Reference : Aujourd’hui comme hier, des jeunes s’engagent, participent et s’intéressent à la politique
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Law, criminology & political science : Political science, public administration & international relations
http://hdl.handle.net/2268/627
Aujourd’hui comme hier, des jeunes s’engagent, participent et s’intéressent à la politique
French
[en] Today as yesterday, young people engage, participate and are interested in politics
Fournier, Bernard mailto [Université de Liège > Département de sciences politiques > Politologie >]
Reuchamps, Min mailto [Université de Liège > Département de sciences politiques > Politologie >]
Flaba, Elodie mailto [Université de Liège > Département de sciences politiques > Politologie > >]
25-Apr-2008
Yes
No
International
Quatrième Congrès de l’Association belge de science politique-Communauté française
du 24 avril 2008 au 25 avril 2008
Association belge de science politique-Communauté française
Louvain-la-Neuve
Belgique
[en] Youth ; Political interest ; Political participation ; Survey ; Quantitative research
[fr] Jeunes ; Intérêt politique ; Participation politique ; Questionnaire ; Recherche quantitative
[en] Today many people argue that the youth is uninterested in politics; according to them, there is amongst the young people some sort of political apathy. In fact, electoral turnout declines dramatically in all Western democracies, especially among the young voters. However, drawing from a survey on 1437 students (16-18 y. old), we demonstrate that some young people do engage, participate and are interested in politics. Above all, a multifaceted analysis of political participation and interest is needed to depict the political attitudes of the today’s youth.
[fr] Depuis plusieurs années, si l’on en croit les médias et certains chercheurs, les citoyens, les jeunes citoyens en particulier, ne s’engagent plus et ne s’intéressent plus à la politique. D’ailleurs, la participation électorale décline dans toutes les démocraties occidentales où le vote est demeuré un acte non-obligatoire et partout les connaissances politiques des citoyens sont faibles. En réponse à cette vision pessimiste de l’engagement, un certain nombre de chercheurs en sciences sociales suggèrent d’élargir la définition de l’engagement afin d’y englober des activités politiques non-conventionnelles telles que signer une pétition, participer à une manifestation ou mener un boycott. Le constat négatif se voit ainsi substantiellement modifié puisque bon nombre de citoyens s’engagent dans ces activités non-conventionnelles. Néanmoins, réduire l’engagement et la participation politique à ces deux catégories d’activités – conventionnelles, le vote, et non-conventionnelles – nous semble fortement réducteur de la pluralité des comportements politiques ou para-politiques des citoyens, particulièrement chez les plus jeunes. À 17 ans d’intervalle, en 1990 et en 2007, nous avons mené deux enquêtes au protocole et questionnaire similaires auprès de respectivement 640 et 1437 jeunes (16-19 ans) dans neuf établissements d’enseignement de la région de Liège dans le but, entre autres, de déterminer leurs niveaux d’intérêt pour la politique et de participation à plus d’une vingtaine d’associations. Dans cette communication, nous présentons principalement des résultats préliminaires des données récoltées au printemps dernier. Les premières analyses montrent qu’une proportion non négligeable de jeunes s’engage, participe et s’intéresse à la politique. Les relations qu’ils entretiennent avec la et le politique, entendu au sens strict comme au sens large, sont, toutefois, très diverses et différentes au sein d’une même génération. Afin d’étudier ces différences, des analyses mobilisant la classification ascendante hiérarchique (qui dégage des classes selon les similitudes dans les profils de réponses des individus) sont utilisées puisqu’elles permettent de rendre compte de la pluralité des comportements et attitudes politiques des jeunes et ainsi d’insister davantage sur les différences internes entre les groupes. Voilà ce qui s’avère nécessaire pour mettre en perspective les jugements les plus courants sur l’engagement et l’intérêt politique des jeunes d’aujourd’hui.
Unité de politologie générale
Fonds de la Recherche Scientifique (Communauté française de Belgique) - F.R.S.-FNRS
Researchers ; Professionals ; Students ; General public
http://hdl.handle.net/2268/627
http://absp.spri.ucl.ac.be/2008Atelier8.htm

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Louvain2008.pdfAuthor postprint512.12 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.