Reference : La 11β-hydroxystéroïde déshydrogénase de type 1 – 1re partie Rôle de l’exposition tis...
Scientific journals : Article
Human health sciences : Endocrinology, metabolism & nutrition
http://hdl.handle.net/2268/32516
La 11β-hydroxystéroïde déshydrogénase de type 1 – 1re partie Rôle de l’exposition tissulaire au cortisol dans le risque métabolique lié à l’obésité
French
[en] 11β-hydroxysteroid dehydrogenase type 1– First part Role of cortisol tissue exposure in the metabolic risk associated with obesity
Iovino, A. [ > > ]
Scheen, André mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Diabétologie, nutrition et maladie métaboliques - Médecine interne générale >]
Nov-2009
Médecine des Maladies Métaboliques
Masson
3
507-513
Yes
1957-2557
Issy-les-Moulineaux
France
[en] Abdominal obesity ; glucocorticoids. ; 11β-hydroxysteroid dehydrogenase type 1 ; cortisol ; metabolic disturbances
[fr] L’obésité abdominale joue un rôle central dans le développement d’un syndrome métabolique.
Certaines similitudes entre le syndrome métabolique et le syndrome de Cushing
ont fait rechercher si un excès tissulaire en glucocorticoïdes, malgré des taux sériques
normaux, ne pouvait pas jouer un rôle. La 11β−hydroxystéroïde déshydrogénase de
type 1 (11HSD1), une enzyme qui convertit la cortisone (inactive) en cortisol (actif) dans
les tissus cibles, se révèle d’un grand intérêt. En effet, plusieurs études ont montré une
augmentation d’expression et d’activité de cette enzyme en présence d’une obésité. Des
données expérimentales obtenues sur des rongeurs mettent en évidence un lien direct
entre une augmentation d’activité de la 11HSD1 et l’apparition d’anomalies métaboliques.
De plus, le profil métabolique favorable des souris KO pour la 11HSD1 démontre l’intérêt
d’une inhibition spécifique de cette enzyme pour corriger les anomalies métaboliques
associées à l’obésité. Le développement d’inhibiteurs spécifiques de la 11HSD1 est en
cours et les résultats obtenus sur les rongeurs sont prometteurs avec une amélioration
des profils glucidique et lipidique. Le développement d’inhibiteurs spécifiques de la
11HSD1 ouvre des perspectives intéressantes dans le traitement du syndrome métabolique
ou du diabète de type 2 associés à l’obésité abdominale en clinique humaine
[en] Abdominal obesity plays a key role in the development of metabolic syndrome. Similarities
between metabolic syndrome and Cushing disease suggest that excessive local tissue
exposition to glucocorticoids, despite normal circulating plasma levels, might contribute
to the pathophysiology of metabolic syndrome. To this respect, 11β-hydroxysteroid
dehydrogenase type 1 (11HSD1), the enzyme which converts cortisone (inactive) to cortisol
(active) in target tissues, raises much interest. Indeed, several studies showed both
increased expression and activity of this enzyme in adipose tissues in presence of obesity.
Even more striking, experimental data in rodents showed a direct link between increased
11HSD1 activity and the development of metabolic abnormalities. Furthermore, studies
in mice KO for 11HSD1 confirmed the potential of inhibiting this enzyme to attenuate
metabolic abnormalities related to visceral adiposity. Selective inhibitors of 11HSD1 are
currently in development, and preliminary results obtained in rodents appear promising,
with significant improvements in glucose and lipid profiles. The development of potent
and selective 11HSD1 inhibitors may open new prospects in the treatment of metabolic
syndrome or type 2 diabetes associated with abdominal obesity in humans.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/32516

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
la 11bhd de type1 ( part1)_OCR.pdfAuthor postprint627.9 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.