Reference : Interférence négative du travail sur la famille et stress au travail : impact du support...
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a book
Social & behavioral sciences, psychology : Social, industrial & organizational psychology
http://hdl.handle.net/2268/39336
Interférence négative du travail sur la famille et stress au travail : impact du support organisationnel perçu
French
Hansez, Isabelle mailto [Université de Liège - ULg > Département de personne et société > Valorisation des ressources humaines >]
Stinglhamber, Florence [ > > ]
Hanin, Dorothée [ > > ]
2008
Entre tradition et innovation, comment transformons-nous l'univers de travail? Actes du 15ème congrès de Psychologie du Travail et des Organisations de Langue Française
Pettersen, N.
Boudrias, J. S.
Savoie, A.
Presses de l'Université de Québec
Yes
International
Québec
Canada
15ème congrès de Psychologie du Travail et des Organisations de Langue Française
19-22 août 2008
Québec
Canada
[fr] Le modèle de Karasek (1979) est l’un des modèles le plus utilisé dans les recherches sur le lien travail-famille et sur le stress professionnel. Parmi les variables qu’il inclut, figurent le support social du supérieur et des collègues. À notre connaissance, peu d’études ont essayé d’analyser le lien entre l’interférence travail-famille, le stress négatif et d’autres sources de support social tel que le support perçu de l’organisation. Or, en accord avec la méta-analyse de Rhoades & Eisenberger en 2002, nous faisons l’hypothèse que le support organisationnel perçu joue un rôle central dans le lien entre les caractéristiques du travail, l’interférence négative travail-famille et le stress négatif qui en découle. Notre étude s’est réalisée dans un hôpital belge auprès de 266 membres du personnel soignant. Le questionnaire utilisé comprend : le Job Content Questionnaire de Karasek; l’échelle de support organisationnel perçu de Eisenberger (1986), l’échelle d’interférence négative du travail sur la famille (SWING, Geurts, 2004) et le stress négatif (SPPN, Hansez et al., 2004). Il en résulte que le support organisationnel perçu joue un rôle central dans les relations entre certaines caractéristiques du travail, l’interférence négative travail-famille et le stress par le biais d’une double médiation. En outre, l’effet négatif des exigences de travail sur le support organisationnel perçu est modéré par la latitude de décision que les employés peuvent avoir dans leur travail. Les résultats suggèrent qu’introduire le support organisationnel perçu dans des modèles liés aux relations travail-famille enrichirait les deux courants de recherche envisagés dans cette étude. En outre, le type de modèle utilisé dans cette recherche pourrait aussi être appliqué à d’autres types de variables dépendantes (e.g. la performance au travail).
http://hdl.handle.net/2268/39336

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
C_0364_Hansez_Stinglhamber_Hanin.pdfPublisher postprint493.9 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.