Reference : Bilan des observations sur les populations de l’anguille dans les sous-bassins hydrog...
Reports : Expert report
Life sciences : Zoology
http://hdl.handle.net/2268/67122
Bilan des observations sur les populations de l’anguille dans les sous-bassins hydrographiques Meuse aval, Ourthe, Amblève et Vesdre comme bases biologiques à la prise de mesures de gestion en rapport avec le Règlement Anguille 2007 de l’Union européenne.
French
Philippart, Jean-Claude mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Biologie du comportement - Ethologie et psychologie animale >]
Ovidio, Michaël mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Démographie des poissons et hydroécologie >]
Rimbaud, Gilles mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Département des sciences et gestion de l'environnement >]
Dierckx, Arnaud mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Démographie des poissons et hydroécologie >]
Poncin, Pascal mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Biologie du comportement - Ethologie et psychologie animale >]
Mar-2010
[fr] Poissons migrateurs ; Reglement anguilles ; Civelles ; Meuse ; Gestion halieutique ; Echelles à poissons
[fr] Ce rapport à la Commission provinciale de Liège du Fonds Piscicole présente un aperçu-bilan des
connaissances acquises à ce jour sur les populations de l’anguille dans la Meuse liégeoise et ses petits
affluents directs (Berwinne, Gueule, Ruisseau des Awirs, Méhaigne) ainsi que dans l’Ourthe,
l’Amblève et la Vesdre et leurs affluents. Par sa position géographique, la Province de Liège abrite les
milieux aquatiques stratégiques d’entrée et de sortie du bassin de la Meuse internationale, via la Meuse
néerlandaise, pour les anguilles migratrices en remontée depuis la mer pour coloniser tout le bassin et
en dévalaison vers celle-ci pour leur reproduction. Par ailleurs, il se fait que les informations les plus
abondantes et les plus diversifiées sur la biologie des populations de l’anguille en Wallonie ont été
récoltées par les chercheurs de l’Université de Liège dans les cours d’eau de la Province de Liège et
d’une région voisine correspondant à une partie de l’Ourthe luxembourgeoise.
Cinq types de données sont principalement examinées dans ce dossier : i) les statistiques (nombre de
poissons, longueur et poids individuels) des anguilles capturées par pêche à l’électricité en rivière peu
profonde au cours de la période 1965-2009, ii) les statistiques des repeuplements en civelles et en
anguillettes effectués en 1967-1980, iii) les statistiques (nombre, taille, périodicité, influence des
conditions environnementales) des remontées des jeunes anguilles jaunes dans les échelles à poissons
de Lixhe (1982 à ce jour) et d’Ampsin-Neuville (1988-1996) sur la Meuse et de quelques autres
ouvrages de franchissement situés sur des affluents (Amblève, Méhaigne, Berwinne, Aisne), iv) le
dénombrement et la caractérisation (taille, périodicité des captures) des anguilles sub-adultes
dévalantes retenues sur les filtres des prises d’eau de refroidissement des centrales électriques mosanes
de Tihange-CNT et de Seraing-TGV et v) la réalisation d’études par marquage et télémétrie (radiopistage)
de l’utilisation de l’habitat et de la mobilité d’anguilles jaunes et argentées dans la Basse
Ourthe, la Méhaigne et le Ruisseau des Awirs.
Les analyses de ces données permettent de décrire des éléments majeurs de la biologie de l’anguille
dans le domaine géographique concerné : la répartition géographique de l’espèce, l’abondance des
populations et l’évolution dans le temps de certaines de celles-ci, la composition par tailles des
populations avant, pendant et après la période de pratique de repeuplements massifs en civelles, les
caractéristiques de la migration de remontée et de dévalaison dans la Meuse, l’utilisation de l’habitat et
la mobilité-stabilité (domaine vital) des anguilles en phase de résidence et au début de la migration
d’avalaison dans des affluents du fleuve. Une attention particulière est accordée à l’importance de la
restauration de la qualité des eaux de surface, du rétablissement, grâce à des échelles à poissons, de la
libre circulation des anguilles en migration de remontée au niveau des obstacles physiques de tous
types et de la question de leur entraînement forcé, très pénalisant en termes de mortalité directe et
différée, dans les prises d’eau industrielles et les turbines hydroélectriques. Pour être complet, sont
aussi évoqués sur la base de données bibliographiques régionales deux autres aspects de l’écologie de
l’anguille dans le bassin de la Meuse : la prédation par les animaux piscivores (cormoran et silure) et
la très forte contamination généralisée des poissons par des micropolluants organiques (notamment les
PCBs) qui s’avèrent toxiques pour les anguilles elles-mêmes et les rendent impropres à la
consommation humaine, ce qui a d’ailleurs conduit le Service Public de Wallonie en 2006 à interdir
aux pêcheurs d’emporter les poissons pêchés.
En conclusions et perspectives, le rapport définit, pour les cours d’eau de la Province de Liège, les
grandes lignes des mesures (études, actions concrètes de conservation et de restauration) nécessaires
pour atteindre les objectifs ambitieux du Règlement Anguille 2007 de l’Union européenne et du Plan
Anguille pour la Belgique de décembre 2008 (entré en vigueur en janvier 2010). Cette démarche
s’inscrit dans le contexte de l’ensemble des dispositions prévues pour tenter de sauver ce poisson
grand migrateur devenu très menacé après avoir connu naguère une très grande abondance dans nos
régions, exactement comme le saumon atlantique.
Commission piscicole de Liège
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/67122

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Anguilles-LDPH-FP.pdfPublisher postprint9.74 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.