Reference : Hypertension artérielle et résistances vasculaires
Scientific journals : Article
Human health sciences : Urology & nephrology
http://hdl.handle.net/2268/68605
Hypertension artérielle et résistances vasculaires
French
[en] Arterial hypertension and vascular resistance
Krzesinski, Jean-Marie mailto [Université de Liège - ULg > > Néphrologie >]
Rorive, Georges mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Département des sciences cliniques >]
Sep-1995
Revue Médicale de Liège
Hopital de Baviere
50
9
365-372
Yes (verified by ORBi)
National
0370-629X
Liège
Belgique
[fr] hypertension artérielle ; resistances vasculaires
[fr] L'anomalie hémodynamique caractéristique de l'hypertension artérielle est l'augmentation des résistances vasculaires. Ces résistances siègent principalement au niveau de petites artères et d'artérioles précapillaires de diamètre inférieur à 300Il et sont le résultat de modifications essentiellement anatomiques. La média est de loin la couche la plus épaisse de la paroi de ces vaisseaux caractérisés,au stade d'hypertension chronique, par un rapport épaisseur de
média sur lumière accru. Contrairement à l'animal hypertendu, cette modification est, chez l'homme, liée à un remodelage vasculaire (réarrangement cellulaire sans vraie hypertrophie ou hyperplasie), en relation avec une anomalie endothéliale (réduction de production de monoxyde d'azote, augmentation de production d'endothéline-l).
L'intérêt pour ces modifications structurelles réside dans l'espoir d'influencer favorablement ces lésions notamment par des traitements spécifiques. Récemment, une étude canadienne a rapporté qu'un inhibiteur de l'enzyme de conversion, à même efficacité antihypertensive qu'un bêtabloquant, était seul capable de normaliser les anomalies structurelles de la média et de corriger (partiellement) la dysfonction endothéliale caractérisant également l'hypertendu
après 27ms de traitement (étude chez l'homme, à partir de biopsies répétées de tissu sous-cutané, selon la technique proposée par les groupes de Heagerty et Mulvany). Cette observation jointe aux données expérimentales et à quelques données humaines suggère que les inhibiteurs de l'enzyme de conversion posséderaient bien des propriétés indépendantes de leur effet antihypertenseur permettant une correction des anomalies vasculaires dans l'hypertension. Ces travaux méritent cependant une confirmation sur un grand nombre de patients. Ils ont l'intérêt d'ajouter une note explicative pathogénique aux bénéfices déjà
observés en épidémiologie dans la décompensation cardiaque, l'infarctus myocardique ou la protection rénale lors de l'utilisation de ces molécules.
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/68605

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
1995 Rev Med Liège 50 9 365-372001.pdfPublisher postprint10.27 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.