Reference : La carrière de la betterave sucrière
Parts of books : Contribution to collective works
Social & behavioral sciences, psychology : Sociology & social sciences
http://hdl.handle.net/2268/62654
La carrière de la betterave sucrière
French
[en] The Sugar beet's carrer
Melard, François mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Département des sciences et gestion de l'environnement >]
Feb-2011
Humains, non humains. Comment repeupler les sciences sociales
[en] Human, Non-human. How to repopulate the social sciences ?
Thiery, Olivier, Houdart, Sophie
La découverte
Yes
Paris
France
[fr] Betterave sucrière ; Instrumentation ; Sociologie des sciences
[en] Laboratoire ; Méthodologie
[fr] Une revue de la littérature sur les rapports entre agriculteurs et entreprises agro-industrielles, entre betteraviers et fabricants de sucre… tourne le plus souvent autour d’histoires entre humains, sur des questions de rapports de forces économiques, politiques, ou sociales et culturelles. Mais quid de ce qui les rassemble : ici, la betterave elle-même ?
Cela peut paraître trivial, mais s’attacher « réellement » à cette dernière permet de comprendre d’une manière différente et pourtant essentielle leurs pratiques professionnelles.
En choisissant de mettre l’accent sur la « carrière » de la betterave sucrière, l’objectif est à la fois de montrer la ténacité et la méticulosité du rapport que betteraviers et sucriers entretiennent avec cette dernière lorsqu’ils ont à se coordonner pour sa valorisation économique.

Pourquoi passer par un non humain ? Parce qu’aux dires des acteurs eux-mêmes, c’est là que « les choses se jouent… ».

Plusieurs éléments remarquables attachés à l’étude de cas proposé viennent mettre en valeur cet argument :

- La betterave peut être considérée comme une des premières plantes industrialisées : elle repose sur un dispositif de coordination très poussé entre agriculteurs et industries. Une de ses manifestations les plus évidentes est celle du fonctionnement de ces « laboratoires de campagnes » : lieu technicisé de la rencontre entre deux mondes où les passions entre les protagonistes s’expriment de la manière la plus forte ;

- l’évolution des manières de mesurer la richesse en sucre de la betterave (protocoles et contrôles) à entraîner l’évolution (voir la création) identitaire à la fois, des acteurs en présence (surtout du côté des agriculteurs avec la création d’un syndicat betteravier) et de la betterave sucrière elle-même (dont on a dû découvrir, pour les besoins de la cause, la répartition des concentrations en sucre en son sein ; ce qui a profondément modifié l’organisation sociale, technique et contractuelle à l’intérieur des laboratoires ou se réalise l’analyse des livraisons à la sucrerie) ;

- le fait d’avoir un corps à corps avec de la matière vivante entraîne des incertitudes à la fois techniques et humaines : comment évaluer « objectivement » cette richesse en sucre ?

- l’élaboration du protocole d’analyse polarimétrique de la richesse en sucre qui est encore aujourd’hui (plus d’un siècle et demi après) utilisée dans le monde entier, a accompagné la création de l’Association Belge de Chimie ! (ce qui témoigne de l’intérêt économique que cette élaboration technique pouvait avoir);

L’idée (méthodologique) que j’aimerais ainsi faire passer chez le lecteur, c’est que s’intéresser à ce qui pourrait passer pour un rapport anecdotique au fonctionnement d’une filière agro-industrielle – à savoir la mise au point d’un protocole chargé « de faire parler la betterave » – est, au contraire, incontournable afin de comprendre l’évolution à la fois sociale, institutionnelle, politique et économique de ce secteur, mais également de la composition même des acteurs d’une société tout entière (la création de syndicats et d’associations professionnelles, l’évolution des rapports avec des ministères, etc.).
Researchers ; Professionals ; Students ; General public ; Others
http://hdl.handle.net/2268/62654

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
La carrière de la betterave sucrière.pdfAuthor preprint326.05 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.