Reference : Intoxications au dextropropoxyphène et au tramadol: bilan d'un an de recueil
Scientific journals : Article
Human health sciences : Pharmacy, pharmacology & toxicology
http://hdl.handle.net/2268/60989
Intoxications au dextropropoxyphène et au tramadol: bilan d'un an de recueil
French
Cohen, Sabine mailto [CHU Lyon-Sud > > Laboratoire des Urgences Biochimiques et Toxicologiques > >]
Manchon, Monique [CHU Lyon-Sud > > Laboratoire des Urgences Biochimiques et Toxicologiques > >]
Artur, Michèle [CHU Dijon > > Laboratoire de Pharmacologie et Toxicologie > >]
Capolaghi, Bernard [CH Thionville > > Laboratoire de Biologie > >]
Denooz, Raphael mailto [Université de Liège - ULg > > Toxicologie clinique >]
Houdret, Nicole [CHU Lille > > Laboratoire de Biochimie > >]
Jourdil, Nicole [CHU Grenoble > > UF Pharmacologie-Département de Biologie et Pathologie de la Cellule > >]
Kergueris, Marie-France [CHU Nantes > > Laboratoire de Pharmacologie-Toxicologie > >]
Lamiable, Denis [CHU Reims > > Laboratoire de Pharmacologie-Toxicologie > >]
Mousla, Mustapha [CHU Lyon > > UF Pharmaco-Toxicologie et Analyses des éléments trace > >]
Sadeg, Nouredine [CH Pontoise > > Laboratoire Claude Bernard > >]
Turcant, Alain [Centre Hospitalier Universitaire d'Angers - CHU ANGERS > > Laboratoire de Pharmacologie > >]
2006
Annales de Toxicologie Analytique
EDP Sciences
2
103-10
Yes (verified by ORBi)
0768-598X
1961-9480
Les Ulis
France
[fr] Dextropropoxyphène ; tramadol ; toxicité ; paracétamol
[en] La prescription de plus en plus fréquente du dextropropoxyphène (DP) et du tramadol, deux antalgiques opioïdes, a conduit les membres du groupe de travail "Toxicologie hospitalière" de la Société Française de Toxicologie Analytique (SFTA) à étudier leur toxicité clinique observée. L'étude a consisté en l'analyse des cas où l'une ou l'autre de ces molécules a été identifiée au décours d'un screening toxicologique réalisé durant l'année 2004 dans les laboratoires hospitaliers des membres de ce groupe. Pour chaque patient ont été recueillis les données démographiques, les concentrations plasmatiques en dextropropoxyphène, norpropoxyphène (NP) ou tramadol, la concentration plasmatique en paracétamol, les médicaments associés et les signes cliniques (digestifs, respiratoires, cardiaques et neurologiques). Aucune relation entre les concentrations plasmatiques de dextropropoxyphène et de paracétamol, ni entre celles de dextropropoxyphène ou de tramadol et la gravité clinique n'a été observée. Les concentrations plasmatiques observées en dextropropoxyphène sont faibles mais doivent attirer l'attention sur une éventuelle intoxication au paracétamol. Les concentrations plasmatiques en tramadol peuvent être élevées mais les intoxications sont dans l'ensemble peu sévères et les concentrations toxiques semblent très supérieures à la concentration de 1 mg/L.
http://hdl.handle.net/2268/60989

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Intoxications dextroproxyphène Denooz R..pdfPublisher postprint661.15 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.