Reference : Développement durable et théorie des parties prenantes : une même vision de la place du ...
Scientific journals : Article
Business & economic sciences : General management & organizational theory
Life sciences : Environmental sciences & ecology
http://hdl.handle.net/2268/23870
Développement durable et théorie des parties prenantes : une même vision de la place du citoyen ?
French
Semal, Nathalie mailto [Université de Liège - ULg > Département des sciences et gestion de l'environnement > Département des sciences et gestion de l'environnement >]
10-Jan-2006
Développement Durable et Territoires [= DDT]
Dossier thématique n° 5 Économie plurielle, responsabilité sociétale et développement durable
Yes
National
1772-9971
France
[en] consumers ; environmental management ; stakeholder dialog ; stakeholder theory ; standardisation
[fr] communication ; consommateurs ; dialogue des parties prenantes ; gestion environnementale ; théorie des parties prenantes ; normalisation
[en] Sustainable development aims to integrate stakeholder negotiation into economical reasoning and acting models. The stakeholder theory translates this approach in the economics field. Some tools like ISO 14001 standard crystallise this theory. But the practical ways of its implementation do not allow a balanced integration of the hole range of stakeholders views. Stakeholder dialog, which aims to build a consensus about enterprises “environmental quality”, is mostly negotiated inside the economic space. ISO 14001 standardisation system is not likely to allow stakeholder negotiation rights integration while citizens do not organise an environmental quality watching over network.
[fr] Le développement durable invite à intégrer aux modèles de raisonnement et d’action économiques la négociation entre parties intéressées et compétentes. Cette approche trouve sa traduction dans le champ économique sous la forme de la « théorie des parties prenantes », cristallisé notamment dans des outils comme la norme ISO 14001. Mais les modalités pratiques de sa mise en oeuvre ne permettent pas une intégration équilibrée des différents points de vue en présence. Le dialogue des parties prenantes qui vise à construire la « qualité environnementale » des entreprises se négocie essentiellement au sein de l’espace marchand. Le potentiel d’intégration du droit de négociation des parties prenantes paraît faible en l’absence d’un dispositif de veille citoyenne de cette qualité environnementale.
Researchers ; Professionals ; Students
http://hdl.handle.net/2268/23870
http://developpementdurable.revues.org/document1656.html

File(s) associated to this reference

Fulltext file(s):

FileCommentaryVersionSizeAccess
Open access
art_ddt_semal2006.pdfNo commentaryAuthor postprint133.7 kBView/Open

Bookmark and Share SFX Query

All documents in ORBi are protected by a user license.