Reference : Le peuplement herpétologique des pelouses calcaires en Belgique
Scientific journals : Article
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/34929
Le peuplement herpétologique des pelouses calcaires en Belgique
French
[en] The reptile fauna of the calacareous grassland in Belgium
Graitson, Eric mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > aCREA >]
Mar-2008
Parcs & Réserves
63
1
4-12
No
International
1370-6322
[fr] Reptile;lézard;serpent ; Pelouses calcaires;écologie;Wallonie;Belgique ; Conservation;Gestion
[en] reptile ; lizard; snake ; calcareous grassland;écology;Wallonia;Belgium ; Conservation; nature management
[fr] Le peuplement herpétologique de 63 pelouses calcaires a été étudié en Belgique.
Tous les reptiles indigènes sont présents sur ces milieux de grande valeur biologique. La présence et la fréquence des différentes espèces varient fortement suivant les régions naturelles et le type de pelouse. Les pelouses calcaires de la région Viroin-Hermeton et de la Haute Meuse possèdent pour la plupart un peuplement herpétologique diversifié. Il en va de même pour le site de Torgny à l’extrême sud du pays. Les pelouses du nord de la région ainsi que celles situées à l’extrémité occidentale de la Calestienne sont par contre plus pauvres en espèces. Anguis fragilis et Coronella austriaca sont les espèces les plus répandues sur les pelouses calcaires belges. Podarcis muralis est fréquent sur les milieux rocheux associés aux pelouses. Les espèces les moins répandues sur les pelouses calcaires sont aussi les plus rares régionalement et les plus menacées en Belgique : Vipera berus et Lacerta agilis. Les reptiles fréquentent tant les Mesobromions et les Xerobromions que leurs milieux associés : fourrés thermophiles et milieux rocheux. Les Mesobromions enfrichés, habituellement envahis par Brachypodium pinnatum, constituent de loin les faciès ou les reptiles sont les plus abondants. Les Mesobromions à végétation ouverte sont en revanche les faciès les plus pauvres. La problématique de la prise en compte des reptiles dans la gestion conservatoire de ces milieux est abordée.
Researchers ; Professionals ; General public
http://hdl.handle.net/2268/34929

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
pelouses calcaires.pdfNo commentaryPublisher postprint900.72 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.