Reference : La recherche-action au sein des partenariats inter-organisationnels: l’entrepreneur inst...
Scientific congresses and symposiums : Unpublished conference
Business & economic sciences : General management & organizational theory
http://hdl.handle.net/2268/281
La recherche-action au sein des partenariats inter-organisationnels: l’entrepreneur institutionnel peut-il théoriser son propre travail d’institutionnalisation?
French
[en] Action-research inside inter-organizational partnerships: can institutional entrepreneurs theorize their own institutional work?
Xhauflair, Virginie mailto [Université de Liège - ULg > HEC-Ecole de Gestion de l'Université de Liège > LENTIC > >]
Pichault, François mailto [Université de Liège - ULg > HEC-Ecole de Gestion de l'ULg : UER > Gestion des ressources humaines > >]
Sep-2009
Yes
No
International
XXe Congrès de l’Association Francophone de Gestion des Ressources Humaines
du 9 au 11 septembre 2009
AGRH
Toulouse
France
[fr] recherche action ; entrepreneuriat institutionnel ; traduction ; abduction ; flexicurité ; partenariat
[en] action research ; institutional entrepreneurship ; actor network theory ; flexicurity
[fr] Dans le contexte actuel de crise de la régulation sociale, la question de l’institutionnalisation de nouvelles formes de compromis est devenue centrale. Le niveau « local » est de plus en plus souvent présenté comme l’un des leviers de la refondation de la régulation sociale. Cela implique de concevoir un nouveau cadre d’interaction entre les parties prenantes micro-économiques du marché du travail. Dans cette perspective, notre recherche s’est intéressée aux conditions d’institutionnalisation des compromis de conciliation entre besoins de flexibilité et de sécurité mis en œuvre au niveau inter-organisationnel. Nous avons adopté une approche de terrain, ancrée dans les pratiques de « flexicurité » mises en œuvre au niveau local. Pour ce faire, nous avons mobilisé, dans le cadre d’un projet de recherche-action européen, un partenariat composé des différentes parties prenantes du marché du travail de notre région. Avec leur collaboration, nous avons observé l’existant et nous avons testé de nouvelles pratiques, dans le cadre de projets pilotes, dont l’échec et/ou le succès (qualifiés en termes de « désirabilité » des compromis mis en œuvre) nous ont fourni des données riches et longitudinales. Devenus de véritables « entrepreneurs institutionnels » au travers de la stimulation et de l’accompagnement de ces expérimentations, nous avons co-construit avec nos partenaires « praticiens » une grille d’analyse des pratiques de flexicurité permettant de qualifier leur « désirabilité » et de guider la mise en œuvre de telles innovations. Nous avons ensuite réintégré le statut de chercheur, en transformant cette connaissance « locale » en une connaissance générique actionnable au travers d’un processus abductif établissant des liens entre notre propre théorisation et les connaissances existant dans le champ scientifique.
Laboratoire d'Etudes sur les Nouvelles Technologies de l'Information, la Communication, l'Innovation et le Changement - LENTIC
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/281

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
XhauflairV agrh 09 final.docAuthor preprint178 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.