Reference : Variations nycthémérales de la testostérone et de la lutropine plasmatiques chez le chien
Scientific journals : Article
Life sciences : Veterinary medicine & animal health
http://hdl.handle.net/2268/647
Variations nycthémérales de la testostérone et de la lutropine plasmatiques chez le chien
French
De Coster, R. [Université de Liège - ULg > Chaire d'Obstétrique et des Troubles de la Reproduction Bruxelles > > >]
Beckers, Jean-François mailto [Université de Liège - ULg > Chaire d'Obstétrique et des Troubles de la Reproduction Bruxelles > > >]
Wouters-Ballman, Patricia [Université de Liège - ULg > Chaire d'Obstétrique et des Troubles de la Reproduction Bruxelles > > >]
Ectors, Francis [Université de Liège - ULg > Chaire d'Obstétrique et des Troubles de la Reproduction Bruxelles > > >]
1979
Annales de Médecine Vétérinaire
Université de Liège
123
423-428
Yes
International
0003-4118
1781-3875
Liège
Belgique
[en] Diurnal variations of plasmatic testosterone and lutropin were determined by radioimmunoassay in seven male beagle dogs. Blood samples were withdrawn hourly during 24 hours or every 20 min during 8 hours. LH concentrations ranged from 1.2+/-0.6 ng/ml (basal level) to 3.8+/-1.6ng/ml (peak level). Testosterone concentration varied from 1.4+/-0.8ng/ml to 3.5+/-1.8ng/ml. 5 to 8 LH peaks were observed during the 24 hours period and they were generally followed, after about 60 min., by corresponding testosterone peaks. On the other hand, no regular nycthemeral rythm could be established.
[fr] Les variations nycthémérales de la testostérone et de la lutropine plasmatiques ont été déterminées par radioimmunoessai chez 7 chiens mâles, à l'aide de prélèvements effectués toutes les heures pendant 24 heures ou toutes les 20 minutes pendant 8 heures. La concentration de LH varie de 1,2+/-0,6ng/ml (taux de base) à 3,8+/-1,6 ng/ml (moyenne des pics), et celle de testostérone de 1,4+/-0,8 ng/ml à 3,5+/-1,8 ng/ml. Les pics de LH au nombre de 5 à8 par 24 heures sont en général suivis dans les 60 minutes par un pic de testostérone. D'autre part, un rythme nycthéméral régulier n'a pu être mis en évidence.
I.R.S.I.A en partie
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/647

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
DeCosterR_AnnMedVet_1979_b.pdfPublisher postprint243.28 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.