Reference : Accompagner des e-projets: apports et limites d’une méthodologie basée sur la théorie de...
Parts of books : Contribution to collective works
Business & economic sciences : Management information systems
Business & economic sciences : General management & organizational theory
Business & economic sciences : Multidisciplinary, general & others
http://hdl.handle.net/2268/27271
Accompagner des e-projets: apports et limites d’une méthodologie basée sur la théorie de la traduction
French
Lisein, Olivier mailto [Université de Liège - ULg > HEC-Ecole de Gestion de l'ULg > LENTIC > >]
May-2007
Intervenir en entreprise: pratiques actuelles
Pelletier, Julien
Editions de l'Anact
239-250
No
978-2-913488-41-0
Lyon
France
[fr] e-projet; innovation technologique ; accompagnement; gestion du changement; conduite de projet ; traduction; actor-network theory
[fr] Intervenir dans la conduite d’e-projets innovants s’apparente fréquemment à un défi de taille. Comme le montrent les expériences en la matière, arriver à des résultats tangibles et engendrer un return positif sur les investissements consentis nécessitent que l’élaboration et l’implémentation de ces e-projets soient mûrement réfléchies. Il importe pour ce faire que soit menée une approche transversale, prenant en compte, outre les aspects technologiques de ces projets d’innovation, leurs composantes stratégique, organisationnelle et humaine. Autant d’éléments qui obligent l’intervenant, appelé à accompagner une démarche de réflexion et/ou d’implémentation d’un e-projet, à se montrer particulièrement vigilant dans son approche et sa conduite du changement.
En ce sens, une des conditions du succès des e-projets réside incontestablement dans la façon dont sont réfléchies et conduites ces innovations. Les apports de la sociologie de l’innovation et plus précisément de la théorie de la traduction (Callon, 1986 ; Latour, 1987 ; Akrich, Callon et Latour, 1988 ; Callon, 1991) peuvent dans ce cadre s’avérer utiles et pertinents à différents égards. En cherchant notamment à intégrer, en plus des éléments contextuels, les attentes, intérêts et enjeux des parties prenantes, ce courant théorique entend permettre de mobiliser les acteurs autour d’un projet commun et de concilier au besoin leurs prises de positions divergentes.
La conversion de cette théorie en un mode de gestion semble donc démontrer des avantages indéniables : son utilisation "pratique" constitue à ce titre une solution séduisante pour conduire des projets d’innovation basés sur les technologies de l’information et de la communication (TIC). Modèle d’analyse très puissant et très porteur en de nombreux points, sa transposition en un modèle de gestion peut néanmoins s’avérer assez complexe: sa mise en œuvre et la philosophie de son approche peuvent ainsi parfois se révéler davantage des contraintes que des atouts et engendrer certaines difficultés dans la conduite de projets.
Tel est le contexte général de notre réflexion, où nous interrogeons les apports, limites et difficultés liés à la mobilisation de la théorie de la traduction et à sa transposition en "outil de gestion" de l’innovation technologique: les enseignements que nous retirons rétrospectivement d’interventions et de démarches d’accompagnement d’e-projets menées au travers d’une méthodologie reposant sur les préceptes de ce courant théorique nous autorisent à porter un jugement critique sur la pertinence et les difficultés de la mobilisation de la théorie de la traduction dans ce cadre.
Laboratoire d'Etudes sur les Nouvelles Technologies de l'Information, la Communication, l'Innovation et le Changement - LENTIC
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/27271

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Restricted access
Lisein,2007 - accomp e-projet traduction - ouvrage pratiques intervention - Anact.pdfAuthor postprint69.7 kBRequest copy

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.