://hdl.handle.net/2268/70797
Urbanisation et consommation d’espace en Belgique. Tendances régionales récentes
French
Merenne-Schoumaker, Bernadette mailto [Université de Liège - ULg > Département de géographie > Département de géographie >]
Jehin, Jean-Baptiste [ > > ]
1998
Acta Geographica Lovaniensia
Université Catholique. Institut de géographie
37
Liber Amicorum Théo Brulard, De Quevaucamp à Louvain-la-Neuve. De quelques aspects de la géographie de Belgique
171-184
No
International
0065-1257
Louvain
Belgium
[en] Urbanisation ; Land-use ; Regional diversity ; Belgium
[fr] Urbanisation ; Consommation du sol ; Diversité régionale ; Belgique
[en] The object of this article is to measure the recent evolution of the urban space in Belgium, to show the regional diversity of the process and to seek its main mechanisms. It is based on the cadastral on a communal scale. As one could reasonably expect, the Belgian urban space has progressed since 1980, yet at a slower rhythm than during the years 1959-1970. Housing is its main component with over a half of the entire land-use. What growth rate concerns, services (and especially offices) are in the second place while industry ranks to the third position. Regional contrasts generally sharpened. Considering that urbanisation reflects the regional or local dynamism very distinctly, higher values spread out not only in places of suburbanisation and rurbanisation, but also in the developing regions.
[fr] L'objectif de cet article est de mesurer l'évolution récente de l'espace urbanisé en Belgique, de montrer la diversité régionale du processus et d'en rechercher les mécanismes principaux. Il repose sur les statistiques cadastrales établies à l'échelle communale. Comme on pouvait s'y attendre, l'espace urbanisé a progressé en Belgique depuis 1980, mais à un rythme plus lent que pendant les années 1950-1970. L'habitat en est la composante majeure avec plus de la moitié de tous les espaces consommés. En termes de taux de croissance, les services (et surtout les bureaux) occupent la deuxième place tandis que les industries occupent la troisième position. En général, les contrastes régionaux se sont accrus, l'urbanisation reflétant très nettement le dynamisme régional ou local, d'où des valeurs élevées non seulement dans les espaces touchés par la périurbanisation et la rurbanisation mais aussi dans les régions en croissance.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/70797

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Mérenne- Jehin 1998 Urbanisation et consommation d'espace en Belgique.pdfPublisher postprint1.71 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.