Reference : Du déséquilibre à la fédération. Visions belges de l'avenir européen (1830-1870)
Parts of books : Contribution to collective works
Arts & humanities : History
http://hdl.handle.net/2268/69991
Du déséquilibre à la fédération. Visions belges de l'avenir européen (1830-1870)
French
Peters, Arnaud mailto [Université de Liège - ULg > > Centre d'histoire des sciences et des techniques >]
2012
Générations de fédéralistes européens depuis le XIXe siècle. Individus, groupes, espaces et réseaux
Dumoulin, Michel
Duchenne, Geneviève
Peter Lang
Euroclio, 67
63-80
Yes
Bruxelles
[en] L’intérêt de revisiter le 19e s. en matière d’idée européenne en général, de fédéralisme en particulier, paraît évident. Dans le cadre belge, de récents travaux démontrent l’apport d’une démarche de « retour aux sources » visant à mieux connaître l’idée d’Europe avant sa réalisation. Dans la jeune Belgique, une génération méconnue de publicistes – qui a participé à la création de l’État belge et s’exprime grosso modo entre 1830 et 1870 – pose un regard original sur ce qu’ils appellent au fil du temps les « petits États du Centre de l’Europe », les « États secondaires », ou encore les « Moyennes Puissances », etc. Ils en postulent la solidarité politique et réfléchissent à son nécessaire renforcement en recourant souvent au concept de fédération. Ces visions belges de l’avenir européen révèlent parallèlement (mais non paradoxalement !) un ancrage dans le terreau du sentiment national belge. Une mission civilisatrice s’impose à la Belgique pour rompre avec l’insécurité. Ce rêve sera forcément européen. L’association ou la fédération sont envisagées comme palliatifs à la crise des relations internationales au sein du refuge Europe.
http://hdl.handle.net/2268/69991

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Article-A Peters-Générationsmilitantseuropéens.pdfAuthor postprint101.44 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.