Reference : Les hyperparathyroidies primaires: étiologies, diagnostic et traitement.
Scientific journals : Article
Human health sciences : Endocrinology, metabolism & nutrition
http://hdl.handle.net/2268/36422
Les hyperparathyroidies primaires: étiologies, diagnostic et traitement.
French
[en] Primary hyperparathyroidism: etiology, diagnosis and treatment
Janssens, L. [ > > ]
Verbeke, V. [ > > ]
Petrossians, Patrick [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Endocrinologie clinique >]
Dubois, Bernard [Centre Hospitalier Universitaire de Liège - CHU > > Néphrologie >]
Godon, E. [ > > ]
Godon, J. P. [ > > ]
Beckers, Albert mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Endocrinologie >]
Nov-2000
Revue Médicale de Liège
Hopital de Baviere
55
11
977-985
Yes (verified by ORBi)
National
0370-629X
Liège
Belgique
[en] Hyperparathyroidism ; Primary ; Epidemiology ; Etiology ; Pathogenesis ; Symptomatology ; Diagnosis ; Treatment ; Review ; Human ; Endocrinopathy ; Parathyroid diseases ; Chemotherapy ; Surgery
[fr] Hyperparathyroïdie ; Primaire ; Epidémiologie ; Etiologie ; Pathogénie ; Symptomatologie ; Diagnostic ; Traitement ; Article synthèse ; Homme ; Endocrinopathie ; Parathyroïde pathologie ; Chimiothérapie ; Chirurgie
[en] Primary hyperparathyroidism is a not so infrequent disease that is often overlooked by physicians. Its incidence is estimated to be about 28 in 100.000 subjects, mainly women over seventy years old. Three to four percents of women over seventy are affected. Hyperparathyroidism can be isolated or be a component of a more complex syndrome like multiple endocrine neoplasms (MEN). Patients can be asymptomatic or present with symptoms like asthenia, hypertension or nephrolithiasis. The biological investigation requires the combined measurements of plasmatic ionized calcium and parathormone. In some cases, more specific explorations like calcium loading tests have to be performed in order to confirm the diagnosis.
[en] L'hyperparathyroïdie primaire est une maladie trop souvent méconnue. Son incidence est estimée à 28/100.000, soit environ 2.800 nouveaux cas par an en Belgique. La fréquence de l'hyperparathyroïdie augmente avec l'âge. En effet, 50 % des cas sont rencontrés après l'âge de 70 ans et 3 à 4 % des femmes au-delà de 70 ans sont touchées par l'affection. Cette affection peut être sporadique ou survenir dans un cadre étiologique plus complexe tel que les polyendocrinopathies ou la neurofibromatose. L'attention vers ce diagnostic doit être attirée par une symptomatologie, souvent bâtarde, de fatigue (parfois isolée), de polyurie, de polydipsie, d'hypertension artérielle ou la présence de lithiases rénales. Lorsque le diagnostic d'hyperparathyroïdie est renteu, il convient de localiser la ou les glande(s) pathologique(s) et de définir le contexte étiologique qui pourra déterminer le choix thérapeutique le plus approprié. Une étude biologique simple sera réalisée devant toute suspicion d'hyperparathyroïdie. Dans certains cas, le diagnostic sera aidé par la réalisation d'un test de surcharge calcique qui peut permettre de confirmer l'hyperparathyroïdie et d'apprécier son degré d'autonomisation.
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/36422

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.