Reference : Etude de faisabilité d'une méthodologie d'évaluation des nuisances olfactives, basée ...
Reports : External report
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/34003
Etude de faisabilité d'une méthodologie d'évaluation des nuisances olfactives, basée sur un arbre de décision. Jacques
French
Nicolas, Jacques mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Surveillance de l'environnement >]
Cobut, Pierre mailto [> >]
Romain, Anne-Claude mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Département des sciences et gestion de l'environnement >]
Otte, Benoît [> >]
Sep-2006
ULg-Campus d'Arlon
137
Arlon
Belgium
[en] Nuisance olfactive ; Métrologie ; Incidence
[fr] La Région wallonne ne dispose actuellement d’aucune réglementation spécifique aux nuisances olfactives, ni en ce qui concerne les propositions de mesures d’odeurs, ni en matière de valeurs limite à respecter. L’application d’une réglementation ou la préparation de textes nouveaux, se traduit par la nécessité de disposer de méthodes et de moyens de mesures adéquats : ceux-ci sont décrits dans les normes, qu’elles soient allemandes (VDI), françaises (AFNOR), européennes (CEN) ou internationales (ISO).

L’objectif principal de cette étude est de tester et d’améliorer la procédure de décision en matière de nuisances olfactives, devant permettre de baliser l’instruction des dossiers d’octroi de permis en fonction de critères propres à l’installation et à son environnement. L’outil qui servira à remplir cet objectif est un arbre de décision dichotomique.

Les objectifs secondaires qui en ont découlé sont :
 une première « carte d’identité odeur » par secteur d’activité ;
 des recommandations en matière d’interprétation des données de mesure dans un objectif de réglementation.

Ce rapport débute avec un état de l’art en matière de législation, dans lequel nous abordons la tendance actuelle et la critique des législations nationales ainsi qu’un résumé de la législation de la Région flamande.

Le chapitre trois présente les différentes techniques de mesures de l’odeur. Les méthodes peuvent être soit sensorielles, soit physico-chimiques ou soit électroniques. On retrouve par exemple dans les premières : le facteur d’émission, l’olfactométrie dynamique au seuil de perception, le traçage d’odeur sur le terrain, l’évaluation des percentiles, la grille de mesure, le journal tenu par les riverains et l’intensimétrie.
L’évaluation systématique de la qualité des méthodes de mesure en termes de précision ou de reproductibilité ne sont pas reprises dans ce rapport, en effet celle -ci peut être trouvée dans la littérature.

La méthodologie suivie pour arriver à répondre à l’objectif principal se base sur les trois points suivants : une trentaine de visites d’exploitations industrielles, une discussion avec divers spécialistes et une revue de la bibliographie. Cette méthodologie nous a permis de créer une démarche scindée en une première partie de récolte de données, suivie d’une seconde partie analytique. Dans cette dernière, nous présentons tout d’abord les outils qui permettent d’évaluer l’impact olfactif sur la population et ensuite l’arbre de décision qui a pour fonction de déterminer la méthode de mesure la plus appropriée.
Région wallonne : Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement - DGRNE
Etude de faisabilité d'une méthodologie d'évaluation des nuisances olfactives, basée sur un arbre de décision.
DGRNE-Région wallonne
Researchers ; Professionals
http://hdl.handle.net/2268/34003

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Rapport final arbre de décision.pdfPublisher postprint1.19 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.