Reference : Le clonage par transfert de noyau dans l'espèce bovine: premiers résultats
Scientific journals : Article
Life sciences : Veterinary medicine & animal health
http://hdl.handle.net/2268/6520
Le clonage par transfert de noyau dans l'espèce bovine: premiers résultats
French
[en] Embryo cloning by nuclear transfer in the bovine species: first results
Ectors, Francis [Université de Liège - ULg > Faculté de médecine vétérinaire > > >]
Ectors, Fabien mailto [Université de Liège - ULg > Faculté de Médecine Vétérinaire > > >]
Delval, Alain [Université de Liège - ULG > Faculté de Médecine Vétérinaire > > >]
Thonon, Fabienne [Université de Liège - ULG > Faculté de Médecine vétérinaire > > >]
Beckers, Jean-François mailto [Université de Liège - ULg > Département de sciences fonctionnelles > Physiologie de la reproduction >]
Jul-1993
Bulletin et Mémoires de l'Académie Royale de Médecine de Belgique
Académie Royale de Médecine de Belgique
148
262-270
No
International
0377-8231
Bruxelles
Belgique
[en] Cloning ; Bovine
[fr] Clonage ; Bovin
[en] In 1987, Prather et al. have performed the first embryo cloning by nuclear transfer in the bovine species. Since, many researchers try to develop and to apply the technique. While the enucleation of the recipient oocyte, the injection of the donor blastomere and the fusion procedure are now well controlled, on the other hand, maturation and activation as the development and freezing of the cloned embryos need tobe more investigated. The cloned embryo is more fragile. An increase in embryonic mortality is observed after transfer in a recipient cow.
[fr] Le clonage par transfert de noyau fut réalisé pour la première fois chez les bovins par Prather et collaborateurs en 1987. Vu l'importance économique de ce mode de multiplication, de nombreuses équipes de recherche affinent la technique et étudient sa mise en application sur le terrain. Alors que l'énucléation de l'ovocyte receveur, l'injection et la fusion du blastomère donneur se réalisent avec succès, la maturation ovocytaire, la culture et la congélation de l'embryon reconstitué posent encore de nombreux problèmes. De plus, l'embryon reconstitué est plus fragile et l'on constate une augmentation sensible de la mortalité embryonnaire après transfert chez la receveuse.
Laboratoire d'Endocrinologie et de Physiologie de la Reproduction animale
I.R.S.I.A.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/6520

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
EctorsF_BullAcadMedBelg_1993.pdfPublisher postprint285.87 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.