Reference : Valorisation des sous-produits agro-industriels dans l'alimentation du poisson-chat afri...
Dissertations and theses : Master's dissertation
Life sciences : Food science
Life sciences : Aquatic sciences & oceanology
http://hdl.handle.net/2268/5781
Valorisation des sous-produits agro-industriels dans l'alimentation du poisson-chat africain Clarias gariepinus (Burchell 1822), au Rwanda
French
Richir, Jonathan mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Océanologie >]
Aug-2004
Université de Namur
mémoire de license en biologie
77 + 10
Kestemont, Patrick
Nyina-Wamwiza, Laetitia
[en] aquaculture ; Clarias gariepinus ; valorisation
[en] L’objectif de cette étude était de déterminer dans quelle mesure les farines de poissons pouvaient être remplacées par des sous-produits agro-industriels dans la formulation d’aliments destinés aux juvéniles de Clarias gariepinus (Burchell 1822) élevés au Rwanda. Trois sous-produits végétaux, les tourteaux d’arachide (TA) et de tournesol (TT), et la farine de haricot (FH), ont été inclus dans 6 régimes expérimentaux isoprotéiques et isoénergétiques (38 % de protéines brutes et 19-21 kJ d’énergie brute par kg d’aliment) de manière à remplacer partiellement, voire totalement, la farine de poissons. Le tourteau de tournesol (TT) fut également trempé (TTT) ou décortiqué (TTD) afin d’étudier les effets de ces deux prétraitements sur leur utilisation biologique. Les résultats des analyses zootechniques et biochimiques (taux de croissance spécifique, SGR, efficacité de conversion alimentaire, ECA, coefficient d’efficacité protéique, PER et rétention énergétique apparente, REA) furent analysés et comparés : les meilleurs résultats ont été obtenus avec le régime expérimental R3 contenant 25 % de farine de poissons, 25 % de TT et 20 % de FH, et les résultats les plus médiocres ont été obtenus avec le régime expérimental R5, dépourvu de farine de poissons, et contenant 22 % de TTT, 40 % de TA et 10 % de FH. Les SGR calculés pour les régimes R3 et R5 étaient de 3,17 et de 2,04 %.j-1, les ECA de 1,16 et de 0,74, les PER de 3,23 et de 2,21 et les REA de 33,7 et de 23,1 %, respectivement. Des résultats intéressants furent également obtenus avec le régime R6 dans lequel la farine de poissons était totalement remplacée par du TTD (30 %), du TA (32 %) et de la FH (10 %). Nous avons également analysé les teneurs en tannins, en acides phytiques et en facteurs antitrypsiques des différents ingrédients. Nous n’observons pas de différence significative entre les ingrédients, contrairement aux aliments pour lesquels les teneurs en facteurs antinutritionnels augmentent significativement lorsque le pourcentage en farine de poissons diminue. La farine de poissons peut donc être partiellement, voire totalement, remplacée par des sous-produits végétaux sans effets significatifs sur la croissance et l’efficacité alimentaire. Les graines de tournesol devraient préférentiellement être décortiquées, bien que les teneurs en facteurs antinutritionnels des aliments ne semblent pas influencer significativement les résultats obtenus.
URBO (Université de Namur)
Conseil Interuniversitaire de la Communauté française de Belgique - Commission Universitaire pour le Développement
Valorisation de sous-produits agro-industriels dans l'élevage du poisson-chat africain Clarias gariepinus au Rwanda: influence sur les performances de croissance et de reproduction
Researchers
http://hdl.handle.net/2268/5781

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
mémoire complet.docPublisher postprint7.32 MBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.