Reference : Nez électronique adapté aux odeurs de sucrerie, Rapport final
Reports : External report
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/24429
Nez électronique adapté aux odeurs de sucrerie, Rapport final
French
Romain, Anne-Claude mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Surveillance de l'environnement > > >]
Nicolas, Jacques mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Surveillance de l'environnement >]
1998
FUL
[fr] nez électronique ; odeurs ; sucrerie
[fr] Au terme de cette convention FIRST, un savoir faire en matière de mesure d'odeur environnementale a été développé à sur le campus d'Arlon. Ce savoir faire étoffe ainsi l'acquis de l'équipe de recherche "Surveillance de l'Environnement". Un détecteur de nuisances olfactives a été développé en laboratoire. Ce système s'avère au moins aussi performant que les instruments proposés sur le marché. Dans notre cas, la technologie des nez artificiels a été adaptée au monitoring des odeurs dans l'environnement : notamment les influences des facteurs externes, comme la température et l'humidité ambiantes ont été étudiées.
Les quelques odeurs environnementales (prélevées sur le terrain ou reconstituées artificiellement) testées sur le détecteur ont pu être identifiées par des techniques de reconnaissance de formes.
Couplé à l'acquisiteur de données VIGIL de C2MS, un détecteur de terrain a été placé sur le terrain, aux alentours des bassins de décantation de la sucrerie "Tirlemont" de Genappe. Moyennant une calibration des algorithmes utilisés, il va donc servir à la surveillance continue des émissions olfactives sur le site considéré, notamment dans le but de mettre en évidence un indicateur d'alarme ou de délivrer un signal capable de contrôler un aérateur de bassin.
A l'issue des 3 années de recherche, on peut donc considérer que l'instrument de laboratoire et le détecteur de terrain fonctionnent de manière satisfaisante et, en tout état de cause, suffisamment bien que pour être transposés à d'autres applications environnementales, au-delà de celle du monitoring des odeurs de sucrerie. Il est notamment projeté d'adapter une technique similaire à celle du détecteur de terrain au suivi des émissions olfactives aux alentours de décharges d'ordures, l'objectif étant le contrôle des dispositifs anti-odeurs.
Chaque émission d'odeur est un cas spécifique : il sera donc difficilement envisageable, dans l'avenir, de commercialiser un appareil universel.
Une perspective intéressante serait d'adapter le détecteur de terrain, au cas par cas, à d'autres suivis d'odeurs environnementales, en se servant des acquis de cette première expérience et de l'instrument de laboratoire comme banc d'essais préliminaires.
FUL
Région wallonne : Direction générale des Technologies, de la Recherche et de l'Energie - DGTRE
Région Wallonne, projet FIRST
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/24429

There is no file associated with this reference.

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.