Reference : Reproductibilité, faux parfaits et contrefaçons: entre fétichisme artistique et gout est...
Scientific congresses and symposiums : Paper published in a journal
Arts & humanities : Languages & linguistics
http://hdl.handle.net/2268/29737
Reproductibilité, faux parfaits et contrefaçons: entre fétichisme artistique et gout esthétique
French
Dondero, Maria Giulia mailto [Université de Liège - ULg > Département de langues et littératures romanes > Rhétorique et sémiologie >]
31-Jan-2007
Nouveaux Actes Sémiotiques
Presses Universitaires de Limoges
"Kitsch et avant-garde: stratégies culturelles et jugement esthétique" (Actes de colloque)
9
No
Yes
International
1961-8999
Limoges
France
Kitsch et avant-garde: stratégies culturelles et jugement esthétique
du 29-09-2006 au 30-09-2006
Anne Beyaert-Geslin
Limoges
France
[fr] sémiotique, allographie, autographie, Kitsch, ; aura, authenticité, éthique, patine ; reproduction, photographie
[fr] Ce travail analyse la relation entre le jugement esthétique qui catégorise quelque chose comme Kitsch et l’authenticité et/ou la reproductibilité des objets, c’est-à-dire leur histoire de production. J’ai analysé les procédures de « Kitschification » et les conditions à travers lesquelles se forment et se justifient certains jugements de goût à une certaine période et dans une certaine culture. En partant de la distinction du philosophe Nelson Goodman entre « arts autographiques » et « arts allographiques » j’ai pris en considération le cas du Parthénon de Nashville, monument qui se présente comme la reconstruction du Parthénon d’Athènes, et qui apparaît comme une œuvre plus parfaite et donc plus « originale » de l’original lui-même. Cette analyse démontre que le jugement de goût ne peut pas renvoyer à la simple configuration textuelle d’un objet et donc à ses caractéristiques morphologiques, et que le jugement de goût dépend par contre de l’insertion spatio-temporelle (intertextuelle et interculturelle) de l’objet pris en considération. Dans cet article j’ai également analysé les notions d’aura (Benjamin), de patine, outre celles d’autographie et d’allographie par rapport aux arts architectural et pictural.
Centre de Recherches Sémiotiques (CeReS) Université de Limoges
Researchers ; Students
http://hdl.handle.net/2268/29737
http://epublications.unilim.fr/revues/as/3261

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
Kitsch Dondero NAS.PDFPublisher postprint600.16 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.