Reference : Traitements actuels du lymphome folliculaire
Scientific journals : Article
Human health sciences : Hematology
http://hdl.handle.net/2268/25369
Traitements actuels du lymphome folliculaire
French
Bonnet, Christophe mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Hématologie - Oncologie médicale >]
Beguin, Yves mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Hématologie - Oncologie médicale >]
De Prijck, Bernard mailto [Université de Liège - ULg > > Hématologie clinique >]
de Leval, Laurence mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences biomédicales et précliniques > Anatomie et cytologie pathologiques - Département des sciences biomédicales et précliniques >]
Fillet, Georges mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences cliniques > Hématologie - Oncologie médicale >]
2009
Revue Médicale Suisse
5
1663-7
Yes (verified by ORBi)
International
1660-9379
Switzerland
[en] After diffuse large B-cell lymphoma, follicular lymphoma is the most frequent non-Hodgkin's lymphoma. It remains incurable, except for localized diseases. Advanced disease has to be treated only in the presence of clinical and/or biology aggressiveness. These patients should be treated by rituximab (Mab-Thera) associated to polychemotherapy comprising cyclophosphamide, vincristine and prednisone. After this therapy, the benefit of rituximab in maintenance has to be confirmed. Autologous stem cell transplantation is also an interesting option. The other therapeutic options comprise radio-immunotherapy with 90Y ibritumomab tiuxetan (Zevalin) and bortezomib (Velcade).
[fr] Lymphome le plus fréquent après le lymphome B diffus à grandes cellules, le lymphome folliculaire de stade avancé reste incurable. Les formes avancées ne doivent être traitées qu'en présence de signes cliniques et/ou biologiques signant l'agressivité de la maladie. Le traitement de première ligne associe le rituximab (MabThera) à la polychimiothérapie à base de cyclophosphamide, vincristine et prednisone. Après ce traitement, le bénéfice du rituximab en maintenance doit être validé. L'autogreffe de moelle est réservée au traitement des rechutes des patients jeunes. L'allogreffe de moelle est une option intéressante pour les patients éligibles. Les autres options thérapeutiques disponibles en cas de rechute comprennent l'immuno-radiothérapie par 90Y-ibritumomab tiuxétan (Zevalin) et, plus récemment, le bortézomib (Velcade).
http://hdl.handle.net/2268/25369

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
256.pdfPublisher postprint379.28 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.