Reference : Prostaglandines et cycle sexuel chez les animaux domestiques
Scientific journals : Article
Life sciences : Veterinary medicine & animal health
http://hdl.handle.net/2268/293
Prostaglandines et cycle sexuel chez les animaux domestiques
French
[en] Prostaglandines and oestrous cycle in domestic animals
Derivaux, Jules [Université de Liège - ULg - Faculté de Médecine Vétérinaire > Chaire d'Obstétrique et de Gynécologie > > >]
Ectors, Francis [Université de Liège - ULg - Faculté de Médecine Vétérinaire > Chaire d'Obstétrique et de Gynécologie > > >]
Beckers, Jean-François mailto [Université de Liège - ULg > Chaire d'Obstétrique et de Gynécologie > > >]
1976
Bulletin et Mémoires de l'Académie Royale de Médecine de Belgique
131
359-380
No
National
0377-8231
Belgium
[en] Prostaglandins ; Oestrous cycle ; Domestic animals
[fr] Prostaglandines ; Cycle oestral ; Animaux domestiques
[en] In some domestic animal species, cow, ewe, sow, mare, luteal regression and therefore oestral regulation, depends on the action of a luteolytic of uterine origin. This luteolysine should be but a prostaglandin F2 alpha or an analogue.
Progesterone is the regulator of the cycle; plasma level is low (basic level) at day of oestrus (0,5ng/ml) then increases gradually to reach a peak value of 6 to 9 ng/ml at days 6 to 16 of the cycle.
Beta-oestradiol level fluctuates including a main peak before ovulation (9 pg/ml) and three accessory peaks at days 4-5, 8, 12-14 of the cycle; however the peak of the 8th day is inconstant.
FSH and LH levels are constant during dioestrus, peak level values are observed at the beginning of oestrus, they are practically superposed and of a 6 to 9 hours duration.
Administration of prostaglandins during luteal phase produces hormonal changes similar to those observed during the normal cycle.
Because of its luteolytic action and its effect on uterine fibre, prostaglandin F2 alpha offers a special interest for stock farming and veterinary medicine. So a full expression can be given to AI and a more extended application of egg transfer can be foreseen.
It constitutes an effective therapy in the case of corpus luteum persistence and a way to induce parturition.
[fr] Chez un certain nombre d’espèces animales domestiques, vache, brebis, truie, jument, la régression lutéale, et donc la régulation oestrale, est liée à l’action d’un facteur lutéolytique d’origine utérine; cette lutéolysine ne serait autre qu’une prostaglandine F2 alpha ou un analogue.
La progestérone constitue l’élément régulateur du cycle ; le taux plasmatique est à son niveau basal le jour de l’oestrus (0,5 ng/ml) puis il s’élève progressivement pour atteindre 6 à 9 ng/ml entre les jours 6 et 16 du cycle.
Le beta oestradiol se caractérise par une courbe de fluctuation comprenant un pic principal pré-ovulatoire (9 pg/ml) et trois pics accessoires se situant respectivement aux jours 4-5, 8, 12-14 du cycle ; le pic du 8e jour est cependant inconstant.
Les teneurs en FSH et LH sont pratiquement constantes au cours de la période dioestrale ; les pics de ces deux hormones se situent en début d’oestrus, ils sont pratiquement superposés et d’une durée de 6 à 9 heures.
L’administration de prostaglandine en phase lutéale entraîne des modifications plasmatiques hormonales identiques et superposables quant à leur nature, leur intensité, leur apparition chronologique à celles observées lors du cycle normal. Du fait de son action lutéolytique d’une part, et de ses effets sur la fibre utérine d’autre part, la prostaglandine F2 alpha présente un intérêt particulier en matière d’élevage et de médecine vétérinaire. Elle permet de donner à l’IA sa pleine expression et laisse entrevoir une application plus étendue de la transplantation ovulaire. Elle présente une thérapeutique efficace des états liés à la persistance du corps jaune et un moyen de déclenchement de la parturition.
I.R.S.I.A.
Etude de la stérilité hormonale chez les bovins
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/293
cf. discussion qui a suivi la présentation à la séance publique du 25 septembre 1976.

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
DerivauxJ_BullAcadMedBel_1976.pdfPublisher postprint5.28 MBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.